AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.



17 résultats trouvés pour le_rp

Sann

Poudnoir - Lun 23 Oct 2017 - 9:44




POUDNOIR






L'INTRIGUE


Les mangemorts ont gagné la bataille de Poudlard. En tuant Harry Potter, Voldemort a perdu son dernier horcruxe. Revenu à l'état de chose dépendante, il ne peut gouverner par lui-même. Cependant, Lucius Malefoy a réussi à vaincre à la loyale le Mouvement pour Merlin de Kingsley Shacklebolt, émanation légale de l'Ordre du Phénix, et à devenir Ministre de la Magie. Les partisans du Lord ne sont cependant pas en position de force : ils doivent préserver une certaine apparence de démocratie pour se maintenir au pouvoir. Mais l'opposition ne cesse de se développer. Les annonces concernant la réouverture de Poudlard se sont terminées par des dégâts importants, dont le Ministère accuse les Merlinistes. Pour voir s'il a l'approbation du peuple, Lucius Malefoy a décidé de remettre en jeu un siège de grand électeurs, mais aussi d'avancer la date de passage des examens, et d'organiser de grandes festivités...mais l'Ordre du Phénix n'a pas dit son dernier mot ! (Pour en savoir plus, cliquez sur le logo du ministère !)




A SAVOIR





Poudnoir a ouvert dans sa version actuelle en Février 2016, mais existe depuis 2007. Le forum compte une vingtaine membres et plus de 1800 messages rps. Son design actuel a été réalisé par Captain et Baka-Shinji. Le forum est administré par Léon (Lucius Malefoy), fondateur, en charge du contexte et du système de jeu ; Ruthie (Anne Fraser) en charge de l'accueil des nouveaux et de la pub ; Captain (Hypérion Nott) en charge du design et du codage ; Crazyoilmachine (Tom Sallybanks) pour la pub, les pvs, et les différentes fiches et Draguichou (Drago Malefoy) pour la pub et la modération. Contactez les par message privé en cliquant sur les icônes qui se trouvent au-dessus de ce message !





crazyoilmachine pour poudnoir

#promotion #le_rp #univers #avatar_reel #avatar_realiste #magies

Marbhadh | Historique - Fantastique - Horreur | Écosse - Lun 4 Sep 2017 - 16:33



#le_rp , #maîtrde_du_jeu , #pnj , #système_de_jeu , #avatar_realiste , #avatar_reel , #système_mixte , #survival , #surnaturel , #passé , #horreur , #promotion, #folklore , #marbhadh , #mort , #tueur , #Edimbourg , #Ecosse , #XVIII

Shadaan

LE REGARD DES GENS ➻ city/university basé à Toronto - Sam 13 Mai 2017 - 12:29

Bonjour à tous ! :coeur:

Aujourd'hui, je vous présente avec fierté notre forum, à peine ouvert, à la recherche de nouveaux membres pour le rendre actif.
N'hésitez pas si vous avez des questions, ou quoi que ce soit d'autre à dire ! Vous êtes les bienvenus. :heart:






Date de création : 18/12/16
Date dernière MàJ : 30/04/17
Date ouverture : 10/05/17
Membres inscrits : 04 membres.
Messages postés : 163 messages.
Nombre d'admins/modos : 2 admins, 1 modo.



« La vie est étrange. Et elle n'en devient pas moins étrange à mesure qu'on prend de l'âge. On s'habitue aux bizarreries, on apprend à les accepter. L'astuce étant d'admettre une bonne fois pour toutes que la vie ne tourne jamais vraiment comme on avait pensé. »
Dès qu’on arrive à un certain âge nous sommes directement propulsés dans ce cercle qui est le quotidien. Tout est déjà tracé, chaque vie possède en elle une description exacte. Des personnes seront influencées, elles ne pourront faire d’autre choix que de se lever, travailler, manger et dormir. Ce sont les trois étapes que le destin met en place depuis de longues années. Personne n’y échappe, ni vous, ni moi. Et pourtant, il existe des personnes hors-normes, des personnes qui veulent connaître le monde. Des gens qui veulent connaître, essayer. Ils veulent se battre pour découvrir. Ils ne veulent pas être enfermé dans ce cercle vicieux. Ils veulent simplement faire comprendre aux gens que la vie ce n’est pas ça. Ce n’est pas être derrière un ordinateur. À écrire un dossier, ce n’est pas être en stress. Ce n’est pas être dans la norme, faire une taille de guêpe. Ces personnes-là veulent vous faire comprendre que tout le monde peut être beau, que tout le monde est différent, et qu’il faudrait juste… Juste tirer sur les liens qui nous entourent pour se sentir libre de nous-même, de nos actes. Fermez les yeux sur le monde qui vous entoure, et imaginez-le différemment. Imaginez-le avec des couleurs vives, imaginez-le sans tristesse et sans désespoir. Imaginez-le sans la famine, sans la maladie. Sentez l’herbe sous vos doigts, levez les mains au-dessus de vous. Profitez du soleil, de la pluie comme si cela en était rare. Soyez libre. Rendez ce monde réel. Il n’attend plus que vous.
Le forum est la propriété de ses deux créatrices #Sanie et #iwhae. Toute reproduction partielle ou complète est interdite. Le forum a été codé par #Sanie et #iwhae et le design a été créé par NEPTUNIUM 237. Il est administré par ses deux créatrices.





#promotion #le_rp #avatar_reel #présent

Okhmhaka

Quel avenir pour le jeu de rôles sur forum ? - Lun 3 Oct 2016 - 22:06




Nous savons tous que le web évolue, et qu'il évolue vite. Les nouveautés arrivent vite et tout ce qui n'intéresse plus disparait, est oublié, plus facilement qu'on ne l'aurait jamais cru. Depuis quelques années, les moyens de communication internet se sont multipliés, les outils de connexion sur le web ont changé... Je ne sais pas s'il s'agit de faits exacts, si on peut réellement les quantifier, les appuyer avec des chiffres, de statistiques, mais d'une manière globale les forum ont du mal à tirer leur épingle du jeu. J'ai souvent retrouvé cette discussion ailleurs, surtout à propos des jeux de rôles sur forum. Plusieurs hypothèses circulent :

▬ avec le nombre de forum naissant chaque jour sur la toile il est difficile de faire la différence, encore plus aujourd'hui qu'à l'époque

▬ Facebook, Twitter, Skype...autant de moyen de communication beaucoup plus rapides, mêmes s'ils sont différents (pas de "communauté", des contenus plus légers d'une manière générale...), permettent peut-être de répondre à) un nouveau besoin... qui est le point suivant :

▬ des gens de plus en plus pressés, qui veulent faire vite, faire simple, ne pas trop lire, être dedans tout de suite... (ce qui fait écho à un autre débat présent d'ailleurs, au sujet de la flemme de lire les contextes des RPG^^)

▬ la plupart des connexions s'effectuent sur mobiles... Nous ne sommes pas mal lotis avec FA car ils ont une version mobile, même si elle ne demande qu'à évoluer encore, mais il faut avoir une sacrée motivation pour rédiger un RP long sur un téléphone mobile.

▬ l'âge changerait-il ? Avez-vous constaté que la moyenne d'âge sur les forum augmente peu à peu ? C'est du moins l'impression que j'ai, de façon générale. Sommes-nous une sorte de "génération forum" qui a grandi sur et avec eux, qui avons du mal à les quitter parce que nous savons qu'ils ont un intérêt de communauté, partage, qualité de jeu etc... mais finalement la "relève" n'est peut-être pas là, les jeunes n'adhèrent peut-être tout simplement pas à ce support ?


J'ai donné les raisons qui ressortent le plus souvent dans les discours. Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Avez-vous eu cette sensation que vos membres "cherchaient autre chose" ? Comme si finalement ils s'intéressaient davantage à FB qu'à votre jeu ? Et en tant que joueur, comme le vivez-vous ? Est-ce que justement vous reprocheriez aux forum de n'être plus si intéressant qu'avant ? Trop complexe ? Les messages seraient trop longs ?

C'est un débat assez actuel, que j'ai également aperçu sur le FdF par exemple, du coup je m'intéresse à votre avis et ressenti sur ce point, je commence peu à peu à y réfléchir et à me faire le mien également. Je trouvais bien de l'aborder, les réponses et réactions pourront peut-être aussi vous aider à améliorer vos plateformes de jeu, ou même n'importe quel forum d'ailleurs, y compris N-U^^

Partie 2 ▬ Etape 5 : Le coeur du RPG, comment jouer ? [2/2] - Mer 29 Mai 2013 - 19:06

L'usage des PNJ





Comme dit plus tôt, la narration entre en jeu pour de nombreuses choses, comme l'interaction avec l'univers autour de votre personnage. En poussant la réflexion encore plus loin, cet "univers" comprend donc les êtres vivants, la population, des personnes de toutes sortes et de personnalités diverses et variées. Les PNJ (= personnages non-joueurs) en font partie. A quoi servent-ils et quand les faire intervenir ? Comment le faire, par ailleurs ?
Prenons un exemple, en comparant les RPG forum avec celui des jeux-vidéos. Il est bien entendu normal que dans tout jeu il y ait des personnages principaux, ceux en tête d'affiche qui seront particuliers car prendront part à quelque chose d'important et d'exceptionnel... A côté de cela, les PNJ, ces personnes que vous croiserez tout au long de l'aventure, qui vous feront avancer le scénario, que vous devrez affronter lors de combats de boss mais que vous ne pourrez pas jouer... eux aussi ont leur importance. Sans eux à vrai dire, le monde paraîtrait bien vide, ce qui ne serait pas vraiment normal à moins que la terre soit contaminée par un virus mortel x) Les PNJ ont la même utilité sur les RPG forum. C'est au goût des joueurs à vrai dire, certains préféreront avoir un RP partagé avec quatre ou cinq personnes réelles plutôt que d'en inventer... Pourtant, il faut bien l'admettre, il y a dans les PNJ un intérêt tout particulier. Ils peuvent être tout le monde et personne à la fois, être un simple homme de passage rôdant d'un peu trop près pour détrousser les jeunes femmes, ou un être cher au cœur de votre personnage, comme son père ou sa sœur... En plus de faire travailler votre imagination :p ils ont l'avantage de pouvoir être une "excuse" pour bon nombre de choses, comme un événement traumatisant, extraordinaire ou complètement saugrenu dans la vie de votre personnage. L'avantage qu'ils ont, c'est aussi dans leur rôle de personnage passager, dans le sens où ils remplissent une fonction pour un temps, tout dépend de la situation où vous êtes... Le caractère est dépeint rapidement, sans besoin de le fouiller outre-mesure, mais ils apportent ni plus ni moins de la vie et du réalisme à des RP déjà intéressants mais sans aucune intervention du monde extérieur.
D'une certaine façon, tout le monde utilise plus ou moins des PNJ à un moment donné, il suffit pour cela de lire les présentations, le passé par exemple, où sont décrits parfois les parents, la famille... Ils "n'existent" techniquement pas, pas sous forme de compte en tout cas, mais restent toutefois importants, que ce soit pour la crédibilité ou l'évolution du personnage principal.

"Je" ou "Il" ?



Ecrire à la 1ière ou à la 3ième personne ? ▬ Sparrow-style

Manque d'inspiration de réponse ?



Ça arrive... et dans ces moments l'on aimerait bien que notre muse arrête de compter fleurette avec un bel Apollon et revienne dare-dare nous filer de l'inspiration x) Pourtant, ce n'est pas comme ça qu'elle reviendra, bien au contraire !
Le manque d'inspiration, aussi agaçant que cela puisse être, peut néanmoins se "soigner" si l'on peut dire. Déjà, avant toute chose et avant de s'impatienter devant son pc, rappelez-vous un élément primordial : le jeu de rôle, comme son nom l'indique est du jeu... Si cela devient une obligation "parce qu'il faut répondre", que l'envie n'y est pas pour une raison ou une autre (manque de sommeil, humeur discutable, etc...), il est inutile de se forcer. L'envie de jouer reviendra, il ne faut juste pas se focaliser dessus. En revanche si le souci n'est pas là, que l'envie de jouer est tenace mais que vous n'arrivez pas à ordonner vos pensées afin de les retranscrire par écrit, les conseils donnés pourront vous servir ^^

Que ce soit pour un domaine tel que le graphisme, le dessin, la cuisine ou, en l'occurrence, l'écriture, il arrive effectivement qu'on puisse être en "panne" d'inspiration. Est-ce irréversible ? Bien sûr que non. Très souvent, l'inspiration se trouve être plus près qu'on ne le croit... Autour de nous pour commencer. Dans le cas du RPG, si les mots ne vous viennent pas, arrêtez vous un instant, quittez la page blanche qui semble clignoter tant vous la fixez et retournez lire le message de votre partenaire de jeu. Mettez vous un instant dans la tête de votre personnage, visualisez la scène comme si vous y étiez... et lisez entre les lignes. Il se peut que les mots, tels qu'ils sont écrits dans la réponse, recèlent de messages cachés (parfois volontaires de la part de votre partenaire d'ailleurs :p), de sous-entendus... C'est un point à ne pas négliger, car cela fait partie de ce que nous appelons dans la vie du langage non-verbal, le langage du corps en l'occurrence. Si par exemple les paroles du personnage d'en face ne vous donnent pas vraiment d'inspiration (pour une raison ou une autre, ce n'est de la faute à personne ^^), essayez de voir si vous ne pouvez pas jouer justement sur le langage non-verbal que votre partenaire aura décrit ici et là dans sa réponse. Ça peut bien aider.
Ceci est un exemple bien entendu, l'inspiration dans son sens global ne sera pas forcément entièrement résolue comme ça. Mais dites-vous une chose, essentielle, et qui vous aidera certainement à mettre les mots là où vous avez du mal : l'inspiration est réellement partout. En lisant la réponse de votre partenaire, si les réactions ne vous viennent pas immédiatement, tentez de voir si telle ou telle chose ne vous rappelle pas quelque chose, que vous aurez vécu, entendu ou vu. Puisez dans vos souvenirs et connaissances, dans un film que vous aurez vu récemment ou un livre qui vous aura particulièrement marqué. Cherchez les réponses à vos doutes dans votre propre psychologie si par exemple votre personnage possède un caractère proche du votre... Vous verrez que les réactions vous paraitront venir bien plus facilement, car elles seront "vraies" en un sens. En clair, en cas de panne de ce genre, il est parfois bon de s'arrêter un moment sur soi, car si votre personnage provient de votre imagination, nul doute que l'inspiration viendra de la même manière :)

L'apparence des RP



A la mode depuis quelques temps, les joueurs apprécient de plus en plus donner une apparence à leur RP. Jusqu'alors, "l'apparence" se limitait à quelques couleurs pour mettre en valeur les paroles des divers protagonistes, en gras ou en italique selon les circonstances ou les habitudes. Néanmoins, avec l'avancée toujours plus impressionnante du codage et la mode de plus en plus présente des gif (à prononcer jif siouplait :p), le RPG a quant à lui, lui aussi suivi un peu cette voie-là. Si certains sont restés de la vieille école ou simplement par envie de rester simple dans un domaine principalement axé sur l'écriture et l'imagination après tout, d'autres encore aiment à mettre en forme leur RP à l'aide de fonds de couleurs, de textures, d'images et d'encadrements divers... Si les deux "mondes" se valent, il faut néanmoins ne pas oublier qu'un RP se doit d'être lu et donc par conséquent : lisible x) Si votre choix se porte pour les fiches faites exprès pour les réponses RP, veillez à ne pas mettre de couleurs criardes en fond ou en trop gros contraste avec l'écriture par exemple. Évitez également la présence trop importante de textures et autres images de fond, car si ça peut être joli pour une utilisation de design, cela reste agressif pour les yeux lors de textes écrits. Sachez quand même que le fait de lire de longs textes sur des écrans est déjà particulier en soi, entre la luminosité des écrans et la position pas toujours confortable qu'on peut avoir sur nos chaises... n'empirez pas le cas en rendant illisibles vos RP x) Privilégiez la sobriété avant tout, car c'est votre texte qui intéresse et qui doit être souligné, par l'inverse ^^

Multi-compte ou pas ?



