AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

    Vos textes, poèmes, chansons...? ^^

    Mao Hinata
    Mao Hinata
    FémininAge : 27Messages : 4502

    Sam 27 Fév 2010 - 16:55

    Yopla les amis!
    Ya quelques temps déjà j'avais fait un topic pour demander votre avis sur un de mes textes... et ainsi,aujourd'hui, après mon épisode de bonne nuit de bonne nuit les petits j'me suis dit (ouais, ça m'arrive de penser, parfois! xD) "hey, pourquoi pas faire un topic sur les textes des n'utopiens? Après tout, ya pas qu'le Graph' Razz "

    Donc voilà! Pourqoi pas poster vos textes, poèmes, musiques? ^^
    (et pis surtout, j'ai hâte de relire les superbes textes du Hell Poemer ♥_♥)

    Bon, dis comme ça, j'ai pas l'impression d'emballer x') et comme il faut toujours un couillon pour commencer, je me sacrifie!
    (comme ça, vous pourrez vous dire qu'il y a toujours pire que vous Razz)

    c'est deux poèmes, qui ne seront sûrement pas les derniers, sur une sorte de
    "recueil" fait sur Air Gear, et ouais, ça m'inspire ^^ (même si c'est le
    thème de base, après je suis partie en cacahuète xD)

    faits donc en Free-Style durant un cours de Maths des plus passionnants (cela va sans dire -_-) et où j'étais aux portes de la mort cérébrale xD

    Le
    vagagond qui aimait le Ciel


    >>
    Dans le ciel d'été, si vaste, si dense
    Il déploya ses ailes, immenses
    Goûta enfin à ce dont il rêvait
    A cette utopie, ce doux souhait.

    Quilui écorchait la bouche,
    A force d'en parler.
    Qui le rendait farouche,
    De par sa rareté.

    Il s'élança, au travers des nuages
    Foude bonheur, évacuant sa rage
    Enfin ce jour béni où il s'échappait:
    Le rêve d'une vie, d'un condamné.

    Qui l'avait obsédé,
    Durant tant de temps,
    Qui le hantait!
    Il en rêvait tellement.

    ...
    Une
    âme perdue cherche toujours des repères
    L'amour d'une femme, la présence d'un père.
    Lui voulait juste vivre, sans être enchaîné
    Voulait juste suivre l'odeur de la Liberté...

    <<

    dégénérescence:
    La chute, la renaissance.


    >>
    C'était fini,ses ailes s'étaient brisées,
    Retour au sol, à une dure réalité.
    Tout comme Icare il s'était brûlé le dos
    En voulant atteindre des sommets bien trop hauts

    Le Ciel immense et son Paradis promis;
    Voilà de quoi il rêvait, et ce jour et nuit.
    Cette Liberté et son souffle nouveau...
    Tout cela n'était-il que pour les héros?

    Toujours à l'observer, tel un oiseau un oiseau en cage
    Le regard au loin, la tête dans les nuages.
    Qu'est-donc un homme quand ses rêves ne sont plus?
    Tel une bête de somme, il s'était résolu?

    Non, il ne pouvait avoir assez de mépris;
    Abandonner ce pourquoi tant d'autres ont péri.
    Il ouvrit sa main, avec dans son creux le soleil
    C'était la naissance d'un Roi, un nouveau réveil.

    L'empereur des Cieux, conquérant de la Lumière
    Avec pour simple but, être libre comme l'air
    Donner un second souffle à cette Terre brisée...
    Ainsi donc, la légende se relevait!

    Une nouvelle histoire commençait:
    Celle d'Ikki, de sa team, de leur épopée.

    <<

    critiquez, commentez, jetez-moi des pierres, lâches-vous, tout est bon à prendre Wink
    *communiqué du ministère de la Santé: Non, cette jeune fille n'est pas masochiste. Cependant les enfants, ne tentez pas de reproduire cela chez vous, cela risquerait d'endommager votre cerveau *


    Dernière édition par Mao Hinata le Sam 27 Fév 2010 - 23:57, édité 1 fois (Raison : correction "^^)



    Melodie- Noir ♥


    Merci à Gabriel pour cette superbe signature musicale !
    Gold Hawk
    Gold Hawk
    MasculinAge : 28Messages : 12682

    Sam 27 Fév 2010 - 18:05

    (Ancien topic retrouvé: clic Faites appel à PW, celui qui retrouve les vieux topics qu'il coule lui-même Cool )

    Très sympa ces deux textes, bravo ^^

    Je reposte les vieux textes que j'avais posté il y a longtemps (en les relisants, j'me dis qu'à l'époque j'me sentais moins bien qu'actuellement Oô )

    Texte 1, sponsorisé par les parfums Fleur de Café:

    Ils sont là... Tu les entends?
    Ils parlent et prennent beaucoup de temps...
    Ils te parlent d'un monde meilleur, un monde écolo...
    Un monde où il aurait surement moins d'alcolos...