Tout dépend. A vrai dire, le multi-compte en lui-même est une très bonne expérience, car permet réellement de ne pas se lasser, en diversifiant les personnalités, situations et relations. C'est vraiment agréable, surtout si l'on ne se sent pas d'humeur pour l'un ou l'autre de nos personnages, s'il ne correspond pas à notre humeur actuelle par exemple... cela permet de varier, selon nos préférences du moment et ce qu'on veut faire.
Néanmoins, une erreur courante se fait facilement et très rapidement, en particulier pour ceux qui ne connaissent que depuis peu le RPG. Il est simple de créer plusieurs personnages dans le principe, mais attention à ne pas les rendre petit à petit sans âme et insipides ! Ce n'est pas parce que vous en avez plusieurs que le système change, et que vous devez les bâcler :p C'est pour cela qu'on conseillera plutôt à un débutant de commencer par un personnage, qu'il prendra le temps d'approfondir et de connaitre, avant de s'éparpiller partout, sans prendre la peine de se poser un instant sur leurs psychologie. Mieux vaut dans ces cas-là en avoir un bien établi, intéressant à jouer et crédible, plutôt que six tous similaires par exemple, peu recherchés et au final vite abandonnés car lassants...
Si cela ne vous concerne pas et que vous arrivez à cerner la personnalité de chacun de vos personnages alors c'est très bien x) Ne faites des multi-comptes que si vous êtes sûrs de vous, autant dans leur création que dans leur évolution future... Il serait en effet dommage d'en créer un certain nombre pour au final en délaisser la plupart ou finir débordé par un trop grand nombre de RP ouverts avec chacun d'eux :p S'il n'y avait, au fond, qu'un conseil à donner, c'est de ne pas créer de multi-compte pour faire du multi-compte... faites-vous simplement plaisir et amusez-vous :)

La mort d'un personnage



C'est un choix, une voie possible ou simplement ce qui semble parfois être la meilleure solution... Les cas de figures sont variés et dépendent là encore des joueurs, mais c'est une façon d'achever un cycle qui peut être bénéfique et/ou intéressant à jouer. Quelles que soient les circonstances, il est évident que la mort de son personnage doit être voulue, il n'est pas question par exemple d'entamer un combat à mort contre votre partenaire de jeu sans son accord ! La mort du personnage, si elle doit être mise en scène, doit être voulue par le joueur qui l'a créé, c'est une règle évidente de bon sens ^^
Cela dit, il peut paraître étrange pour ceux qui en sont à leurs débuts avec leur personnage d'imaginer le faire mourir dans le futur... Quelles sont les raisons qui peuvent pousser le joueur à décider de cela ?

Une expérience nouvelle


Il est évident que jouer la mort est quelque chose de particulier, d'à la fois fascinant et stressant... C'est clairement quelque chose qui intrigue et fait peur à la fois, et qu'on ne pourra évidemment jamais tester dans la vraie vie et revenir en disant : "oh c'était pas mal ce petit séjour !" x) Comme toute chose en RP, c'est encore là un moyen d'enrichir son jeu, sa palette de possibilités... Il est bien possible d'incarner une personne infirme, alors pourquoi ne pas essayer encore plus loin ?
Cela dit, faire mourir son personnage uniquement dans ce but risque d'être regrettable par la suite, surtout si l'on s'y était attaché... A moins de trouver un moyen de le ressusciter, c'est encore là un choix à ne pas faire à la légère ^^

Fin d'une époque


Certains joueurs fonctionnent par "cycles", pouvant interpréter un personnage pendant très longtemps puis s'en détacher car leur propre caractère aura changé, évolué, que la personne aura mûri ou passé simplement un cap différent. Comme un parfum que l'on aura porté à une mauvaise période de notre vie, il nous deviendra difficile de le ressentir à nouveau sans être à nouveau submergé par ces désagréables souvenirs... C'est à peu près la même chose pour le RP, dans certains cas. La mort du personnage peut être un bon moyen de clore un chapitre, et de tourner une nouvelle page...

Page précédenteTutoriel terminé

Partie 2 ▬ Etape 5 : Le coeur du RPG, comment jouer ? [1/2] - Mer 29 Mai 2013 - 19:02

Le cœur du RPG : comment jouer ?





Nous y voilà ! Après avoir redressé fièrement des structures fragiles lors de la création du forum, rafistolé les brèches et écumé les univers avant de vous plonger dans les méandres de la psychologie des personnages, nous y voilà. L'essence du RPG, le jeu en lui-même et son interprétation... vous attendiez ça avec impatience n'est-ce pas ? Avouez x)
Dans cette cinquième et dernière étape du cursus, nous allons faire le tour de tout ce qu'il sera possible de rencontrer en jeu, de l'usage des PNJ, de la longueur des posts fort débattue, du manque d'inspiration au moment de la rédaction d'une réponse... et encore tant d'autres choses, conseils, débats et explications à l'appui.


Intérêt d'un post, de sa longueur



J'compte ou j'compte pas mes lignes ? ▬ Halloween
+ Débat

Ouverture d'un topic, quelles sont les difficultés ?



Que ce soit lors d'un jeu à deux, à trois ou plus, il y a toujours cette fameuse interrogation du "qui commence le sujet ?". Une question qui peut être problématique... En effet, il n'est pas rare de croiser sur la toile des joueurs qui redoutent l'ouverture d'un topic (quand c'est eux qui doivent s'y coller bien sûr :p), ou n'aiment simplement pas cela... Pourquoi ? La raison est simple à expliquer.
L'ouverture d'un sujet, au contraire des autres réponses, est ce qui va servir de tremplin au reste, c'est le démarrage, l'introduction... et pour beaucoup, cela a beau sembler évident sur le papier, lors de la pratique c'est nettement moins facile. Entre le manque d'inspiration sur le message en lui-même, les événements à y introduire ou encore plus simplement, le titre du sujet... Le premier post est pour beaucoup une étape que l'on aimerait mieux éviter. Pourtant, cela n'a rien de traumatisant :p Voici donc quelques petits conseils pour vous aider au mieux à débuter un sujet, sans que cela ne devienne une prise de tête.

Comment bien commencer un RP ?


Tout d'abord, ce qu'il faut se dire c'est que le tout premier post qui servira d'ouverture se doit de poser les bases, dans leur ensemble. Il n'est pas utile d'en faire un pataquès non plus, en décrivant chaque brins d'herbe et de leur rosée du matin... Non non. Commencez déjà par décrire rapidement la situation, la raison pour laquelle votre personnage se trouve là tout particulièrement, ce qu'il compte y faire ou ce qu'il est en train d'y faire. En clair, le premier message se doit de planter le décor, tout simplement ^^ Décrivez rapidement le temps, l'humeur de votre personnage, s'il est plutôt maussade ou heureux de vivre... Bref, tout ce qui sera utile pour la suite. Inutile d'en faire des tonnes, préférez la simplicité que les explosions de partout et les événements à n'en plus finir, cela reste un tout premier message n'oubliez pas... le jeu, même s'il commence à partir de là, se fera concrètement dès le moment où votre partenaire vous aura répondu. Bien évidemment, ce n'est pas une règle à suivre à la lettre non plus, il se peut que votre RP démarre fort, tout dépend bien sûr de votre situation actuelle... Il est clair que le déroulement sera bien plus calme si vous décrivez une jeune fille qui sort d'une bibliothèque que si vous écrivez la fuite désespérée de votre personnage des geôles... x)

Ce qu'il faut vraiment retenir dans l'ouverture d'un sujet, c'est qu'il est important d'y insérer les éléments qui vous serviront à poser les circonstances du moment. En plus de plonger le lecteur dans l'univers et de rendre votre post bien plus immersif, cela vous évitera bien des incompréhensions et incohérences par la suite :p

Un titre pas toujours évident


Ça y est, le RP a été rédigé et vous convient, par l'ambiance que vous vouliez lui donner ou par les émotions transmises. On se relit vite-fait, corrige les fautes qui persistent ici et là et voilà, il ne reste plus qu'à le poster ! ... et c'est parfois justement à ce moment que ça coince. La plus grande partie est faite, mais reste un tout dernier détail, qui reste néanmoins important car sans cela impossible de poster le message : le titre. Comment un aussi petit détail peut être aussi casse-pied, hein ? :p
Il est vrai que trouver un bon titre accrocheur n'est pas toujours chose aisée... il paraît en fait même assez difficile de faire original au bout d'un moment, sans qu'on ait l'impression d'avoir déjà lu le même genre de titre quelque part. Comment faire alors ?
Sans forcément tout de suite penser au côté accrocheur et classe que vous aurez envie d'avoir pour votre titre, allez au plus basique et au plus évident dans un premier temps. Que raconte votre premier message ? Quel semble être le thème principal, la trame de fond ? L'ambiance, le temps... Y a-t-il un mot, une phrase qui vous tient à cœur dans votre message ? Car ce dernier point peut être un bon clin d'œil à ce que vous aurez écrit, en liant les deux et renvoyant le titre au sujet.
Dans tous les cas, même si ça paraît évident dit comme ça, faites en sorte que le titre ait un lien avec le RP, faites dans le général si vous voulez conserver du mystère ou du plus précis si vous optez pour une phrase ciblée. Mieux vaut aussi être concis pour ce genre de choses, n'oubliez pas que c'est un titre, pas un résumé x)

Action, réaction



Vous attendiez la réponse de votre partenaire, avec une impatience dissimulée avec brio, une balle anti-stress malaxée d'une main et le clavier de l'autre... XD Et c'est avec joie et surprise que vous avez enfin la chance de pouvoir lire cette réponse que vous attendiez, à la fois anxieux de savoir ce qui vous y attend et très pressé d'y répondre. Si la lecture des réactions de votre partenaire fait bien évidemment aussi partie du plaisir du jeu de rôle, il faut néanmoins savoir qu'il est toujours préférable de ne pas séparer en deux temps la lecture et l'écriture.
Explications.
A la différence d'un roman que vous liriez au coin de cheminée, dans votre canapé ou votre lit (oui on s'en fiche du lieu, d'accord, comme vous voudrez :p), la lecture d'une réponse RP ne se fait pas de manière inactive. Vous le pouvez bien sûr, mais l'inspiration et les mots vous viendront plus vite si déjà lors de la lecture vous vous mettez dans la peau de votre personnage. Ce moment d'apparence passif est aussi et surtout LE moment pour vous de vivre totalement l'action, d'essayer de ressentir et de voir au-delà de la réponse de votre partenaire, d'y réagir complètement, comme si cela se passait en direct. J'ai déjà fait le lien avec le théâtre dans les précédentes étapes du cursus et on peut comprendre pourquoi, car si cela se ressent lors de l'écriture, la sensation d'être le personnage peut être encore plus présente au moment de lire la réponse de son partenaire. C'est réellement quelque chose qui se vit, en prenant le temps de se mettre dans la tête de son personnage et de visualiser ce qu'il pourrait dire ou faire, comment il pourrait réagir... En s'y impliquant comme dans un rôle en somme, vous verrez que d'instinct vous aurez une réponse ou une attitude à chacune des répliques qu'aura écrites votre partenaire, une réaction, qu'elle soit verbale ou non. C'est en ayant à l'esprit votre réponse dans les grandes lignes que vous saurez immédiatement quoi répondre par la suite, cela sonnera juste car donnera une impression de vécu (ce qui peut être le cas d'ailleurs si vous vous inspirez de choses qui vous sont réellement arrivées).

La rédaction



Vous voilà donc, plus inspiré que jamais, devant une nouvelle page ouverte sur votre ordinateur, les mots vous venant presque un à un... Non ce n'est pas le résumé d'un mauvais film sur l'angoisse de la page blanche :p juste vous et vos idées, vous apprêtant à rédiger votre réponse RP x)
Car être dans la peau de son personnage pendant ce moment c'est bien, essentiel même pour puiser les ressources nécessaires pour interpréter le rôle, mais maintenant il vous faut coucher sur papier (ou sur écran plutôt xD) les idées, sensations et ressentis que vous avez pu avoir en lisant la réponse de votre partenaire. Ne vous affolez pas, ne partez pas tout de suite et attendez un peu avant de fermer la page Word que vous avez ouverte :p Ce serait dommage d'abandonner maintenant.

Avoir les idées c'est bien mais... comment rédiger ?


Ne vous attendez pas là à une recette miracle pour améliorer votre style d'écriture, car c'est encore autre chose, de personnel et propre à chacun. Non, mais en revanche il y a bien des méthodes pour construire au mieux sa réponse RP, afin qu'elle soit à la fois efficace, claire et surtout, jouée, afin que le partenaire y trouve lui aussi son compte.
Dans votre réponse, pensez à re-contextualiser brièvement, en rappelant en quelques mots ou quelques lignes les événements qui amènent votre personnage ici, ce qu'il s'y passe... etc, tout peut aller du plus global au plus précis, c'est selon ce que vous voulez faire transmettre là aussi. C'est toujours agréable car plonge le lecteur (votre partenaire en l'occurrence, mais aussi d'autres personnes qui pourraient vous lire) au cœur de l'action ou de l'environnement. Pensez toujours à faire le lien de votre réponse avec celle de votre partenaire, dans le sens où il est important de reprendre le fil du message de l'interlocuteur. Vous pouvez pour cela reprendre simplement dans votre réponse les répliques parlées de votre partenaire (pas ses pensées, entendons-nous bien, votre personnage n'en a pas connaissance... à moins d'être télépathe :p) et y répondre à la suite, ou ne pas y répondre aussi après tout, juste en faisant réagir mentalement votre personnage à cela, en lui faisant changer d'expression faciale par exemple... bref, réagissez face à votre partenaire, s'il y a dialogue ou gestes échangés, il est réellement important de ne pas les omettre.
Attention toutefois, il ne s'agit pas non plus de se cantonner qu'à cela, de juste réagir aux propos ou réactions du personnage d'en face. Si vous vous arrêtez là, nul doute que le RP se retrouvera rapidement bloqué et au final peu intéressant à jouer... Car s'il faut bien évidemment penser aux réactions qui se doivent d'être présentes (c'est logique ^^), pensez à aller plus loin que ça, à continuer, à rebondir et à être inventif. Que ce soient par les réactions de votre personnage, par des paroles qu'il aura envers l'autre, ou des événements extérieurs, il est important... que dis-je, vital ! de continuer le RP au-delà du simple "action-réaction", d'amener quelque chose en plus pour que votre partenaire puisse trouver matière à répondre à votre message. C'est malheureusement une erreur qui se retrouve trop souvent. Écrire, décrire et interpréter c'est très bien, c'est aussi le principe du jeu de rôle après tout, mais veillez à ne pas être égoïste ! Le cœur du RPG n'est pas dans l'écriture solitaire (pour ça, écrivez un roman ça ira plus vite xD) mais dans l'échange et le jeu à plusieurs. Pensez donc toujours, que d'une façon, vous écrivez peut-être pour vous oui car vous aimez cela, mais aussi avant tout pour votre partenaire. N'oubliez pas que vous n'êtes pas seul et plutôt que d'étaler une description d'un kilomètre pour décrire un champ de fleurs, veillez à faire en sorte que votre réponse contienne matière à y répondre, que ce soit par un événement ou par autre chose... mais en clair, que ce ne soit pas "vide", sans interactivité possible.

Pour enjoliver, narrer le tout


Même si pour certains il est agréable et intéressant de reprendre certaines répliques du partenaire dans sa propre réponse pour y répondre en direct, pour d'autres c'est un concept très étrange. Ce n'est pas un drame, chacun ses goûts et préférences x) La reprise des paroles n'est d'ailleurs pas une obligation du tout, et si pour quelques joueurs cela manque d'esthétisme et de réalisme, il y a bien sûr l'option narration pour palier à ça. Il suffit alors de retranscrire les faits et gestes du personnage, mais cette fois de manière narrée. Il n'est d'ailleurs pas utile d'écrire énormément, un simple résumé peut faire l'affaire. Ce qui est simplement dommage dans la narration dans ces cas-là, c'est qu'il peut manquer l'aspect "tac au tac" qu'il y a lors de réponses immédiates après la réplique du partenaire.
Hormis la narration pour ces cas-là, pensez évidemment à l'utiliser pour le reste, pour la description de l'environnement, un changement de climat... Utilisez-là pour des choses qui sont trop vite oubliées, comme l'interaction avec l'univers en lui-même. Vous et votre partenaire jouez ensemble c'est super, mais vous n'êtes pas non plus enfermés dans une bulle x) Le monde autour vit et évolue, tenez-en compte. La narration est aussi très présente et vitale lorsqu'il y a besoin un instant de s'arrêter sur les ressentis de son personnage, sur des réflexions qu'il peut se faire, des doutes qu'il a... etc.
Tout cela est évidemment important, mais dites-vous bien que cela ne doit pas empiéter sur le reste et dévorer littéralement le contenu essentiel, car c'est réellement ce qui a été dit précédemment qui importe en RPG. Sans échange, ce n'est plus du RP, mais une nouvelle :p

Etape précédentePage suivante

Partie 2 ▬ Etape 4 : Début du jeu, entretien du personnage - Mar 28 Mai 2013 - 18:54

Début du Jeu, nouveaux partenaires et entretien du personnage





Vous et votre personnage êtes entrés sur des terres nouvelles, en quête d'aventure, de frisson et de liberté. Le monde est vaste, fourmillant de vie et il est exclu pour vous de parcourir cet univers tout seul ! Car il faut bien l'avouer, il serait dommage d'arpenter ces lieux en solitaire n'est-ce pas ?
Il n'est pas toujours évident de savoir comment s'y prendre quand on veut commencer à s'aventurer sur un RPG, même si l'on en a l'habitude, reste toujours la question de savoir comment débuter son aventure. Nous allons dans cette étape nous intéresser à la gestion de votre personnage et sur les façons les plus simples d'entamer un RP. Nous aborderons également les fameux liens et autres journaux intimes, très à la mode ces temps-ci.


Comment engager le RP ?



Ça parait rien comme ça, mais il arrive qu'une fois les pieds à terre sur un nouveau RPG l'on soit complètement démuni face au nombre impressionnant de joueurs, sans savoir trop où aller ni par où commencer. Quelles sont les meilleures méthodes pour entamer le jeu, sans pour autant se balader avec une affiche "recherche de compagnons" sur le dos ? :p Divers moyens peuvent être utilisés, sans ordre de préférence ni même d'efficacité, c'est selon votre préférence à vous avant toute chose.
Le moyen le plus simple et le plus basique (la bonne vieille méthode disons :p) reste encore les messages privés. C'était surtout un moyen très répandu à une période, quand par exemple le forum n'avait pas de ChatBox dédiée ni aucun autre moyen d'aller chercher les partenaires de jeu. Pour cela, rien de très compliqué, il suffit juste de contacter ceux ou celles qui vous intéressent, que vous soyez attiré grâce à leur présentation ou à des RP que vous aurez lu d'eux. Le contact est direct, mais surtout reste privé, ce qui est intéressant si on prévoit quelque chose sur le long terme mais qu'on n'a pas envie de révéler tout de suite en RP... ainsi seul votre partenaire le saura. Pour cet aspect plus personnel, les MP ont fait leur preuve et continuent de le faire, même si actuellement sur de plus en plus de forum, un autre moyen tend à s'imposer davantage.
Cette nouvelle façon d'engager le RP reprend les principes du MP, en élargissant néanmoins les recherches et la façon de s'y prendre : ce sont tout simplement les topics faits pour les demandes de RP. Rien de compliqué, on y poste, en présentant rapidement ce que l'on recherche, si l'on désire une situation particulière par exemple... A la manière d'une petite annonce, vous présentez vos préférences ou laissez au goût du futur partenaire, et ce seront les joueurs qui, potentiellement intéressés, viendront se proposer. Ce moyen de recherche (qu'on pourrait appeler trouvaille du coup) permet de bonnes surprises, en tombant sur un personnage qui ne vous aurait peut-être pas forcément interpellé via une présentation, mais qui en jeu se révèle être formidable. Cela permet une plus grande ouverture au RPG sur lequel vous êtes, ne vous laissant que peu vous enfermer dans des schémas classiques, avec le style de personnage dont vous avez l'habitude par exemple... Tout est possible à partir de ce moment.
Mais vous pouvez aussi décider de répondre à l'un de ces topics de demande de RP ! D'autres joueurs seront certainement comme vous, à rechercher de nouvelles aventures, de nouveaux objectifs, etc... alors n'hésitez pas lorsque l'un d'entre eux vous intéresse :p

Nous avons évoqué les messages privés, les topics de demandes de RP, et rapidement parlé de la CB, qui dans son principe est en fait la même chose que les MP, bien qu'il reprend l'aspect "hasard" et aléatoire des demandes RP. L'on peut effectivement rencontrer bon nombre de joueurs très différents sur une ChatBox, avec leurs propres goûts et leur personnage bien à eux et là aussi vous pourrez avoir de bonnes surprises (et des moins bonnes aussi *BAF* ... mais on vous souhaite de tomber sur les bonnes, évidemment :p)
Avons-nous fait le tour des possibilités ? Il en resterait en fait une... Celle d'engager le RP, réellement x) Vous avez envie de jouer ? Eh bien ouvrez un sujet, postez-y un RP et laissez-le libre à qui voudra répondre, c'est aussi simple que ça. Les topics avec "libre" dans leur titre attire bien souvent, même si là encore on ne peut pas tout prévoir non plus, ce sera à votre façon d'écrire ou simplement au feeling qui fera que vous aurez une réponse. Les sujets libres, donc sans aucun partenaire prédéfini, sont même souvent l'occasion d'expérimenter le RP à trois ou plus... ce qui apporte encore une dimension nouvelle au roleplay ^^ L'avantage d'ouvrir un topic comme ceci, c'est que vous pourrez tout de suite commencer à écrire (car c'est bien cette envie qui vous y poussera au départ :p), sans attendre. Ce dernier moyen aura le très gros avantage de vous mettre directement dans le bain x)


Entretien du personnage



Elles s'installent, puis s'oublient, comme s'effaçant d'elles-mêmes... tandis que d'autres, bien au contraire, perdurent ! Dans le cas des modes actuelles, on peut dire qu'elles se sont bien installées et maintiennent un cap plus que raisonnable. S'étant au départ invitées de ci de là, elles semblent faire comme partie intégrante du RPG forum de maintenant, comme des sortes d'annexes qui au final apportent leur lot d'intérêt et de particularités... Mais aussi pour certaines, d'inconvénients.

Les fiches de lien


Elles sont de véritables répertoires destinées à classer les différents liens affectifs de votre personnage. De l'ami le plus cher à la simple connaissance de passage, de l'ennemi de toujours au danger tapi dans l'obscurité, ou de l'amour passionnel à la relation la plus ambiguë... Tout a sa place ici et permet vraiment un "rangement" pratique, afin de se rappeler des personnes reliées d'une manière ou d'une autre à son personnage. En plus de sa fonction première de classement, elles permettent d'établir rapidement ce qu'il nous manque, ce qu'on recherche ou ce qu'on aimerait avoir en plus des autres liens afin d'élargir au plus sa palette de rencontres et d'expériences.
Attention toutefois : les fiches de lien comportent un risque, dans le sens où il est facile de poster en demandant un lien avec un autre joueur, de l'ajouter aux côtés des autres mais pour au final ne jamais RP avec. C'est quelque chose de plus en plus répandu hélas, on recherche activement des relations toujours plus poussées, les plus complexes et intéressantes possibles, mais tout cela ne reste que de la "théorie", puisqu'au final jamais joué véritablement. Pour donner un exemple concret, c'est un peu comme le principe de certains réseaux sociaux (dont on taira le nom :p), où l'on ajoute des "amis"... avec qui l'on ne parle jamais, on les accepte en tant que tel sans même s'entendre réellement avec au final. C'est quelque peu illogique... et inintéressant.
En l'occurrence, sur un forum RPG, le but premier reste avant tout de jouer son personnage en compagnie des autres. Or si vous ne faites que cumuler des liens (parfaitement scénarisés certes, intéressants et tout, le problème n'est pas là) mais sans jamais les interpréter réellement, l'intérêt est au final moindre... et vous risquerez de vous ennuyer bien vite.
En somme, les fiches de lien sont très intéressantes et utiles dans leur concept, encore faut-il ne pas oublier le cœur du RPG en lui-même, en faisant passer ces fiches avant l'expérience de jeu.

Les journaux intimes et listes de RP


Du personnel, du ressenti et une facette du jeu pour l'un... et du concret pour l'autre ^^ Les deux n'ont pas la même fonction du tout, l'un peut d'ailleurs très bien être utilisé sans l'autre, tout comme ils peuvent être appréciés tous deux par les rôlistes.
Les journaux intimes sont surtout une manière de poser un instant quelques idées, des sentiments, un besoin pour votre personnage de coucher son mal-être sur du papier ou simplement par souci de se confier à quelque chose à défaut d'avoir quelqu'un... Un véritable journal intime en somme, mis à part que les pensées secrètes ne le seront plus une fois rédigées et postées à la vue de tous les joueurs... ^^ Les journaux intimes sur les forum RPG ont leurs avantages c'est certain, dans le sens où le fait de poser des mots, des pensées réellement personnelles à votre personnage, vous permettra d'approfondir encore un peu plus la personnalité et la psychologie de celui-ci. Néanmoins, il faut bien se dire que le journal intime en tant que tel se doit d'être secret... or sur un forum cet aspect là est perdu un peu, ce qui peut ne pas plaire à ceux qui désirent conserver un maximum de mystère sur le passé et les vrais ressentis de leur personnage. Néanmoins, ces journaux restent intéressants, car auront cette dimension solitaire, ce ne sont pas des RP car aucun véritable événement ne se produit au moment de l'écriture... mais vraiment une introspection que votre personnage fera. Simple résumé de sa journée... ou réflexion plus poussée, à la question "à quoi rime mon existence ?" Ici, le personnage est seul avec ses pensées et ses peurs, ce qui peut amener à une bonne expérience, même si elle sera très différente de celles que vous entretiendrez avec les autres joueurs en RP ^^

Les listes de RP, quant à elles, suivent un peu le fonctionnement des fiches de lien, sauf qu'au lieu de répertorier les relations, ce sont les topics en eux-mêmes qui sont classés. C'est pratique si l'on veut retracer un peu le parcours de son personnage, de son évolution au cours des sujets, ou simplement par souci de ne pas oublier ses RP en cours si l'on s'est risqué à en ouvrir plusieurs dans un laps de temps très serré x) Ils sont aussi bien pratiques en tant que vitrine, si un joueur était intéressé pour lire vos RP, sans toutefois savoir par lequel commencer (si certains suivent une chronologie, lors de plusieurs RP faits avec le même partenaire par exemple) il pourra alors très facilement le faire grâce à cette liste... Ce qu'il faut avouer, n'est pas désagréable du tout ^^


Etape précédenteEtape suivante

Jadelina

Partie 2 ▬ Etape 2 : Entrée dans le Jeu - Lun 13 Mai 2013 - 13:00

Étape 2 : Entrée dans le Jeu





Maintenant que vous connaissez un peu mieux l'univers si particulier du jeu de rôle en général, vous avez peut-être l'envie d'embarquer vous aussi dans cette folle aventure ! Oui mais comment faire ? Où aller quand on débute ? Car connaitre la théorie et les fondements du RPG c'est un très bon point de départ, mais sur le terrain les choses diffèrent un peu selon le forum lui-même et ce que les créateurs ont voulu lui apporter comme originalité et fonctionnalités. Dans ces conditions, où aller et comment savoir si l'on ne se trompe pas d'univers ?
Nous allons dans cette étape nous attarder un peu sur l'arrivée dans un jeu de rôle, les petits conseils et bons trucs qui facilite la vie, qu'on soit débutant ou un peu moins.


Premiers pas dans un forum RPG



Ça y est, après quelques savantes recherches sur la toile, vous avez sélectionné quelques forum. Pour une raison ou une autre et d'un premier regard, l'univers vous parle sur ceux-là, quelque chose en eux vous a accroché suffisamment pour que vous preniez la peine de vous arrêter un plus long moment. Il serait tentant de s'y inscrire et d'aviser ensuite ! C'est en fait à éviter... En arrivant sur un forum que vous ne connaissez pas, et en particulier sur un RPG qui se doit de vous correspondre, prenez le temps d'explorer les environs. En tant qu'invité, vous n'aurez certes pas accès à tout dans un premier temps, mais c'est souvent suffisant pour se faire une petite idée. En lisant de ci de là quelques messages sur le forum choisi, vous aurez d'une part une vue d'ensemble sur les premières règles de base à respecter, et d'autre part un autre aspect mais pas des moindres : l'ambiance qui semble s'en dégager.
Arrêtez vous en premier lieu dans les sections prévues pour le règlement et le contexte, c'est ici que vous pourrez savoir si leur façon de faire et de voir les choses correspond à vos idées. Il serait en effet bien dommage de vous rendre compte que ce forum n'accepte que les posts très longs alors que vous privilégiez personnellement davantage la qualité que la quantité... par exemple. Ces détails peuvent paraitre moindres comme ça, mais vous verrez qu'à la longue si ce forum et ses façons de faire ne s'accordent pas à votre personnalité, il risque à un moment d'y avoir des anicroches... or vous êtes là pour vous amuser :p

Cette première approche ne peut pas s'appliquer à tous les forum toutefois. En effet, certains fondateurs préfèrent masquer ces informations aux non-inscrits, par crainte de se faire voler leurs idées par exemple ou tout simplement par souci de ne pas choquer des jeunes visiteurs si le forum est déconseillé aux -16 ans... Masquer ou non les informations, ce sont deux manières de faire qui se valent mais chacune ayant ses avantages et inconvénients. L'intérêt d'avoir accès aux informations de base sans être inscrit, c'est justement de ne pas faire l'erreur de se créer un compte pour par la suite s'apercevoir qu'on ne s'y plaira pas... D'un autre côté, il est aussi compréhensible que certains fondateurs ne veuillent pas laisser libre de vue leur contexte, même si au final les voleurs y seront perdants dans l'histoire x) car ce n'est évidemment pas ce qui fera que leur forum marchera. Quoiqu'il en soit, il est toujours bien d'avoir un premier aperçu, et quand ce n'est pas le cas, il ne reste plus qu'à s'y inscrire car après tout c'est encore le meilleur moyen de se rendre compte des choses ^^

Une fois inscrit, vous aurez normalement accès à la lecture du forum (sauf contre-indications... besoin d'une validation par exemple). Si vous en êtes là, c'est que le contexte et le règlement vous convient, vous n'avez en théorie plus beaucoup de surprises... ou presque :p Car vous pouvez à ce moment parcourir le forum et vous laissez aller à la lecture de quelques sujets, ce qui sera très utile et instructif ! En tant que débutant, vous aurez ainsi droit à quelques exemples de ce qui se fait sur le forum, de la manière que les membres ont l'air de jouer... et mine de rien ça pourra vraiment bien vous servir. Que ce soient les présentations, les fiches de lien ou simplement les RP, tout est bon à prendre ^^
En clair, soyez curieux ! Même si vous n'avez joué sur aucun forum RPG auparavant, en étant un peu attentif vous apprendrez déjà quelques notions en observant les autres faire.

Comment choisir le bon forum ?



Qui dit "bon forum" ne dit pas forcément le meilleur en toutes catégories, le plus beau en terme de design, le plus original en terme de contextes et d'intrigues... en clair on ne vous demande pas de trouver la perfection incarnée car déjà ça n'existe pas :p Non, un bon forum ici en l'occurrence signifie surtout un forum qui vous correspond. Cela rejoint un peu ce qui a été dit auparavant. Commencez simplement en vous posant les bonnes questions : si vous tombez sur un forum RPG au contexte futuriste, au design magnifique, demandez-vous si vous arriverez à faire évoluer un personnage dans cet univers. Vous aimez les films de science-fiction ? Ce sont déjà visiblement dans vos goûts, mais entre être spectateur et acteur, il y a une différence. Sachez faire la part des choses, sans pour autant vous prendre la tête pendant dix-mille ans :p après tout, même en cas d'erreur et d'inscription sur un forum qui ne vous convient pas, vous n'êtes pas obligé d'y rester à vie...
Intéressez vous également aux petits détails qui font la différence, comme le choix des avatars : réel ou dessin ? (=> lien renvoyant vers l'article que je rédigerais pour le Mag) car cela peut être décisif selon si vous avez une préférence entre les deux, ou si vous avez en tête une célébrité bien précise qui correspondrait à l'idée que vous vous faites de votre personnage. Prenez le temps de savoir s'il semble y avoir un genre prédominant sur le nombre de lignes acceptées, car même si un forum dans ses règles indique, mettons, 5 lignes minimum, observez si les membres dépassent allègrement ce nombre ou s'en rapprochent le plus souvent. Cela sera bon à savoir pour vous, car si vous vous apercevez que personne ne veut finalement jouer avec vous à cause d'un "détail", c'est des coups à donner envie de s'enfuir à toutes jambes x)

En somme, il n'y a pas de recettes miracles pour trouver "le" bon forum, car celui qui sera pour vous la perfection ne le sera pas forcément pour un autre. Le meilleur forum reste celui où vous savez que vous pourrez vous amusez et où l'ambiance correspond à ce que vous aimez. Pour cela, les méthodes données dans cette étape vous mettrons sur la bonne piste !


Etape précédenteEtape suivante

Jadelina

Partie 2 ▬ Etape 1 : Principes du RPG - Dim 12 Mai 2013 - 22:57

Étape 1 : Principes du RPG





Que leurs contextes soient entièrement inventés ou inspirés librement d'œuvres littéraires ou cinématographiques, les forum RPG ne cessent de naitre sur la toile. Pour les friands de ce genre de jeu, ces forum n'ont pas (ou presque) de secrets pour eux, mais pour ceux qui débutent dans le domaine, en ont entendu sans jamais aller plus loin, cela peut paraître très abstrait... Et il est bien possible que certains rôlistes soient passés par cette étape ! :p
Parce que c'est bien beau tout ça, mais... un forum RPG ? Qu'est-ce que c'est ? En quoi est-ce différent d'un autre forum ? Et... que signifie RPG d'ailleurs ? Ce type de questions a bien dû traverser l'esprit de ceux arrivant dans cet univers si particulier. L'étape de ce cursus a pour but de répondre à ces quelques interrogations logiques, mais s'adressera aussi aux plus expérimentés, qui voudraient connaitre un peu mieux les origines du RPG tel qu'on le connait actuellement sur internet.


But du jeu de rôle



Le jeu de rôle, ou role-playing game en anglais, possède différents "buts" selon ce que les personnes y recherche en premier lieu. Cependant, le principe de base est très simple. Le RPG vous permet d'incarner un personnage, de lui trouver un aspect physique mais aussi de lui inventer son propre passé, son caractère, ses goûts, ses peurs, ses rêves... et tant d'autres choses, une personnalité à part entière en somme, afin de le rendre le plus crédible possible. Ce personnage, qu'il provienne totalement de votre imagination ou soit inspiré d'un personnage fictif déjà existant (de Hermione Granger dans HP à Neo dans Matrix, Bella dans Twilight ou autre...), vous aurez à vous mettre dans sa peau, afin de le faire réagir à certaines situations et événements qui se dérouleront dans le jeu lui-même. En fonction de sa personnalité, il n'aura évidemment pas les mêmes réactions, ni la même acceptation face aux choses. Un rebelle n'aura clairement pas la même attitude qu'un jeune ado timide et rêveur, c'est logique x)

L'intérêt premier, outre le fait d'avoir à se mettre le plus "dans la tête" de son personnage, c'est bien l'échange que vous aurez à faire avec les autres face au monde qui vous entoure. Ben oui sinon autant écrire un roman ou une nouvelle si vous préférez tout inventer seul :p
C'est d'ailleurs peut-être cet aspect qui est parfois oublié. Le rôle y est oui, mais le jeu parfois pas du tout... or c'est quand même bien le but de tout ça. Interagir avec un personnage qui a peut-être une personnalité totalement à l'opposé du votre, avec un passé tourmenté ou au contraire parfaitement lisse... c'est bien ça, en plus des événements que vous inventerez au fur et à mesure de votre avancée, qui enrichiront pleinement votre jeu. Quoi de plus stressant (et d'intéressant du coup) que d'être face à un danger que votre partenaire aura inséré dans sa réponse, totalement par surprise et auquel votre personnage devra réagir ? Que vous ayez à prendre part à un combat engagé avec le joueur d'en face, à une histoire d'amour, à une dispute... les possibilités sont au final énormes, car vous n'êtes pas seul. Vous ne pouvez pas tout contrôler et peut-être que votre partenaire vous emmènera plus loin que vous auriez pu vous l'imaginer vous-même... et vice-versa.