    Ils sont là... Tu les vois?
    Ils demandent humilité et de baisser la voix...
    Rolex en or, Costard en sweet, 210 pourcents de plus...
    Ils te donnent la meilleure image d'eux mais ne sont que minus...

    Ils sont là... Tu les sens?
    Ils pronnent la tolérance et çà nous semble flagrant,
    mais le pauvre type parfumé chez poubelle&co laisse tomber,
    Ces boulets dirigeants se parfument chez Givenchier...

    Ils sont là... Tu le sais?
    Ensemble tout devient possible, Mais...
    On ne compte qu'un président qui dirige une vingtaine de personnes...
    Les autres ont le droit de se taire, à leur porte jamais personne ne sonne...

    Ils sont là... Et nous promettent un avenir,
    no future cependant est crié parmis les pires,
    Marginal à jamais je resterais,
    en reclus de la société...

    Tu vis sous la dictature? alors ferme ta gueule,
    tu vis en démoncratie? alors causes toujours,
    cette phrase culte est de plus en plus vraie de jours en jours,
    Notre monde suit cette voie et se casse la gueule...

    Aujourd'hui on a le choix, libre ou esclave,
    Quand t'es esclave tu la fermes et tu laisse tes salves,
    Quand t'es libre tu taff pour quelqu'un et t'as pas vraiment le choix,
    Au fond la liberté depuis qu'on a un dirigeant est une inaccessible voie...

    Anarchisme, anti-socialisme, marginalisme, tous ces mouvements abandonnés
    sont pourtant notre seule issue,
    Mais à l'intérieur comme à l'extérieur nous sommes déchus,
    On se sent en prison depuis qu'on est né...

    Texte 2, sponsorisé par la galette Biengerbée:

    évadons-nous, partons pour une utopie...
    Un monde spacial où nous serions tous amis...
    Un monde spacial où ce s'rait l'anarchie...
    Un monde spacial qui n'a rien à voir de c'qui est ici...

    On serait libre, on aurait des ailes, on planerait...
    Nos chakras seraient en symbiose, ce s'rait le pied...
    La pluie là-bas serait agréable, fine et douce...
    Les plantes seraient reines mais toutes aussi douces...

    Nous, humains, perfides créatures, serions dans nos coins...
    Pour vivre, plus de dépendance, on aurait besoin de rien...
    Personne ne dirigerait, personne oublié n'serait...
    Le racisme, la méchanceté, les mauvais seraient jetés...

    Et là-bas, on s'aimerait, pas de tabou...
    On s'rait tranquille, juste entre nous...
    On s'rait relax, pas de problèmes...
    Personne mourirait, personne pleurerait...

    Ce serait une utopie, une euphorie, un rêve, une chimère, un idéal,
    que pour une fois, nous, minables humains, aurions atteint,
    On aurait pas d'exigences, ce s'rait pas mal...
    Mais pour le moment, nous sommes toujours des humains...

    On pollue, on détruit, on tue, on envahit, on torture...
    L'utopie, coin tranquille, est loin derrière les murs...
    Pourquoi? Parce que nous sommes idiots...
    On joue à "j'pisse le plus loin" plutôt qu'à "partons loin"...

    Nous étions des anges, peut-être, mais aujourd'hui, hier même...
    Nos ailes ont été coupées, nos cerveaux lavés...
    Nous sommes enchainés, esclaves de nous mêmes,
    Sans autre possibilité que de travailler...

    Les plantes meurent les unes après les autres, écrasées par un nouveau prédateur,
    le loup du loup, le tigre du tigre, le plus horrible prédateur...
    Nous, humains, à coups de fusils et de tanks, ne laissons place à rien...
    on nous dit "faites la paix, faites l'amour, mais gardez vos fusils en main"...

    Que faire d'autre? Nous sommes faibles, petits, incapables de quoi que ce soit,
    L'évolution entamée fut remplacée par la régression,
    Et le pire dans tout çà c'est que l'humain est fier, comme un con...
    Aurons-nous un jour possibilité de nous faire pardonner?

    Texte 3, sponsorisé par le PQ Trèfle parfumé:

    J'me sens mal. Pourquoi j'le dis?
    P'tet parce que j'ai mal, et que j'en vomis.
    Oui, mais çà pourrait être pire.
    ET ALORS?

    OUI, çà pourrait être pire! On l'sait tous.
    Mais franchement, J'aimerais savoir quand est-ce que VOUS
    vous vous plaignez. Quand vous avez mal, ou que vous avez la gangrène?
    En moi je sens germer la douleur qui est plus qu'une graine.

    J'ai envie de vomir. J'en ai ma claque,
    envie de tout laisser tomber, de distribuer des claques,
    Broken Heart depressif, phoenix sans ailes,
    Voilà ce que je suis, regardant le ciel.