Je parlais plus tôt des différents buts d'un joueur sur un forum RPG, le "pourquoi" au final de jouer sur ce support. Ce débat en parle, et je vous renvoie à sa lecture ^^

Les interdits fondamentaux



"Les quoi ? Les interdits ? Ah, parce qu'il y a en plus un code de conduite à respecter ?? Mais je veux juste jouer et découvrir le jeu de rôle moi, c'est barbant votre truc !"

Alors oui... et non, disons que c'est une ligne de conduite, mais logique, pas un règlement en plus de celui déjà présent sur le forum où vous êtes, simplement du bon sens et du respect pour ceux avec qui vous jouez. Le jeu de rôle comme dit plus tôt, est réellement basé sur l'échange entre joueurs, l'évolution qu'aura votre personnage avec un inconnu tout juste rencontré ou un autre qui sera devenu son ami... Bref, tout ça vous le savez ou l'avez compris en lisant le paragraphe du dessus (si ce n'est pas fait, filez le lire :p).
Les interdits que nous évoquerons, sont en fait la limite à ne pas dépasser dans l'interprétation du jeu. Vous incarnez votre personnage, ses réactions et sa personne dans son intégralité. Vous le faites réagir à ce qui lui arrive au cours de son existence et de ses rencontres... bien. Mais en aucun cas vous ne devez agir à la place de votre partenaire ! C'est hélas une manie qui peut se retrouver chez les débutants, qui auront tendance à vouloir "contrôler" jusqu'aux pensées du personnage de leur partenaire de jeu, afin de coller au scénario qu'ils s'étaient imaginés par exemple, parce qu'ils voient ce personnage d'une certaine façon ou simplement parce que ça les arrange... Or, il faut le dire, il n'y a rien de plus désagréable. D'une part, ce n'est pas votre personnage, et votre partenaire est quand même le mieux placé pour savoir ce à quoi il pense et où il veut l'amener. De deux, ça casse complètement l'imagination de la personne avec qui vous jouez... Techniquement c'est comme si vous coupiez la parole de quelqu'un, le devançant en étant sûr et certain de connaitre la fin de sa phrase... alors qu'en fait vous étiez complètement à côté de la plaque. Vous admettrez que cette façon de faire n'est pas polie... eh bien pour le RP c'est pareil ! c'est frustrant et honnêtement, ça n'amène à rien x)
Le jeu de rôle, par extension, se veut être la construction de quelque chose à plusieurs, or si vous vous amusez à emboîter le pas sur le libre-arbitre des joueurs, ça n'ira plus du tout et comme dit plus haut, autant écrire un livre... Même si les deux sont basés sur l'écriture, le but n'est pas le même. L'intérêt du jeu, c'est que justement vous ne connaissez pas les réactions que votre partenaire donnera à son personnage, c'est tout le charme de la chose :)

Il y a aussi un détail (qui a son importance) auquel vous devez faire attention, c'est de ne pas vous confondre avec votre personnage. Dans le sens où, vous, personnellement en tant que joueur, vous êtes peut-être au courant des grandes lignes du scénario que vous avez établi avec votre partenaire de jeu, vous savez ce qui va se passer peut-être... mais pas votre personnage ! Attention donc à bien rester dans l'optique que vous incarnez un rôle, une personne qui n'a connaissance que ce qu'elle a pu vivre ou voir. Hors de question par exemple que votre personnage s'attende à voir un dragon voler au dessus de lui s'il n'en a jamais vu puisqu'il a toujours été enfermé dans une tour... par exemple xD

L'évolution du jeu de rôle



Certains le savent certainement, mais le jeu de rôle tel qu'on l'entend actuellement sur internet est en fait une évolution modifiée des jeux de rôles de base. Dans sa forme la plus traditionnelle, le jeu de rôle réunit des joueurs autour d'une table, munis simplement d'un crayon et d'une feuille ainsi que de dés... et beaucoup d'imagination ! Le jeu de rôle sur table se veut convivial, mais aussi très immersif. Comme nos RPG actuels, chacun a son personnage, qu'il doit interpréter de la manière la plus juste, de la façon dont il le perçoit. Un maitre du jeu (MJ) guide la partie, en donnant les indications nécessaires à l'univers et aux événements et c'est aux joueurs de réagir en conséquence.
Pouvant facilement s'assimiler au théâtre, à la différence que le jeu de rôle sur table mise tout sur les paroles et réactions "verbales", il existe néanmoins une autre branche que l'on appelle "jeu de rôle grandeur nature". Cette fois les joueurs incarnent leur personnage autant par des interactions verbales que physiques et se veut bien plus théâtral, même si bien plus improvisé qu'une vraie pièce de théâtre et restant un jeu plutôt qu'un spectacle. Il existe, tout comme les jeux de rôles sur table, un nombre impressionnant de jeux, de "contexte" si l'on veut, où les joueurs peuvent faire évoluer leur personnage. Sur un scénario basé sur une enquête policière par exemple, les joueurs ne connaissent que la situation de base de leur personnage (pourquoi est-il là, ce qu'il y fait, s'il est l'assassin ou pas... etc). L'assassin devra évidemment masquer qu'il l'est et les enquêteurs devant tout faire pour le trouver. C'est un exemple parmi tant d'autres, et peut-être pas le plus parlant, puisque le jeu de rôle grandeur nature est extrêmement vaste, tout comme celui sur table !

Les origines du jeu de rôle se trouvant là, il est évident qu'on peut remarquer de nettes différences avec le RPG tel qu'il est sur forum, et que l'on connait tous pour peu de s'y intéresser. Le jeu de rôle forum découle en fait de celui qu'on appelait "jeu de rôle par correspondance", qui se voulait assez proche du fonctionnement du jeu de rôle sur table, bien que les actions se faisaient à l'écrit. Puis, avec l'arrivée d'internet et des forum gratuits, le jeu de rôle s'est de plus en plus développé, se basant le plus souvent sur des contextes déjà existants (Le Seigneur des Anneaux, Star Wars...) et réunissant des fans qui voulaient incarner leurs personnages fétiches du petit ou du grand écran, afin de revivre certaines séquences épiques ou alors pour leur en inventer de nouvelles. Avec la distance des joueurs entre eux, l'absence le plus souvent d'un MJ, le RPG s'est alors voulu bien plus écrit et donc romancé : description des lieux afin de rendre l'immersion meilleure, mais aussi description des pensées des personnages respectifs, ce qui ne se faisait pas du tout à la base du jeu de rôle ^^
Le RPG continue d'évoluer, d'une façon ou d'une autre, avec ses modes et particularités qui le distingue de plus en plus du jeu de rôle sur table. Si certains veulent encore garder un certain suspense (en connaissant juste les grandes lignes du scénario établi avec le partenaire mais voulant jouer quand même à l'improvisation), d'autres encore établissent des événements et réactions bien à l'avance, prévoyant une histoire d'amour future, un drame ou autre...

Existe-t-il un "vrai" jeu de rôle, une vraie façon de faire parmi toutes ces versions ? Non, sans doute pas, le choix se faisant selon les goûts des joueurs après tout, selon ce qui leur plait de faire ou non. Il est néanmoins bon de connaitre les origines du RPG, afin peut-être pourquoi pas, piocher quelques idées des deux mondes et enrichir encore plus l'expérience de jeu :p Le principal reste encore de vous amuser, qu'importe sur quel support et de quelle manière ^^


Etape précédente (fin partie 1)Etape suivante

Okhmhaka

Ecrire à la 1ière ou à la 3ième personne ? - Mer 9 Jan 2013 - 19:34



Ecrire ses RP à la 1ière ou à la 3ième personne ?

"Je" ou "Il" ?


Alors qu'il était de coutume d'écrire à la troisième personne dans les Jeux de Rôles sur forum depuis plusieurs années, la tendance d'employer le "je" revient et les avis à ce sujet son largement partagés. Faut-il entrer dans le personnage et utiliser la première personne ou bien rester plus neutre et garder traditionnellement la troisième personne ? C'est cette question qui fait l'objet de l'article de décembre, et si vous vous posiez encore la question sur la personne à employer dans l'idéal j'espère qu'à la fin de votre lecture vous y verrez plus clair.



Des différences de point de vue

Le "je" focalise l'attention du lecteur sur un personnage, celui qui parle à travers le texte. Pour beaucoup, cette manière d'écrire permet la création de texte plus humain, plus lyriques, poétiques également, mais surtout de réellement s'identifier au personnage et obliger le lecteur à en faire de même. Le point de vue est interne au personnage que l'on incarne et l'on peut alors plus facilement étaler et détailler ses pensées, son ressentit, ses sentiments...
Au contraire, la troisième personne se veut plus neutre, s'intéressant aussi bien au personnage qu'à ce qui l'entoure, même si celui-ci ne se focalise pas dessus. Il sera alors plus facile avec le "il" de décrire des éléments que le personnage n'aura pas forcément remarqué, simplement pour planter le décors, alors que la première personne impose de voir à travers les yeux du personnage, et donc uniquement ce qui l'intéresse ou l'accroche, même s'il passe à côté de certains détails.
Le danger de la troisième personne est de se croire omniscient et de faire déteindre cette omniscience sur votre personnage. Votre personnage ne doit jamais agir en conséquence de ce qu'il ignore, même si le joueur qui le contrôle le sait. Un exemple tout simple : vous jouez en duo avec un autre joueur, et donc un autre personnage que le votre rencontre pour la première fois. Vous, en temps que joueur, connaissez le prénom du personnage que vous rencontrez, mais votre personnage lui l'ignore, et il continuera de l'ignorer tant que l'autre ne se sera pas présenté.
Il est important de prendre en compte que le "il" n'est pas seulement un point de vue externe au personnage, il peut sen éloigner de différents degrés. Il est ainsi possible de rester très distant tout comme il est fréquent de se focaliser sur le personnage lui-même, et alors de mentionner ses pensées ou son sentiment presque aussi bien qu'à la première personne.

Ce qu'il faut retenir des points de vue différents qu'il existe entre ces deux personnes c'est que le "je" impose une focalisation interne au personne et ne permet plus d'en sortir, alors que la troisième personne permettra d'écarter le champ de vision à autre chose que lui, ce qui l'entoure de près ou de loin, mais tout en donnant la possibilité à l'auteur de s'en rapprocher pour décrire des sentiments ou des impressions.


Le Style

Il est plus facile de marquer le style du personnage avec la première personne en imposant une façon d'écrire qui convient à son milieu, rang social, etc... Un banlieusard aura un texte rédigé sans fioritures avec des termes crus, quelqu'un de simple ou presque primitif utilisera des mots faciles, des phrases courtes. C'est aussi possible avec la troisième personne, mais moins évident, moins logique également puisque le point de vue est externe... Cependant, cet avantage du "je" peut aussi devenir un défaut. Comment écrire joliment une description si votre personnage est un bourrin ? un ado' rebelle vulgaire ? Difficile alors d'écrire une description comme :
"Je l'attendais avec impatience, arpentant le trottoir de long en large, comptant les minutes qui s'ajoutaient inlassablement à l'heure de rendez-vous fixée la veille, tout en sachant qu'il fallait à tout prix que je dissimule l'immense plaisir que j'aurais de la voir lorsqu'elle se montrerait."

Et ensuite faire votre dialogue :
"Wesh ! Bien ou bien ? T'as mis une plombe à venir, qu'es'tu foutais ?"

Alors certes, l'écart est grand, mais c'est un exemple. Il est possible, même à la première personne, de réduire le fossé entre les deux styles d'écriture, mais ce sera plus simple avec la troisième que la première personne.


Le danger "canapé d'analyse" et l'absence de substitut

Il arrivera un moment avec l'utilisation de la première personne où la présence de toutes les phrases commençant par "je" sonneront comme les échos d'une analyse psychothérapique que comme un RP. "Je" par-ci, puis "je" par-là... Le risque est alors de tomber dans l'étalage sans fin des pensées et ressentis de votre personnage qui en quelques minutes en viendra à se poser milles et une questions métaphysiques. Dans le cas où tout cela serait dosé, le "je" est un excellent moyen de faire entrer le lecteur dans le personnage, mais dès lors que l'excès intervient, l'ensemble devient lourd et pénible. Rendez-vous bien compte qu'il n'y a, à l'écrit, aucune alternative au "je". Le "il" par contre permet d'utiliser des substituts : "Le jeune homme / la jeune femme", "le gamin", "le sorcier", "l'intéressé", etc... Tant de petits outils qui diversifient votre palette et vous permettent de varier, de ne pas lasser, d'avoir un texte plus léger par voie de conséquence, qu'avec un "je" se répétant en tête de chaque phrase.


Une distance joueur / personnage

La troisième personne apporte également une distance entre le joueur et le personnage. Cela peut paraitre inutile, mais il est important de différencier les deux, pour ne pas s'investir avec excès dans un personnage. Il est des jeux sur table où l'on met des mois ou des années à construire un personnage, en le façonnant jour après jour, et pour les meilleurs rôlistes ou du moins les plus appliqués, c'est la même chose sur les forum. Mais si le forum vient à fermer, ou bien en jeu sur table si votre personnage vient à mourir... Quelle frustration ! Il est déjà difficile d'abandonner un personnage que l'on aime, et ceux parmi vous qui jouent avec passion doivent me comprendre, il serait encore plus douloureux de l'abandonner après des mois d'écriture à la première personne.


N'oubliez pas que vous n'écrivez pas un roman...

Le "il" permet au lecteur qui est aussi votre partenaire de jeu de mieux réagir à votre récit puisqu'il est lui-même sencé rester en dehors de votre personnage. Si chaque joueur se focalise avec excès sur son propre personnage et oublie de regarder l'ensemble de la scène le RP dans sa globalité restera "fermé". Au contraire, avec deux points de vue externes, il est plus facile pour chaque joueur d'aller venir de l'extérieur vers un personnage, de la même façon que s'il tenait une caméra, filme la scène de loin, puis s'en rapproche pour zoomer sur son propre personnage et ainsi l'incarner pour répondre. Il peut alors continuer le RP de manière plus naturelle.
Le "je" est pour les mémoires, les lettres, les journaux intimes... mais lorsque l'action se déroule, dans un RP, vous êtes rarement seul, or l'ensemble du RP doit pouvoir se lire à la suite. Même si ce n'est pas des morceaux d'un roman que l'on pourrait ensuite reconstituer, il est important que la logique suive. La première personne force un lecteur global à sauter d'une personne à l'autre, essayant chaque fois de se remémorer le caractère de l'un, puis de l'autre, pour comprendre ses pensées, ses états d'âme, etc...

Pour conclureMieux vaut prendre du recul et avoir la liberté de s'approcher, plutôt que d'être dans le personnage sans moyen d'en sortir.
Votre récit RP isolé serait peut-être plus poignant à la première personne, encore faut-il savoir l'utiliser avec soin, la doser... mais vous n'êtes pas seuls en roleplay, c'est là toute la définition du jeu de rôle, et c'est la raison pour laquelle, afin que l'ensemble des actions des deux personnages soit plus fluide, il est préférable d'écrire à la troisième personne.



L'article était dans la première édition du Mag', mais j'estime qu'elle peut intéresser des gens qui hésitent entre les deux modes, comme ce fut mon cas à un moment, du coup je poste le contenu comme Astuce. Si vous souhaitez mettre ce texte sur votre forum vous pouvez, mais mettez en fin de post le lien de Never-Utopia en remerciement, svp.

Halloween

J'compte ou j'compte pas mes lignes ? - Sam 22 Déc 2012 - 12:35



Les lignes dans le RPG



« Un bon RP est un RP quantitatif ». Beaucoup pensent ainsi depuis le début du RPG sur forum. Pourtant plus le temps passe, plus la règle est revue car après tout, qui a dit que quantité équivaut à qualité ? Préférez-vous un message blindé de fautes et dépourvu de continuité, ou bien un message concis mais clair ? Les avis sont partagés, c’est pourquoi Never Utopia se fait un petit plaisir de détailler chaque avis, bonne lecture !



Ϟ  « Moi je pense qu’un RP long est symbole de qualité des joueurs, et donc du forum »



Tout le monde ne joue pas pour le plaisir, mais pour exposer « ses qualités littéraires » aux autres. J’ai souvent rencontré ce discours sans queue ni tête, et vous aussi : qui n’est jamais tombé sur un forum réclamant 50 lignes ? Pourtant, un sujet ne devrait-il pas avant tout être intéressant avant d’être long comme un bras ? Ce besoin de quantité ne vient-il pas d’une envie d’être regardé, mis à part ? Car après tout, dans tout règlement vous trouverez un minimum de lignes (devenu minimum de mots pour faire passer ça crème), une règlementation sévère de l’orthographe (ne nous voilons pas la face, les « nous sommes là pour vous aider au besoin » sont faux, car généralement ceux qui ont le plus de difficultés sont les débutants, et pourtant on leur impose un minimum à fournir), et dans quel but ? Que les visiteurs se disent « Ouah, c’est vachement long, ils sont vachement forts », et ce même si on baille devant ce message complètement dénué de sens et de volonté de faire avancer le jeu, mais de se promouvoir. Alors on ajoute, encore et toujours. « Je me sentais vachement beaucoup très tout plein pas bien » hé hé, aucun sens mais j’ai réussis à gagner 5 mots x) Bah oui, on ne peut rien me dire hein, j’ai fais le minimum de lignes demandé. Si l’on n’a pas forcément un vocabulaire suffisamment développé, si l’on se prend déjà la tête avec ces termes à additionner sans cesse, qui aurait la patience de chercher dans le dictionnaire des synonymes pour éviter les répétitions ? Qui aura le courage de relire son message incompréhensible ? De chercher les fautes ? De lutter avec bonpatron ?

Mais ne voyons pas le mal partout. Après tout, un minimum demandé force le joueur à s’y tenir, et ce régulièrement s’il ne veut pas voir son compte s’en aller dans les étoiles. Alors à force de devoir écrire sans cesse, de lire le contenu des réponses qu’il reçoit, le joueur en herbe finit à s’habituer à la quantité demandée, puis augmente peu à peu ses lignes, tout en faisant un effort pour rendre ses histoires plus claires, plus propres, crier aux autres qu’il a « level up » et qu’il sait écrire. C’est comme à l’école : impose un niveau minimum et les élèves devront s’y tenir pour atteindre le sommet de leurs capacités, même si cela prend plusieurs années.

Et pour les recalés ? Ceux qui ne peuvent pas s’en sortir seul ? Le compte ne fait pas beau sur le forum, certains certes aident ses petits newbies, mais d’autres préfèrent les écartés pour l’ « image du forum » (qui qu’a déjà vu ça ? *tous les doigts se lèvent dans la salle et se mettent à courir /PAN/*). Pourtant, il me semble qu’arrivés à un certain âge, les joueurs finissent par quitter notre doux monde pleins de nuage pour celui de la réalité pure et dure, alors si l’on aide pas ces petits nouveaux à tapoter sur leurs claviers comme nos prédécesseurs ont pu le faire par le passé, qui le fera ? Bye bye le monde du Role Play, qui pourtant nous apporte tous un petit quelque chose (d’ailleurs, voici un débat sur le sujet ici, et un sondage à cet endroit si vous voulez).


Ϟ  « Les compteurs de mots, on les envoie en l’air et on favorise la beauté de la langue Française, Baudelaire nous en est témoin »



Pas de minimum de mots, de lignes, de lettres etc … ce sont les nouveaux rebelles du RPG. Car après tout, un message bien orthographié, agréable à lire, joliment mis en page et soigné, c’est bien mieux à consulter qu’un pavé non aéré et où les gens vous confient qu’ils aiment se mettre un doigt dans le nez après avoir mangé une glace aux myrtilles (c’est violent, âmes meurtries par ces révélations veuillez accepter que je me confonde en excuses –quoi que, âmes souillées, c’est le même combat \o/-). On se moque de la quantité. Pas d’inspiration aujourd’hui ? Pas grave, on fait quelques lignes et on fera mieux demain. Pas envie de s’éterniser sur un sujet ? Hop hop hop, dix lignes et c’est bouclé. Pas de temps parce que ces robots de professeurs ont décidé que ce week-end vous ne pourrez ni boire, ni manger, ni lire ? On s’en tape, vos RP’s prennent dix minutes tout au plus (et vous pourrez brouiller les caméras de surveillance que vos maîtres ont posés discrètement chez vous avec du beurre et des feuilles de palmiers, recette personnelle).

Oui mais, dix lignes, ça sert à quoi ? Certes, on avance plus vite, donc les possibilités se multiplient, on prend peut-être plus de plaisir à jouer selon les personnes, mais va-t-on réellement progresser ? Telle est la question. Comme dit plus haut, la quantité force un temps soit peu les gens à se dépasser, et pour les joueurs qui ont déjà un long passé fiché dans les mémoires du RolePlay c’est une facilité (peut-être frustrante à la longue, non ?). Mais pour les débutants, avides ou non de connaissances, vont-ils se faire violence pour tenter de rendre leur contenu intéressant ? Et si du jour au lendemain leur partenaire décide de faire péter les compteurs et de pondre un texte d’une quantité X de caractère, tiendra-t-il le coup ?

Il faudrait donc poser un minimum de limites à ce système récent, pour éviter les débordements et continuer à aider les jeunes pousses à devenir grandes, belles et fortes comme nous tous (aheum, je m’étouffe, y a-t-il un spécialiste en peanuts coincée dans la gorge in the room ?).


Bien évidemment, les avis divergent selon les personnes, qu’elles soient de la vieille école ou non, têtues ou ouvertes d’esprit. Du pour et du contre de chaque côté, tout dépend des joueurs, de leur temps et de leurs attentes. Pour les intéressés, il y a une « ligue » de forum favorisant la descente aux enfers des compteurs de mots, à consulter ici. Merci de m’avoir lu, que le pouvoir des fleurs soient avec vous et joyeuses fêtes à la bourre u.u

© Chieuze

M.Smith

Etoffer ses RP - Mer 19 Déc 2012 - 16:48



Etoffer ses RP



    Bonjour tout le monde ! o/

Bon, je vais faire simple, voici un petit copié/collé du tutoriel Rp que je propose sur mon forum, il est entièrement de moi, vous êtes autorisé à le poster sur votre forum à condition d'y mettre mon pseudo et d'ajouter ce lien. Never Utopia propose déjà un tutoriel sur la rédaction de bons post Rp, disponible ici, je vous conseille de lire les deux pour un max de réussite, bien qu'ils soient finalement très proches Wink


Game Master a écrit:
    Bonjour ! o/

Ici j'utiliserais un protagoniste du nom de Mugen, ce n'est qu'un détail mais il vaut mieux préciser, afin que personne ne se pose de questions quant au fait que je ne me serve pas de mon personnage habituel. Bref, sans plus attendre, nous allons passer à l'action, installez-vous confortablement, sortez les chips, ça commence ! Voici donc l'idée de base :

Mugen sortait de la taverne.


Oui, il m'est arrivé de voir de tels posts sur certains forums, il m'est arrivé d'assister à des Rp's complets d'environ douze pages, constitué seulement de post tel que celui-ci... Et j'ose espérer que vous n'en êtes tout de même plus à ce point, enfin, que ce soit le cas ou non, ne lâchez pas tout de suite, car vous n'avez encore rien vu ! Posez la bouteille de coca et prenez votre clavier en main ! Vous allez découvrir un point crucial dans la réalisation du post idéal : La Description. Inconnue pour certains, effrayante pour d'autres, mais ne vous inquiétez pas, nous allons procéder par étape afin de s'assurer de ne perdre personne en chemin. Alors pour commencer, pensez à apporter quelques précisions, comme par exemple le temps qu'il fait :

À peine sortie de la taverne, Mugen se trouvait déjà trempé par cette pluie incessante qui venait frapper l'île tout entière.


Bon, ce n'est pas encore bien étonnant, mais nous obtenons déjà quelques informations essentielles, bien sûr nous sommes encore loin de notre objectif. Rassurez-vous, nous n'en avons pas encore terminé avec ce tutoriel, à moins bien sûr que votre personnage ne soit pas vêtu ? Ah ! Oui, donc vous pouvez rester, en effet, quand c'est votre Premier post, pensez à décrire les vêtements que porte votre héros :

À peine sortie de la taverne, Mugen se trouvait déjà trempé par cette pluie incessante qui venait frapper l'île tout entière. Le tissu blanc de son t-shirt en devenait presque transparent, plaqué sur sa peau, moulant la musculature de son torse, son jean était alourdi par l'eau qu'il avait absorbée.


À moins que votre personnage ne soit mort, il ressent très certainement des choses, a un avis sur ce qu'il l'entoure. Il voit, entend, sent, aime ou au contraire n'aime pas telle ou telle chose, alors n'hésitez pas, détaillez chaque sensation de votre héros. Prenez bien la peine d'apporter des informations sur chaque élément essentiel, plongez-vous dans cette univers et emmenez-y les lecteurs, comme ceci :

À peine sorti de la taverne, Mugen se trouvait déjà trempé par cette pluie incessante qui venait frapper l'île tout entière. Le tissu blanc de son t-shirt en devenait presque transparent, plaqué sur sa peau, moulant la musculature de son torse, son jean était alourdi par l'eau qu'il avait absorbée. Les pieds enfoncés dans la boue, il contempla quelque peu les dégâts, un sol quasi-totalement sous les eaux, un véritable déluge. Le vent avait arraché quelques pancartes, il manqua d'ailleurs de s'en recevoir une en pleine tronche. Les volets de l'avenue battaient contre les murs de chaque bâtiment, les lieux avaient été littéralement désertés par les habitants de l'île, sans doutes étaient-ils tout simplement habitués à de tels changements climatiques. Mugen quant à lui ne supportait pas de se retrouver seul dehors dans une telle situation, il faisait froid et ce temps était par-dessus tout, celui qu'il détestait le plus. Un véritable vacarme, les énormes gouttes d'eaux venaient engrosser les flaques déjà bien fournies, la visibilité était réduite mais il put tout de même déceler un panneau d'indication désignant le port d'embarquement. Le jeune homme remarqua aussi une odeur qui l'interpella, une odeur sacrément répugnante mais il fut incapable d'en donner l'origine.


Ensuite, pensez aussi à nous décrire votre humeur, en général celle-ci est varie de jour en jour, donc n'hésitez pas à bien la décrire pour que nous sachions bien où en est votre personnage sur le plan moral. Changer d'humeur à chaque nouveau Rp peut ouvrir plusieurs portes et vous offrir quelques nouvelles possibilités intéressantes :

À peine sorti de la taverne, Mugen se trouvait déjà trempé par cette pluie incessante qui venait frapper l'île tout entière. Le tissu blanc de son t-shirt en devenait presque transparent, plaqué sur sa peau, moulant la musculature de son torse, son jean était alourdi par l'eau qu'il avait absorbée. Les pieds enfoncés dans la boue, il contempla quelque peu les dégâts, un sol quasi-totalement sous les eaux, un véritable déluge. Le vent avait arraché quelques pancartes, il manqua d'ailleurs de s'en recevoir une en pleine tronche. Les volets de l'avenue battaient contre les murs de chaque bâtiment, les lieux avaient été littéralement désertés par les habitants de l'île, sans doutes étaient-ils tout simplement habitués à de tels changements climatiques. Mugen quant à lui ne supportait pas de se retrouver seul dehors dans une telle situation, il faisait froid et ce temps était par-dessus tout celui qu'il détestait le plus.

Un véritable vacarme, les énormes gouttes d'eaux venaient engrosser les flaques déjà bien fournies, la visibilité était réduite mais il put tout de même déceler un panneau d'indication désignant le port d'embarquement. Le jeune homme remarqua aussi une odeur qui l'interpella, une odeur sacrément répugnante mais il fut incapable d'en donner l'origine. *Quel temps de chien...* pensa-t-il alors qu'il tentait de lutter contre le vent et de traverser cet effroyable ouragan, plus il avançait, plus notre bonhomme avait du mal à contenir son énervement. Il commença d'abord à marmonner doucement, insultant le ciel sans se soucier des conséquences que cela pouvait avoir sur la suite des évènements. Puis ses poings commencèrent à se serrer de plus en plus intensément, quiconque l'aurait croisé dans cette rue aurait pu habilement deviner que celui-ci était à bout de nerfs.

Mais cette fois-ci il était seul, plongé au milieu d'une ville qui n'était pas la sienne, au beau milieu d'une tempête comme il n'en avait jamais connu et dieu seul pouvait affirmer sans hésiter que ce genre de situation était la parfaite incarnation de ce qu'il supportait le moins au monde. Mugen frappa de son pied dans un reste de pancarte qui gisait sur le sol boueux, rageant de ne pas réussir à progresser plus vite vers son navire qui l'attendait encré au port de la ville.


Si comme le miens, votre personnage a une humeur plutôt particulière, s'il est énervé, triste, déçu, alarmé, ou bien tout simplement heureux ! Alors vous pouvez nous raconter ce qu'il s'est passé avant que vous ne vous retrouviez là, dans cette situation que vous décrivez depuis tout à l'heure. De cette manière les lecteurs auront plus de chances de comprendre la raison pour laquelle votre personnage se retrouve dans l'état que vous avez choisi d'imposer, voici :

À peine sorti de la taverne, Mugen se trouvait déjà trempé par cette pluie incessante qui venait frapper l'île tout entière. Le tissu blanc de son t-shirt en devenait presque transparent, plaqué sur sa peau, moulant la musculature de son torse, son jean était alourdi par l'eau qu'il avait absorbée. Les pieds enfoncés dans la boue, il contempla quelque peu les dégâts, un sol quasi-totalement sous les eaux, un véritable déluge. Le vent avait arraché quelques pancartes, il manqua d'ailleurs de s'en recevoir une en pleine tronche. Les volets de l'avenue battaient contre les murs de chaque bâtiment, les lieux avaient été littéralement désertés par les habitants de l'île, sans doutes étaient-ils tout simplement habitués à de tels changements climatiques. Mugen quant à lui ne supportait pas de se retrouver seul dehors dans une telle situation, il faisait froid et ce temps était par-dessus tout celui qu'il détestait le plus.

Un véritable vacarme, les énormes gouttes d'eaux venaient engrosser les flaques déjà bien fournies, la visibilité était réduite mais il put tout de même déceler un panneau d'indication désignant le port d'embarquement. Le jeune homme remarqua aussi une odeur qui l'interpella, une odeur sacrément répugnante mais il fut incapable d'en donner l'origine. *Quel temps de chien...* pensa-t-il alors qu'il tentait de lutter contre le vent et de traverser cet effroyable ouragan, plus il avançait, plus notre bonhomme avait du mal à contenir son énervement. Il commença d'abord à marmonner doucement, insultant le ciel sans se soucier des conséquences que cela pouvait avoir sur la suite des évènements. Puis ses poings commencèrent à se serrer de plus en plus intensément, quiconque l'aurait croisé dans cette rue aurait pu habilement deviner que celui-ci était à bout de nerfs.

Mais cette fois-ci il était seul, plongé au milieu d'une ville qui n'était pas la sienne, au beau milieu d'une tempête comme il n'en avait jamais connu et dieu seul pouvait affirmer sans hésiter que ce genre de situation était la parfaite incarnation de ce qu'il supportait le moins au monde. Mugen frappa de son pied dans un reste de pancarte qui gisait sur le sol boueux, rageant de ne pas réussir à progresser plus vite vers son navire qui l'attendait encré au port de la ville. Mais comme si tout cela ne suffisait pas pour le rendre dingue, voilà maintenant qu'un papier humidifié vint se coller sur son visage, entravant alors totalement son champ de vision. Il l'arracha de là puis vit de quel genre de document il s'agissait, un avis de recherche à son effigie, le même que celui qu'il avait aperçu sur le mur de la dernière taverne visitée.

Il repensa alors aux paroles entendues quelques minutes plus tôt à l'une des tables de ce bon vieux bistrot qu'il avait fréquenté toute la matinée... ''Regarde patron, tu trouves pas qu'il ressemble à quelqu'un l'nouveau ?'' et bien sûr l'inquiétante réponse du barman : ''Le Pirate Blabla D. Mugen, recherché pour 1.000.000 de Berrys, et il est ici, dans mon bar, ne t'inquiète pas fiston, la Marine est déjà en chemin, ils ne devraient plus trop tarder désormais.'' ~


Voilà un exemple de structure idéale pour votre post, avec une bonne maîtrise de la langue qui ne pourra augmenter que par la lecture et la pratique régulière, il ne sera pas bien difficile d'attendre un tel niveau ! Bien sûr, le post n'est pas encore terminé, mais en y ajoutant quelques phrases et précisions par-ci, par là, vous obtiendrez la base essentielle à la réalisation du post idéal. Dans mon cas, je pourrais pourquoi pas faire intervenir la Marine, un dialogue, puis entamer une deuxième partie, les alternatives étant nombreuses (altercation, arrestation, fuite, etc.). Pensez aussi que votre personnage est humain et comme tout le monde il lui arrive de faire des erreurs, personne ne s'en sort à tous les coups durs, il vient toujours un moment où la machine déraille légèrement, une situation embarrassante est souvent plus intéressante à décrire qu'une situation de domination et de réussite absolue. En clair, il peut vous arriver d'échouer, de rater ce que vous entreprenez, d'avoir besoin d'aide, de soutien, de rencontrer plus fort que vous et toutes ces situations sont des plus intéressantes à relater en Rp, alors essayez ! Very Happy

En espérant bien sûr que ce tutoriel vous aura aidé dans votre quête d'excellence, et puis il n'y a pas de raisons, il faut bien commencer un jour, personne ne peut se proclamer rôliste numéro 1. Personne ne peut affirmer avoir atteint la perfection dès les premiers Rp's, tout simplement parce que les goûts diffèrent selon les lecteurs, là où l'un verra la perfection, l'autre ne verra aucun intérêt. Chacun se fait son idée de l'idéal, pour ma part je vous fournis la mienne, libre à vous de l'utiliser ou non, sur ce, merci de m'avoir lu, bonne chance ! Et au plaisir de vous recroiser sur le forum, que ce soit en floodant, en m'arrêtant sur la Chatbox ou bien en Rp tout simplement Wink


Bon, j'me suis pas foulé, c'est un c/c quoi, mais bon à la base j'ai quand même prit du temps à le rédiger alors si je pouvais avoir quelques réponses ce serait cool, j'remercie tout ceux qui me lisent, et aussi ceux qui répondront ! Very Happy




Koalz

Bien présenter un post rp - Ven 2 Nov 2012 - 13:09



Comment bien présenter un post rp.
Tuto pour débutants ou simplement pour décorer avec facilité.
Introduction ;
    Bonjour à vous, je fais ce sujet pour aider ceux qui ont le désir de rendre leurs sujets plus agréables à l’œil et qui n’ont pas forcément envie de longs codes ou de fiches types, mais juste quelques idées pour agrémenter leurs textes. Cela reste un "tuto" tout à fait subjectif et fait avec mes propres goûts, je ne promet donc pas de méthodes miracles.
    Ps: je m'excuse pour les fautes tout à fait extérieures à ma volonté. (ça se dit pas mais je m'en fou xD)

1. Justifier le texte ;
    Mon premier conseil est de toujours penser à justifier le texte, ainsi tel une page d'œuvres littéraires, votre texte sera bien aligné ne laissant aucune phrase dépasser des autres, donnant un aspect « brouillon » à votre post. De plus cela ne coûte rien, pas de temps car c’est très simple et sur tout forum il y a moyen de justifier en un simple clique.

Code:
[justify] Votre texte ici.[/justify]


2. Saut de lignes et espace vital ;
    La deuxième astuce pour aérer votre texte est bien sûr de faire des paragraphes distincts. Un saut de ligne entre deux blocs permet de respirer un peu, et de donner un aspect léger à un texte long. Soyons honnête quand on voit un énorme bloc qui fait penser à un pavé, on n’a pas le courage de le lire. De plus quelques espaces permettent à l’œil de moins forcer sur l’écran, et donc vous repose, vous donnant plus de facilité à la concentration.


3. Couleurs et effets ;
    Ensuite je vous dirai qu’il est plus agréable, mais aussi utile, d’utiliser des couleurs dans un texte pour les dialogues. Ainsi il est plus facile de différencier les paroles de votre personnage d’un pnj quelconque, ou bien d’un autre joueur. Bien sûr là aussi je conseille, pour que cela ne picote pas trop les yeux, de ne pas prendre des couleurs trop flashy comme du cyan ou du jaune. Bien sûr tout dépend du fond de votre forum, qu’il soit clair ou foncé, adaptez en fonction du design.

« Quel idiot faites-vous jeune homme. »
« Je vous demande pardon ? »
« Vous avez oublié votre monnaie en partant du magasin. »
« Oh, je vous remercie. Je suis parfois tête en l’air. »

    Astuce : Beaucoup de gens utilisent l'italique ou le gras pour aider à différencier le texte du dialogue, j’approuve tout à fait cette méthode mais ne chargez pas trop, choisissez plutôt l'italique que le gras pour moins frapper le lecteur par la couleur, car le gras sera trop agressif et aura un coté tâche d'encre.


4. Police de texte ;
    Quelque chose de très simple et qui embellit facilement un post, est également de changer la police de votre post. Parfois la police du forum est très bien, il est donc inutile de la changer, mais pour des post avec une meilleure qualité esthétique je conseille la police Georgia, simple et jolie elle rappelle l’écriture des livres en Times New Roman en plus arrondi et fluide à mon gout.

Code:
[font=Georgia]Votre texte ici.[/font]


La guerre ? Pour du sang ? Elle avait l’air d’y tenir réellement si elle était prête à mettre à feu et à sang des pays entiers, tuer de pauvres innocents pour un jeu de goûtes absurde au regard du roi.


5. Marges globales ;
    Pour quelque chose de plus jolie encore je vous proposerai de mettre des marges sur les côtés, histoire que votre texte ne touche pas la limite du cadre du forum. Bien sûr pour les forums qui calculent la longueur des rps grâce aux nombres de lignes cela raccourcit la largeur du forum et donc peut poser des problèmes au niveau du comptage de lignes, ainsi je propose toujours d’en faire le plus possible ou bien si c’est réellement gênant, simplement de ne pas en mettre, mais personnellement je trouve que cela donne un meilleur aspect à votre post.

Code:
<blockquote> Votre texte ici. </blockquote>


Exemple de rp:
La guerre ? Pour du sang ? Elle avait l’air d’y tenir réellement si elle était prête à mettre à feu et à sang des pays entiers, tuer de pauvres innocents pour un jeu de goûtes absurde au regard du roi. Menace qui ne le toucha pas, il n’avait peur de rien, sauf d’une seule chose, c’était idiot il aurait plutôt dû craindre la mort de ses sujets plutôt que de ses propres sentiments. De toute façon comme Edelwyn le disait il savait dans quoi il mettait les pieds, il le savait depuis bien longtemps, elle ne lui apprenait rien. Approcher Mitsuko ne lui avait rien apporté de bon, si ce n’est sa délicieuse compagnie, dont il se passerait bien souvent, et sa justice, d’une utilité certaine. Elle lui dit ensuite qu’il devrait s’allonger sur le lit pour qu’elle le morde. Il ne répondit rien, après tout si elle lui donnait ce qu’il attendait il ferait tout ce qu’elle désirait. Pourtant contrairement à ce qu’elle disait il ne voyait pas en quoi se faire mordre pouvait être jouissif, il fallait être sacrément masochiste pour apprécier une telle chose. Edelwyn parut se lancer dans une explication mais elle se ravisa. Pourtant il aurait bien voulu savoir, après tout il attendait ses confidences, il ne restait d’ailleurs que dans ce but. Vint alors le début de ce qui l’intéressait, et comme un écolier il écouta la jeune femme avec attention, enregistrant chaque mot comme s'ils avaient une importance capitale pour lui.


6. Marges des dialogues ;
    Je propose ensuite d’adapter à vos dialogue cette façon de mettre des marges, coupant un peu plus le texte descriptifs avec les paroles des personnages, donnant à votre post un aspect plus théâtral dans la forme.


Exemple de rp:
La guerre ? Pour du sang ? Elle avait l’air d’y tenir réellement si elle était prête à mettre à feu et à sang des pays entiers, tuer de pauvres innocents pour un jeu de goûtes absurde au regard du roi. Menace qui ne le toucha pas, il n’avait peur de rien, sauf d’une seule chose, c’était idiot il aurait plutôt dû craindre la mort de ses sujets plutôt que de ses propres sentiments. De toute façon comme Edelwyn le disait il savait dans quoi il mettait les pieds, il le savait depuis bien longtemps, elle ne lui apprenait rien. Approcher Mitsuko ne lui avait rien apporté de bon, si ce n’est sa délicieuse compagnie, dont il se passerait bien souvent, et sa justice, d’une utilité certaine. Elle lui dit ensuite qu’il devrait s’allonger sur le lit pour qu’elle le morde. Il ne répondit rien, après tout si elle lui donnait ce qu’il attendait il ferait tout ce qu’elle désirait. Pourtant contrairement à ce qu’elle disait il ne voyait pas en quoi se faire mordre pouvait être jouissif, il fallait être sacrément masochiste pour apprécier une telle chose. Edelwyn parut se lancer dans une explication mais elle se ravisa. Pourtant il aurait bien voulu savoir, après tout il attendait ses confidences, il ne restait d’ailleurs que dans ce but. Vint alors le début de ce qui l’intéressait, et comme un écolier il écouta la jeune femme avec attention, enregistrant chaque mot comme s'ils avaient une importance capitale pour lui.
« En réalité, l'ancêtre de Mitsuko est morte en accouchant, son enfant la dévorant de l'intérieur, dévorant son corps, sa magie, tout. Et, par déduction logique, Mitsuko devait subir le même sort. Oui, si elle était tombée enceinte, alors son enfant l'aurait tué. Je pense que c'est surtout pour cette raison qu'elle est devenue distante avec les individus, mais plus encore, elle voit l'attachement comme une faiblesse et cela l'a poussé à trafiquer ses propres sentiments toute sa vie, le faisant sans même s'en apercevoir à la longue, si bien qu'il a toujours été difficile pour quiconque de la cerner. Un jour horrible, le lendemain bonne, cela variait et peut-être suis-je la seule à la connaître réellement. Plus encore, elle a souhaité se baser uniquement sur la raison, oubliant le reste, agissant de manière rationnelle, tout le temps. On ne peut nier que ça lui a réussi. »
Lorsqu’elle avait parlait de sa peur ce jour-là au bord de l’océan Zéleph n’aurait jamais cru que cela venait de là. Elle avait peur d’enfanter. C’était si étrange pour lui qui avait toujours imaginé qu’avoir un enfant était la plus belle chose qui puisse arriver à une femme. Pourtant il ne pouvait nier que si cela était arrivé à son ancêtre, elle n’avait pas tort d’en avoir peur, peut-être était-ce héréditaire ? Il trouva cela triste, mais cela expliquait également le fait qu’elle n’ait eu qu’un seul homme dans sa vie. Plus Edelwyn parlait et plus cela devenait clair aux yeux du réprouvé. Il n’était pas fou Mitsuko était bien étrange, un caractère impossible à cerner qui avait trouvé aujourd’hui, une explication. Elle évitait ses sentiments, les supprimait ou bien changeait de visages comme de gants pour les repousser. Zéleph ne pouvait nier qu’il était mal placé pour juger, il refoulait énormément ses sentiments, mais de là à les oublier totalement il en était incapable tout particulièrement car il était du genre nerveux et son sang chaud cachait toute sa raison. Malgré tout, même s'il pouvait comprendre il trouvait cela contre nature, une femme qui avait peur de tomber enceinte et qui avait pris le parti de refuser tout sentiment par peur de s’attacher aux autres. Qu’est-ce qui avait pu la rendre ainsi ? N’était-ce que la peur d’être faible ? De mourir ? Une femme comme elle ne pouvait pas souffrir de simples mots comme cela. Pourtant, il ne pouvait que croire ce qu’Edelwyn lui disait car cela expliquait énormément de choses à son sujet.
« Le seul homme avec qui elle l'a fait était un vampire, Vlad. Cet homme avait le pouvoir de la surprendre, bien qu'il fut moins puissant qu'elle. L'a-t-elle aimé? Je ne crois pas...en réalité, je n'en sais rien. Disons que cet acte a été un acte d'adieu. Elle lui a tout de suite après légué le trône des vampires avant de se suicider pour devenir l'esprit de la mort. Ensuite, elle a choisi de l'oublier. Quant aux enfants... »
Un vampire ? Cela lui fit penser à ce qu’elle avait dit un peu avant, un rapport avec ces morsures ? Quand il y pensait c'était à cette époque qu’il avait rencontré Mitsuko la première fois sur cette montagne de l’Édelweiss enneigée. Elle, reine des vampires, et lui pauvre moins que rien à la recherche de stabilité. A cette époque il l’avait haïs, comme il avait haïs peu de personnes dans sa vie et pourtant il avait choisi de lui sauver la vie, peut-être parce qu’elle l’avait fait pour lui. Y avait-il vraiment de la raison là-dedans ou bien, au fond, une part de sentiments ? Pouvait-on vivre sans sentiments ? N’a-t-elle jamais aimé ce Vlad ? Pourquoi pas ? Si c’était le cas alors il n’y avait aucun sens à lui avoir donné sa virginité pour l’oublier ensuite. Il y avait une notion de don de soi inévitable dans cet exemple, un cadeau qui s’apparente à une faiblesse sentimentale. Mitsuko pouvait aimer, devait aimer, c’était humain, c’était ce qui caractérisait tout être vivant. Elle pouvait nier ce qu’elle ressentait, mais pas ne pas les avoir en elle.
« Je pense qu'elle les a créé parce qu'elle n'était pas sûre de pouvoir réussir la quête de l'élévation pour devenir Aether. Quelque part, je pense qu'elle avait besoin que sa famille ne s'éteigne pas avec elle. Plus encore, je pense que ce projet était encore basé sur une forme de rationalité car ces enfants sont censés être des hommes exceptionnels. Mitsuko a volé pendant des années l'ADN de certains hommes de haut rang ou en qui elle voyait un grand potentiel, des hommes séduisants bien entendu, mais ayant d'autres qualités que la beauté. En le mélangeant au sien grâce au savoir acquis en devenant esprit de la mort, elle a créé ces enfants. Tous pensent avoir un passé fourni mais ils n'ont en réalité que quelques années. »
Zéleph comprit cette vision des choses, la peur de ne laisser aucune trace, comme si son existence serait balayée d’une traite après sa mort, comme un grain de poussière dans l’immensité. Seulement lorsqu’il comprit ce qu’elle était en train de dire il réalisa ce qu’avait fait Mitsuko. Elle avait volé les enfants d’autres personnes. Elle avait fait des enfants dans le dos d’hommes qui n’étaient surement pas au courant. Avait-elle fait un enfant dans son dos ? Il n’espérait pas, ou pire, il ne voulait pas savoir. Cela devenait plus grave encore qu’il ne l’avait cru. Ils avaient leur mère juste à côté et pensaient être adoptés ? Que leurs parents les avaient laissés au bord de la route. Savait-elle au moins quel sentiment cela procurait ? Le rejet. La pire sensation lorsque l’on est un enfant. Mitsuko jouait avec la vie et il trouvait cela contre nature, voire même dérangeant. Avait-elle si peur de disparaître qu’elle risquait d’aller contre la loi de la nature elle-même ? Non elle ne devait s'‘en prendre cas elle-même, si elle refusait d’avoir des sentiments et d’être mère alors elle n’en avait simplement pas le droit, pas le droit non plus de trafiquer avec la vie. Cela le mettait presque en colère et pourtant il sentait comme de la désolation envers cette femme qui devait sacrément souffrir pour en arriver à de tels caprices. Edelwyn lui indiqua le dessus de lit, il supposa que c’était tout ce qu’il aurait, c’était déjà très bien, un peu trop peut-être, qui aurait su dire ? Le réprouvé accepta alors de venir s’asseoir et il s’allongea honorant sa parole. Il ne put retenir un élan de dégoût en imaginant ce qui allait arriver. Sa mère lui revenait en mémoire, son corps vidé de sang, sa peau blanche et froide. Il ferma les yeux ne voulant pas la voir approcher. Un frisson le parcourut. Il n’avait pas peur, il haïssait simplement les suceurs de sang, ou plutôt leur manière de vivre.

    Astuce : Bien sûr si vous ne désirez pas avoir la marge du côté droit du post par préférence vous pouvez utiliser le code List qui permettra à votre dialogue de n'avoir qu'une seul marge du côté gauche pour séparer le texte tout en n'étant pas complètement coupé.

Code:
[list] Votre texte ici.[/list]


7. Lettres modifiées / Lettrines ;
    Pour fignoler l’esthétique d’un post on peut également s’amuser avec les premières lettres des paragraphes (dans le jargon on appel ça des Lettrines), changeant leur police, leur taille et parfois les mettant en italique ou en gras, donnant une impression de réelle page d'œuvre littéraire.

Code:
[size=24][i][font=Times New Roman]E[/font][/i][/size]

Exemple de rp:
La guerre ? Pour du sang ? Elle avait l’air d’y tenir réellement si elle était prête à mettre à feu et à sang des pays entiers, tuer de pauvres innocents pour un jeu de goûtes absurde au regard du roi. Menace qui ne le toucha pas, il n’avait peur de rien, sauf d’une seule chose, c’était idiot il aurait plutôt dû craindre la mort de ses sujets plutôt que de ses propres sentiments. De toute façon comme Edelwyn le disait il savait dans quoi il mettait les pieds, il le savait depuis bien longtemps, elle ne lui apprenait rien. Approcher Mitsuko ne lui avait rien apporté de bon, si ce n’est sa délicieuse compagnie, dont il se passerait bien souvent, et sa justice, d’une utilité certaine. Elle lui dit ensuite qu’il devrait s’allonger sur le lit pour qu’elle le morde. Il ne répondit rien, après tout si elle lui donnait ce qu’il attendait il ferait tout ce qu’elle désirait. Pourtant contrairement à ce qu’elle disait il ne voyait pas en quoi se faire mordre pouvait être jouissif, il fallait être sacrément masochiste pour apprécier une telle chose. Edelwyn parut se lancer dans une explication mais elle se ravisa. Pourtant il aurait bien voulu savoir, après tout il attendait ses confidences, il ne restait d’ailleurs que dans ce but. Vint alors le début de ce qui l’intéressait, et comme un écolier il écouta la jeune femme avec attention, enregistrant chaque mot comme s'ils avaient une importance capitale pour lui.
« En réalité, l'ancêtre de Mitsuko est morte en accouchant, son enfant la dévorant de l'intérieur, dévorant son corps, sa magie, tout. Et, par déduction logique, Mitsuko devait subir le même sort. Oui, si elle était tombée enceinte, alors son enfant l'aurait tué. Je pense que c'est surtout pour cette raison qu'elle est devenue distante avec les individus, mais plus encore, elle voit l'attachement comme une faiblesse et cela l'a poussé à trafiquer ses propres sentiments toute sa vie, le faisant sans même s'en apercevoir à la longue, si bien qu'il a toujours été difficile pour quiconque de la cerner. Un jour horrible, le lendemain bonne, cela variait et peut-être suis-je la seule à la connaître réellement. Plus encore, elle a souhaité se baser uniquement sur la raison, oubliant le reste, agissant de manière rationnelle, tout le temps. On ne peut nier que ça lui a réussi. »
Lorsqu’elle avait parlait de sa peur ce jour-là au bord de l’océan Zéleph n’aurait jamais cru que cela venait de là. Elle avait peur d’enfanter. C’était si étrange pour lui qui avait toujours imaginé qu’avoir un enfant était la plus belle chose qui puisse arriver à une femme. Pourtant il ne pouvait nier que si cela était arrivé à son ancêtre, elle n’avait pas tort d’en avoir peur, peut-être était-ce héréditaire ? Il trouva cela triste, mais cela expliquait également le fait qu’elle n’ait eu qu’un seul homme dans sa vie. Plus Edelwyn parlait et plus cela devenait clair aux yeux du réprouvé. Il n’était pas fou Mitsuko était bien étrange, un caractère impossible à cerner qui avait trouvé aujourd’hui, une explication. Elle évitait ses sentiments, les supprimait ou bien changeait de visages comme de gants pour les repousser. Zéleph ne pouvait nier qu’il était mal placé pour juger, il refoulait énormément ses sentiments, mais de là à les oublier totalement il en était incapable tout particulièrement car il était du genre nerveux et son sang chaud cachait toute sa raison. Malgré tout, même s'il pouvait comprendre il trouvait cela contre nature, une femme qui avait peur de tomber enceinte et qui avait pris le parti de refuser tout sentiment par peur de s’attacher aux autres. Qu’est-ce qui avait pu la rendre ainsi ? N’était-ce que la peur d’être faible ? De mourir ? Une femme comme elle ne pouvait pas souffrir de simples mots comme cela. Pourtant, il ne pouvait que croire ce qu’Edelwyn lui disait car cela expliquait énormément de choses à son sujet.
« Le seul homme avec qui elle l'a fait était un vampire, Vlad. Cet homme avait le pouvoir de la surprendre, bien qu'il fut moins puissant qu'elle. L'a-t-elle aimé? Je ne crois pas...en réalité, je n'en sais rien. Disons que cet acte a été un acte d'adieu. Elle lui a tout de suite après légué le trône des vampires avant de se suicider pour devenir l'esprit de la mort. Ensuite, elle a choisi de l'oublier. Quant aux enfants... »
Un vampire ? Cela lui fit penser à ce qu’elle avait dit un peu avant, un rapport avec ces morsures ? Quand il y pensait c'était à cette époque qu’il avait rencontré Mitsuko la première fois sur cette montagne de l’Édelweiss enneigée. Elle, reine des vampires, et lui pauvre moins que rien à la recherche de stabilité. A cette époque il l’avait haïs, comme il avait haïs peu de personnes dans sa vie et pourtant il avait choisi de lui sauver la vie, peut-être parce qu’elle l’avait fait pour lui. Y avait-il vraiment de la raison là-dedans ou bien, au fond, une part de sentiments ? Pouvait-on vivre sans sentiments ? N’a-t-elle jamais aimé ce Vlad ? Pourquoi pas ? Si c’était le cas alors il n’y avait aucun sens à lui avoir donné sa virginité pour l’oublier ensuite. Il y avait une notion de don de soi inévitable dans cet exemple, un cadeau qui s’apparente à une faiblesse sentimentale. Mitsuko pouvait aimer, devait aimer, c’était humain, c’était ce qui caractérisait tout être vivant. Elle pouvait nier ce qu’elle ressentait, mais pas ne pas les avoir en elle.
« Je pense qu'elle les a créé parce qu'elle n'était pas sûre de pouvoir réussir la quête de l'élévation pour devenir Aether. Quelque part, je pense qu'elle avait besoin que sa famille ne s'éteigne pas avec elle. Plus encore, je pense que ce projet était encore basé sur une forme de rationalité car ces enfants sont censés être des hommes exceptionnels. Mitsuko a volé pendant des années l'ADN de certains hommes de haut rang ou en qui elle voyait un grand potentiel, des hommes séduisants bien entendu, mais ayant d'autres qualités que la beauté. En le mélangeant au sien grâce au savoir acquis en devenant esprit de la mort, elle a créé ces enfants. Tous pensent avoir un passé fourni mais ils n'ont en réalité que quelques années. »
Zéleph comprit cette vision des choses, la peur de ne laisser aucune trace, comme si son existence serait balayée d’une traite après sa mort, comme un grain de poussière dans l’immensité. Seulement lorsqu’il comprit ce qu’elle était en train de dire il réalisa ce qu’avait fait Mitsuko. Elle avait volé les enfants d’autres personnes. Elle avait fait des enfants dans le dos d’hommes qui n’étaient surement pas au courant. Avait-elle fait un enfant dans son dos ? Il n’espérait pas, ou pire, il ne voulait pas savoir. Cela devenait plus grave encore qu’il ne l’avait cru. Ils avaient leur mère juste à côté et pensaient être adoptés ? Que leurs parents les avaient laissés au bord de la route. Savait-elle au moins quel sentiment cela procurait ? Le rejet. La pire sensation lorsque l’on est un enfant. Mitsuko jouait avec la vie et il trouvait cela contre nature, voire même dérangeant. Avait-elle si peur de disparaître qu’elle risquait d’aller contre la loi de la nature elle-même ? Non elle ne devait s'‘en prendre cas elle-même, si elle refusait d’avoir des sentiments et d’être mère alors elle n’en avait simplement pas le droit, pas le droit non plus de trafiquer avec la vie. Cela le mettait presque en colère et pourtant il sentait comme de la désolation envers cette femme qui devait sacrément souffrir pour en arriver à de tels caprices. Edelwyn lui indiqua le dessus de lit, il supposa que c’était tout ce qu’il aurait, c’était déjà très bien, un peu trop peut-être, qui aurait su dire ? Le réprouvé accepta alors de venir s’asseoir et il s’allongea honorant sa parole. Il ne put retenir un élan de dégoût en imaginant ce qui allait arriver. Sa mère lui revenait en mémoire, son corps vidé de sang, sa peau blanche et froide. Il ferma les yeux ne voulant pas la voir approcher. Un frisson le parcourut. Il n’avait pas peur, il haïssait simplement les suceurs de sang, ou plutôt leur manière de vivre.


    Le tuto est fini n'hésitez pas à me donner vos avis aussi critiques justifiées = aide pour améliorer Wink J'espère également que ça va en aider certain, c’est le but de la manœuvre ! ;D

MAJ le 8 sept 2017

Shuu-Shuu

Enrichir ses descriptions - Dim 20 Mai 2012 - 17:45



Enrichir ses descriptions



Spoiler:
Bonjour et bonsoir en fonction de l'heure ! :friends:
Pour tuer le temps, j'ai navigué dans ce forum et passé sur la Cb pour une fois alors que d'habitude ce n'est pas dans mes habitudes xD ! Ok ok j'arrête. Je viens au vif du sujet. Je viens de remarquer que dans cette section il n'y a pas un tutoriel qui explique comment on rp. Comment dépasser les lignes demandées dans le règlement ( s'il y en a, c'est que j'en ai pas vu x_x mea culpa ! -) . Donc je me propose de poster un tutoriel qui explique comment et de quoi peut être composé le rp. Ça peut être utile pour les Rpgistes débutants ou pour les personnes ne sachant pas comment il faut faire pour faire un bon rp. En tout cas bonne lecture ;D !


Kensei de Bleach Sentaishi V.1 a écrit:Comme vous avez dû le remarquer, nous sommes sur un forum RPG et donc nous sommes donc là en partie pour RP, mais il y a des règles à respecter pour RP afin de garder un forum agréable. Avant de pouvoir RP, il faut s'inscrire et ensuite faire une présentation du personnage sans ça vous ne pouvez pas commencer à RP. Votre présentation devra être validée par un ou plusieurs membres du staff, dans ce topic ils auront toujours raisons et ça ne servira de râler si vous n'avez pas le rang et le niveau que vous désirez. Pour ensuite avoir l'occasion de faire des combats et des missions dans tout genre il vous faudra une fiche technique avec toutes vos variantes répertorié, il vous en faudra aussi une pour participer aux événements du forum. Une fois que vous avez l'autorisation pour Rp, il faudra éviter les doubles post qui sont formellement interdit, si vous voulez agrandir vos RP, vous pourrez utiliser l'option éditer autant que vous voulez. Je vous demanderais d'avoir un avatar le plus rapidement possible qui ne soit pas trop grand, éviter les avatars de films comme James Bond ou autres... J'ai fixé un minimum de 12 lignes par RP, c'est pas la mort.


un rpgiste débutant a écrit: Heuu...12 lignes minimum par Rp ? Raah...Je vais pas y arriver ! C’est trop dur ! Et puis C’est la MORT TERRIIIIIBLE ! Bon là je vais partir de ce forum et en trouver d’autre qui exigent le nombre de ligne de rp moins énorme ! Voilà !


Bon... Ben ok. Je ne vois que ça quand j'avais créée mes premiers forums. Tout le monde dit ce genre de phrase... Ils s'inscrivent dans un forum, font leur présentations et puis... Ne rpent pas et pour finir... Ne reviennent plus jamais du forum.. Ce genre de chose m'exaspère, mais je peux les comprendre à quel point ça démotive, mais ce n'est pas la mort si vous mettez de la volonté et que vous cherchez à progresser. C'est dans ce but que je poste ce tuto. C'est pour qu'il n'y ait pas ce genre de situation. Mais en gros, il y a toujours au moins des lignes minimum exigées dans un forum de rp. Toujours, où que vous ailliez, que vous vous inscriviez... Ce sera la même chose.

Ce que je vous écrit à l'heure, c'est de ne pas laisser tomber et y faire face. Si vous ne faites pas d'efforts, à quoi ça sert d'être sur un forum rpg ? Bref, avant tout, je dois dire que vous pouvez donner votre maximum, et que les pannes d’inspirations ça existe, oui, ça arrive à moi aussi. Mais vous allez pas mourir avec les 12 lignes quand même? Si ? Non ?...Au fait un petit conseil pour Rp plus rapidement et pour profiter de votre inspiration, ne faites pas les choses à la fois ! Ce sera plus facile XD ! Bon voilà ! Je vais enfin commencer et laisser mon blabla de côté ! :


Bon, Pour commencer, Nous allons parler des descriptions ! Tadaam ! Les jolis descriptions ! C’est beau ça? Non ? Bon je vais vous dire que ces descriptions sont divisées en trois parties: L’odorat, la vue, l’audition. (disons : le lieu, l’odeur, les descriptions à ce qu’on voit). En tout cas, elles sont primordiales et ont un rôle importante dans le rp.

  • Odorat :
    Pour commencer, on va par l’odorat ! Alors, par exemple votre personnage entre dans le monde réel après le passe par le senkeikamon ou Garganta (la porte traversant la dimension entre Soul Society et Monde Réel-> version Bleach quoi ^^ ). Il remarque une légère différence d’odeur, comme le poisson (par exemple)...L’odeur du vent, ect...Bref, vous l’avez compris ? Donc, je vais vous dire, que ça c’est facultatif bien sur. Ce n’est pas à préciser, mais je vous le conseille de le faire (même si j’en fais rarement). Ça vous fera quelques lignes en plus si elles ne sont pas suffisantes.


  • La vue:
    Là, c’est l’une des descriptions indispensables ! Sans ça, vous ne pouvez pas décrire les lieux...Tout ce que voit le personnage incarné, il faut le décrire, voire inventer, c'est là où se joue votre imagination . Décrire l’endroit où il se trouve, il y a des choses à voir non? Car là, si vous ne le faites pas, on aura l’impression que votre personnage dont auquel vous incarner est dans le vide, bref, ça sera inutile de Rp dans le vide où il y a rien, c’est même pas intéressant...
    En effet, si vous décrivez le lieu où est le personnage actuellement. Ça vous fera gagner tellement de lignes ! C’est tout simple, si vous voulez en faire un peu plus, décrivez jusqu’au moindre détail ! - Prenons exemple de Zola qui est un écrivain qui décrit minutieusement ce qu'il voit jusqu'au moindres recoins - En revanche, ce n'est pas conseillé pour les débutants. C'est pour ceux qui cherchent vraiment à atteindre le haut des 100 lignes. Mais ne vous inquiétez pas, ce que je vous conseille, c’est de décrire par petites étapes: Le premier plan, le second, le troisième... Si vous cherchez à atteindre la perfection des descriptions des lieux.
    Ce que vous pouvez décrire principalement ( je parles aux débutants ), c'est
    le premier plan du lieu où le personnage est et de décrire la personne qu'il rencontre de la tête aux pieds. Ce comment ton adversaire réagit...En gros, vous verrez bien, ça vient tout seul ^^ - enfin, pour moi ça vient tout seul surtout quand on a de l'inspiration-


  • L’audition:
    L’audition tout comme le nom l’indique, ton personnage n’est pas sourd du moins ? Il entend, nous comme dans la ville, on entend les pas, les voitures, les gens papoter,rire...Bref, c’est la même chose, c’est comme si vous êtes en ville. En gros, c'est d'écrire ce qu'entend le personnage concerné ^^. Comme par exemple la personne qui lui parle.


Voilà, la partie description faite. Je peux vous signaler que la partie olfactive et la partie d'audition sont pas totalement prioritaires. Maintenant nous pouvons passer au mental. Le mental montre que ressent le personnage, ses sentiments, ce qu’il pense...

  • Les sentiments:
    Ce que ressent ton personnage, comme par exemple quand il entre dans un autre lieu comme le Monde Réel, explique ce que ressent le personnage quand il arrive, ce qu’il pense de cette ville, des gens, de lui-même...ou d’elle même si c’est une fille. En gros cette partie n'est pas compliquée.


  • Ses pensées:

    Les pensées sont les opinions du personnage auquel vous incarnez... Ce qu’il pense à ce qu’il voit...Ce qu'il ressent...Qu’il sent..Qu’il entend, le faire parler...Ect... Bref, c’est ça en tout le mental du personnage en partie. Qu'il peut aussi penser à ce qui lui est arrivé et comment il est arrivé à une situation délicate. En revanche, quand il s'agit d'un personnage prédéfini, c'est un peu compliqué. Car vous avez le caractère imposé et qu'il faut le respecter sans le déformer. M'enfin... Ça peut être la même chose pour les inventés, mais sauf que les gens qui ont inventés leurs personnages avec le caractère qui leur convient c'est moins difficile ^^


En gros, c'est comme ça qu'un post de rp ressemble. Si vous suivez ces conseils que je vous ai donné. Vous allez même pas remarquer que vous dépassez le nombre de ligne minimum demandé xD ! Je tiens aussi à ajouter deux trucs qui pourraient vous être utile ;D !

Le flashback, c'est un retour en arrière. Permettant d'expliquer ce qu'a fait le personnage avant d'arriver à l'endroit ou rencontrer la personne. C'est un plus pour la personne qui lira, surtout quand elle rechigne de lire les précédents rp's fait. Je vous le conseille très vivement, je ne pense pas que vous aurez des difficultés à faire

Et enfin la mise en page. Pour rendre le texte plus attrayant, plus agréable à lire. Ça attire aussi les yeux curieux du contenu. Qui dit bonne mise en page, dit bon rp :toto: ! Surtout c'est agréable de lire un texte ayant la bonne mise en page comparé à celle qui n'est pas terrible. Je vous fait une capture d'écran pour que vous voyez ce que vous préférez !




Voilà messieurs mesdames ! J'espère que ce tuto vous servira à quelque chose ;D ! Mais je vous prie que ce serait bien que vous ne le copier/coller pas dans un autre forum. Ce serait gentil vu que j'ai mis pas mal de temps à le faire ^^ ! Puis je ne suis pas sûre d'avoir posté dans la bonne section, mais bon qui tente rien n'a rien ;D !

Conjugaison : les erreurs les plus courantes - Sam 24 Déc 2011 - 17:07



Erreurs courantes de conjugaison



Je ne sais pas si ça vous le fait à vous aussi, mais plus encore que les fautes d'orthographe, se sont les fautes de grammaire et de conjugaison qui me font le plus mal à la tête. D'autant plus que ce genre d'erreur ne peut pas être le simple fruit d'inattention, mais bien une preuve que le niveau de langue se perd petit à petit avec tous les langages abrégés qui circulent sur le net ou dans la vie courante. Je ne prétends absolument pas écrire sans faute. Au contraire, aussi loin que je m'en souvienne, l'orthographe a toujours été ma bête noire ! Toutefois, je trouve qu'un minimum d'effort est à fournir quand il s'agit de RPG. Pour avoir presque sept ans de RP derrière moi, j'en ai lu des fautes et j'en ai eu des coups de gueule. Le plus souvent contre le staff lui-même. (Pas tous heureusement) C'est, à mon sens, un peu ridicule de spécifier dans un règlement "bon orthographe exigé" (or, corrigez moi si je me trompe, mais la phrase correcte aurait été "bonne orthographe exigée") et faire vingt-cinq fautes dans le dit règlement... D'autant plus que ce genre de staff (encore une fois, pas tous, heureusement) est le premier à vous faire une remarque déplaisante de condescendance sur votre syntaxe.
Voici un rappel de quelques règles et fautes fréquentes pour ceux qui aimeraient leur rabattre un peu le caquet.



premier commandement:
le verbe s'accorde toujours avec son sujet

C'est en quelque sorte la règle absolue. Certains vous diront à la va vite qu'il s'accorde également avec le complément d'objet direct, là on entre dans l'accord du participe passé ce qui est un peu différent. Nous y viendrons.


    Il dit que les kiwis ne savent pas voler.
    Premier verbe: "dire". S'accorde directement avec son sujet qui est le pronom masculin singulier "il". Sa conjugaison exacte au présent est donc "dit"
    Deuxième verbe: "savoir". S'accorde directement avec son sujet qui est le nom masculins pluriel "kiwis". Sa conjugaison exacte au présent est dont "savent"


aïe, ça pique les yeux !


  • Reprenons l'exemple d'au-dessus:
Soit: "il dit que les kiwis ne savent pas voler".
Certains, par inattention certainement, sont capables d'écrire une phrase aussi simple comme ceci: "il dit que les kiwis ne savent pas volé". Or le dernier verbe (voler), est bien à mettre à l'infinitif pour quelques bonnes raisons: "savent" du verbe "savoir", n'est PAS un auxiliaire (et même si on choisi la règle du participe passé sans auxiliaire, généralement le verbe alors conjugué se conduit comme un adjectif, or ici "voler" n'est pas un adjectif du tout). Pour être certain de pas se planter, il suffit de remplacer le verbe à l'infinitif par un participe passé complètement autre. "Il dit que les kiwis ne savent pas fait" ou "il dit que les kiwis ne savent pas faire?" ? Sous-entendant une suite à la phrase sinon aucune des deux n'a de sens. On choisira bien "les kiwis ne savent pas faire" donc "voler" doit être un infinitif.


  • Trouvé dans la première phrase d'un règlement:
« Bien que cette étape soit certainement une des plus fastidieuses à réaliser à ses débuts sur un forum elle n'en ait pas pour autant facultative »
Déjà, il manque une virgule pour rendre la lecture plus fluide, mais on s'en fiche. Ici, le plus douloureux est l'erreur de verbe.
Certaines formes du verbe "avoir" et du verbe "être" se ressemblent, phonétiquement parlant, à certains temps. Ils ne signifient pourtant pas la même chose. Faites attention à ne pas écrire en phonétique et donc à ne pas vous emmêler les pinceaux. Ici ce n'était pas le verbe "avoir" qu'il fallait utiliser car on ne dit pas "ne pas avoir facultatif", mais bien le verbe être. D'où "ne pas être facultatif".


  • Je veux que tu ne peux mettre de "t" ou bon te semble !!
Les verbes en "tu" et en "je", en se conjuguant, se terminent par un "x" ou un "s" selon les cas. Jamais par un "t".
exemples:
Je veux - Je voudrais - Tu sens - Tu sentiras - Je suis - Tu étais - ...



  • Les temps qui n'existent pas:
Une faute que je vois extrêmement souvent et qui est une des pires que l'on puisse trouver, à mon sens en tout cas. Beaucoup pensent apparemment qu'un verbe au passé et qui se conjugue par "il" se termine obligatoirement avec un "a".
Pour le verbe "donner" je suis d'accord, on dit bien "Il lui donna". Mais ce n'est pas toujours le cas, au contraire !
Les verbes à bannir définitivement de vos esprits: il metta, il senta, il buva, il disa, il finissa, il receva, il s'asseya, il faisa,... et autres fantaisies avec ou sans "t" à la fin.
D'ailleurs je ne comprends pas comment ces fautes existent encore car ces conjugaisons sont directement soulignées par le correcteur orthographique.
Les formes correctes sont: " Il mit, il sentit, il but, il dit, il finit, il reçut, il s'assit, il fit,...".

Au passé simple et à la troisième personne du singulier, la règle générale dit:
Les verbes qui, à l'infinitif, se terminent par "er" se conjuguent en "a". On dit donc: "il aida", "il aima", "il parla",...
Les verbes qui, à l'infinitif, se terminent par "ir" "oir" ou "re" se conjuguent en "it" ou "ut". On dit donc: "il put", "il mit, "il voulut", "il dit",...

Je rappelle également, très vite fait, qu'un verbe conjugué au passé simple, à la première forme du singulier (soit "je") se termine le plus souvent par "ai". Je sais que ça sonne parfois un peu bizarre et pourtant c'est le cas ! On dira donc des choses comme: Hier, je terminai mon devoir avant d'aller me coucher. et non pas "hier, je termina mon devoir..." comme on le voit vraiment très souvent !
Malheureusement les écrivains inexpérimentés ont tendance à beaucoup utiliser l'imparfait pour ne pas avoir à y réfléchir ou parce qu'à leur oreille non entrainée un verbe au passé en "ai" ça sonne mal et c'est bien dommage. Parfois parce que ça coince au niveau de la concordance des temps par exemple, mais également parce qu'une bonne maitrise de la conjugaison enrichit indéniablement un texte bien écrit.






deuxième commandement:
le participe passé sans auxiliaire


    Les fleurs fanées.
    Ce mot déstructuré.

    Ici, il s'agit bien de verbes qui ont été mis sous une forme de participe passé, les verbes de base étant: faner et déstructurer. Comme vous le voyez ces participes sont seuls, il n'y a pas d'auxiliaire et dans la plupart des cas un participe passé sans auxiliaire aura la même portée d'un adjectif. La règle générale est donc:

    Le participe passé sans auxiliaire se conjugue en genre (féminin/masculin) et en nombre (singulier/pluriel) avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.





troisième commandement:
le participe passé & l'auxiliaire être


    Les fleurs sont fanées.
    Ce mot est déstructuré.

    La règle générale est donc:

    Le participe passé avec l'auxiliaire "être" se conjugue en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel) avec le sujet du verbe.

Toutefois, cette règle se complique légèrement quand il s'agit de verbes pronominaux comme "se lever" "se laver". Il y a de nombreuses règles selon que le verbe soit "réfléchi", "réciproque" ou "subjectif". Si certains arrivent à expliquer ces règles de façon claire (j'ai essayé, mais de toute évidence c'était pas clair du tout pour ceux qui lisaient...), je suis preneuse pour rajouter cela ici n_n




quatrième commandement:
le participe passé & l'auxiliaire avoir


    Ces fleurs, je les ai coupées
    La règle générale est donc:

    Le participe passé avec l'auxiliaire "avoir" se conjugue en genre et en nombre avec le complément d'objet direct si et seulement s'il est placé devant le verbe.
    Si le complément d'objet est indirect, placé après le verbe, ou inexistant, le participe ne s'accorde pas



Pour trouver le complément d'objet DIRECT il faut se poser la question "qui" ou "quoi" juste après le verbe. Ici ça donnera donc "j'ai coupé quoi?" => "les fleurs". Le complément est bien devant donc on accorde en écrivant "coupées"
Surtout ne pas se poser la question "à qui" ou "à quoi" car vous trouverez alors un complément d'objet INDIRECT et donc il n'y a pas d'accord.


parce que c'est pas facile


  • Sensé ou censé ?
Pas toujours facile de s'y retrouver et c'est une faute récurrente. Encore une fois le sens de votre phrase changera complètement si vous vous trompez.

"sensé" s'utilise pour exprimer quelque chose qui a du sens, qui est logique. Comme tous participe passé sans auxiliaire il s'accorde en genre et en nombre.
exemple:
Cette phrase a du sens, elle est sensée.

"censé" s'utilise uniquement dans l'expression "être censé" qui signifie "être supposé"
exemple:
Je suis supposé rendre visite à ma grand-mère. Je suis censé la voir vers 15h.


  • Oublier le phonétiquement correctement !
Après tout ce que vous pouvez trouver plus haut, ça peut paraitre un peu bête, mais c'est quelque chose que je vois également très souvent dans les RP's.
Quand on est pas certain, il nous arrive à tous d'écrire à l'oreille. Quand il s'agit de noms, c'est pas encore trop difficile et les correcteurs vous corrigent systématiquement si vous faites une faute d'orthographe, mais avec des verbes il n'est pas rare que ça passe inaperçu. La technologie n'est pas infaillible. Or une bonne relecture pourrait vous éviter d'écrire des monstruosités de ce genre : "son physique en fait craquait plus d'un" ou "ces jouets qu'elle affectionner " ou encore "il n'était pas sur d'existait". Ce genre de chose c'est vraiment pour vous arracher la cornée !! Le meilleur conseil qu'on puisse vous donner pour un RP agréable n'est donc pas de le passer sur un quelconque site de correction parfois douteux, mais bien de vous relire en vous concentrant. D'autant plus qu'à partir d'un moment vous saurez quels genre de fautes vous faites et ce sera donc plus facile à repérer.

Pour ceux qui ont de petits doutes sur leurs aptitudes en conjugaison, voici un site que j'utilise à la moindre hésitation car il s'utilise encore plus facilement qu'un Bescherelle :
maintenant, j'aime la conjugaison





Je ne prétends pas détenir la vérité absolue ni être infaillible, si vous trouvez quelque chose d'erroné (ou quelques fautes d'orthographe) n'hésitez pas à me corriger. D'autant plus que j'ai écrit ceci de tête, il y a donc moyen que quelques erreurs apparaissent sur les règles que je n'ai pas pris le temps de vérifier parce que je pensais les maitriser. n_n

Si vous le réutilisez de quelle que façon que ce soit, merci de mettre un petit lien de remerciement vers Nerver Utopia n_n

Cherry-Line

Orthographe : homonymes - Mer 8 Juin 2011 - 1:52



Voici un décompte des 20 fautes d'orthographe d'homophones les plus fréquentes pendant l'écriture, sur les RPG ou non. (Du moins, celles que j'ai le plus souvent remarquées) À lire si vous avez de la difficulté avec ceux-ci. ^^

Petite légende:
"=" signifie "Peut être remplacé par"
"Un mot biffé" signifie qu'il ne peut pas être remplacé par ce mot.



Orthographe des homonymes



1.
a = avait : Il a vu un lapin. --> Il avait vu un lapin.
à = avait: Il vit à Paris. --> Il vit avait Paris.

2.
aussi tôt = aussi tard : Il arrivera aussi tôt qu'elle. --> Il arrive aussi tard qu'elle.
aussitôt = aussi tard : Aussitôt levé, il part. --> Aussi tard levé, il part.

3.
Cet = Un(masculin) : Cet endroit est spécial.
Cette =Une(féminin) : Cette idée est bonne.

4.
Ça = Cela : Ça m'est bien égal. --> Cela m'est bien égal.
Sa = (Désigne une possession) Cela: Il apprécie sa vie. --> Il apprécie cela vie (aucun sens!)

5.
Ce = (Devant un nom, déterminant démonstratif) : Il rapporte ce livre.
Ce = (Devant qui, que, quoi ou dont, pronom démonstratif) : Il écoute ce que tu dis.
Ce = Cela (Devant un verbe conjugué, pronom démonstratif) : Ce sera intéressant. --> Cela sera intéressant.
Se = Cela (Devant un verbe, verbe pronominal) : On se parle vraiment.

6.
C'en = Cela : C'en est finit de nous deux. --> Cela est fini.
S'en = Cela (verbe pronominal) : Il s'en charge. --> Il cela charge.
Sans = Avec : Il part sans moi --> Il part avec moi.

7.
Ci = là ou ici : Cette étape-ci est cruciale. --> Cette étape-là est cruciale
Si = si jamais : Si tu pars, je m'ennuierai. --> Si jamais tu pars, je m'ennuierai.
S'y = si, nous y : C'est à s'y méprendre. --> C'est à nous y méprendre.

8.
Bientôt = Sous peu : Je vous rejoins bientôt. --> Je vous rejoins sous peu.
Bien tôt = Sous peu : Tu te lèves bien tôt en cette matinée. : Tu te lèves sous peu en cette matinée.

9.
Davantage = Encore plus : Je l'aime davantage jour après jour --> Je l'aime encore plus jour après jour.
D'avantage = Encore plus : Il y a plus d'avantages que de désavantages. --> Il y a encore plus que de désavantages.

10.
L'a = L'avait : Il l'a évité de justesse. --> Il l'avait évité de justesse.
L'as (Utilisé habituellement pour le pronom ''tu'') = L'avais : Tu l'as évité de justesse. Tu l'avais évité de justesse.
La = "Une" suivit d'un nom : C'est la réponse. --> C'est une réponse.
Là = Ici : Il est parti par là. --> Il est parti par ici.

11.
M'as (Utilisé habituellement pour le pronom ''tu'') = M'avais : Tu m'as donnée la réponse. --> Tu m'avais donné la réponse.
M'a = M'avait : Il m'a donné la bonne réponse. Il m'avait donné la bonne réponse
Ma (possession) = M'avait, Une : Ma copine viendra. --> Une copine viendra.

12.
Mais = Cependant : Elle a du talent mais ne travaille pas beaucoup. --> Elle a du talent cependant elle ne travaille pas beaucoup.
M'es = remplacer m'es par 'tu es' et ajouter 'à mes yeux' : Tu m'es chère. Tu es chère à mes yeux.
M'est = remplacer m'est par 'il est' et ajouter 'à mes yeux' : Il m'est indispensable. --> Il est indispensable à mes yeux.
Met (verbe) = Mettre : Il met son chandail. --> Il mettait son chandail.
Met(s) (nom désignant plat de nourriture) = Mettre : Ce met est délicieux. --> Ce mettre est délicieux.
Mes (déterminant possessif)

13.
M'ont = M'avaient : Ils m'ont conseillé ce film. --> Ils m'avaient conseillé ce film.
Mon = M'avaient : Mon enseignante m'encourage. --> Mon enseignante m'avaient encourage.

14.
N'y = Ne : On n'y voit pas à deux mètres de soi. --> On ne voit pas à deux mètres de soi.
Ni = Ne : Je n'ai vu ni Pikachu ni Mewtow (XD) --> Je n'ai vu ne Pikachu ne Mewtow.
Je nie / tu nies / ils nient = verbe nier

15.
Non (négation)
N'ont (verbe avoir à la 3e personne du pluriel)
Nom (Nom de famille, le nom d'une personne)

16.
Ou (choix, proposition) = Ou bien : Ils vont à Paris ou à Londres. --> Ils vont à Paris ou bien à Londres.
Où (lieu, endroit) = Ou bien : Je ne sais pas où tu te trouves. --> Je ne sais pas ou bien tu te trouves.

17.
Ont (Ils) = Avaient : Ils ont tout vu. --> Ils avaient tout vu.
On (Il) = Avaient On reviendra demain. --> Avaient reviendra demain.

18.
Ses (Possession) = ajouter 'à lui' à la fin. : Il s'agissait de ses pantoufles.--> Il s'agissait de ses pantoufles à lui.
Ces (Pronom démonstratif) = ajouter 'là' à la fin. : J'aime beaucoup ces fraises. --> J'aime beaucoup ces fraises-là.
C'est = Cela est : C'est plutôt amusant. --> Cela est plutôt amusant.
S'est = Cela est : Il s'est cassé la cheville. --> Il cela est cassé la cheville.

19.
Quand = à quel moment : Quand viendras-tu? --> à quel moment viendras-tu?
Quant à = à quel moment : Quant à moi, je ne veux pas. À quel moment à moi, je ne veux pas.

20.
Quelque fois = Parfois : Il va quelque fois à cet endroit. --> Il va parfois à cet endroit.
Quelques fois = Plusieurs fois : Il part en voyage quelques fois par année. --> Il part en voyage plusieurs fois par année.

// Compléments collectifs

21.
Participes passé, infinitif et passé des verbes du premier groupe
Parlé : participe passé (J'ai parlé) Remplacer par mordre (J'ai mordu)
Parler : infinitif (Tu vas parler) -> Tu vas mordre => infinitif
Parlait : passé (Il parlait de...) -> Il mordait.... => Passé simple.
L'astuce réside à remplacer le verbe par mordre pour s'assurer de sa forme et de sa conjugaison

22.
Finit = mange (Verbe conjugué) : Il finit de manger > Il mange.
Fini = mangé (participe passé) : Il a fini > il a mangé.

23. quand on utilise le "tous", c'est que le mot suivants sera un pluriel.
Exemple : Je vais travailler tous les jours.
Ou bien quand il s'agit d'exprimer plusieurs choses à la fois.
Exemple : On va tous travailler. Dans ce cas la, "tous" s'accorde avec le "on" qui désigne plusieurs personnes.

L'utilisation du "tout" est plus difficile à expliquer maiscertains s'aident en le remplaçant par "entièrement", "tout à fait" ou "complètement".
Exemple:
Il est tout blanc.
Il est complètement blanc.


Voilà donc! J'espère vous avoir quand même un peu aidé!

Texte écrit par Cherry-Line à l'intention du forum "Bleach Le Rpg" et de "Never Utopia". Ne pas recopier sans autorisation.

Cherry-Line

Pourquoi bien écrire ? - Lun 6 Juin 2011 - 21:48



Pourquoi bien écrire?






Note : Vous noterez aussi que l'auteur a su faire des fautes d'orthographes volontaires ! Parce que pour pouvoir transgresser la règle, il faut la connaître. Or, il nous fait voir clairement qu'il la connaît ;D Saurez vous trouver les fautes?


Revenir en haut

La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 0:03