    Que dire? Que dire? Voilà des jours que je marche,
    j'erre sans arrêt dans le désert de mon âme,
    à quelques fois je me plie comme une arche,
    j'entends les grincements de ma lame.

    La douleur est telle que j'en crache du sang,
    je me sens partir pour un nouvel horizon,
    mes lieux étaient noirs tachés de rouge et d'un peu de blanc,
    Mais j'sens qu'là où j'vais ce s'ra noir et marron.

    Le pont qui me tenait est finalement tombé,
    Je tombe dans l'abysse qui se tient sous mes pieds,
    je tends ma main vers la lumière supérieure,
    mais comment remonter, je ne peux plus me hisser, est venue mon heure,

    J'aurais préféré partir sur un trottoir d'un tueur ayant raté sa cible,
    j'aurais été seul, 21 heures le soir, au crépuscule,
    j'aurais préféré partir sur un trottoir d'un tueur ayant raté sa cible,
    ma dernière confession aurait été au crépuscule,

    Pourquoi n'ai-je pas calculé mes coups, moi qui pourtant cogite à mort,
    Ces derniers temps de toute façon il ne m'restait qu'la reine,
    De joueur des pions noirs je suis passé au fou, j'n'ai pas de veine,
    je vois le cavalier blanc arriver, je vois venir ma mort,

    Il va me faucher, ils vont me tuer, j'ai trop manipulé, trop calculé,
    J'ai trop menti à la vérité, à mon dernier espoir,
    j'ai laissé tomber ma toute dernière de vivre'raison,
    Mon matin est passé, en dépit d'ma journée, je n'vois arriver qu'mon soir...

    J'en peux plus, ma peau part, j'vois mes veines s'éclater,
    on peut voir même jusqu'à mes os et mes muscles,
    à quoi bon? La douleur j'm'en fiche, je n'veux que décoller,
    je décollerais au soir, nous sommes au crépuscule,

    Je trempe dans une mare fétide, puante, dégeulasse,
    je n'm'rend pas compte de ma laideur, pourtant j'm'en lasse,
    Pour moi c'est fini, j'vois mon monde s'écrouler,
    certains pourtant, par tous les moyens m'auront aidé,

    mais je lui ai menti, elle, celle que j'aimais et que j'aime,
    je lui ai menti uniquement pour la séduire comme un serpent,
    et je l'ai vue partir, elle que j'aime tant,
    c'est ma punition, ma destinée, contre moi-même j'ai la haine...

    Texte 4, sponsorisé par la Choucroute Likainschtroumpf:

    Où es-tu? Il y a longtemps que je te cherchais!
    J'ai couru dans toute la ville pour te retrouver!
    J'ai mis un temps fou à te débusquer...
    Mais maintenant, je t'ai démasquée...

    Je suis arrivé trop tard, c'est çà?
    Tu auras pu m'attendre avant d'aller là-bas,
    Ferme tes yeux à tout jamais, pour toi,
    A moins qu'tu n'puisse le faire, je le ferais, moi...

    Je t'ai fermée les yeux... mais je n't'entends plus respirer.
    Pourquoi? Inspire, Expire, laisse toi aller...
    à moins que tu ne veuilles être étouffée?
    Fermes ta bouche et pince-toi le nez...

    Tu ne peux le faire, alors je le fais pour toi...
    Entends-tu mes paroles, oh oui, toi?
    Je t'ai crevé les tympans, donc tu ne les entends pas...
    Pourtant je te le répèterais, je ne m'en lasserais pas!

    Sens-tu mon odeur? La triste odeur de la mort,
    oui, cette odeur qui s'échappe de tout mon corps,
    Les frissons me parcourent, mais pour toi c'est mort,
    vu que toi-même déjà tu as croisée la mort...

    Je tiens ton doux cadavre dans mes bras,
    toi qui étais partie en avance je vois que tu n'es plus là,
    mais pourquoi? Oui, cette question, pourquoi?
    De toute façon je te vengerais, qui t'as tuée? dis-le moi...

    Tu seras à jamais avec moi, tu verras toujours ce que je ferais...
    Je vais construire une maison, tu en seras les fondations,
    Les murs auront tes oreilles auxquelles je chuchoterais,
    Je vais construire une maison, tu en seras les fondations...

    Texte 5, sponsorisé par les battes de base-ball Krakvite:

    "Tu ne te souviens pas, de ce jour-là?
    Pourtant avant, nous étions las...
    Esclaves abrutis utilisés par les forces du haut,
    Esclaves abrutis révoltés contre ceux du haut.

    Tu te souviens, alors, de ce jour-là?
    Ça puait la manipulation, ici-bas,
    L'argent contrôlait tout, même nos chefs,
    La justice pour nous, c'était bref.

    Un jour, ce fameux jour, on en a eu marre,
    On a crié comme des sourds, dans nos mares,
    On était comme des cons, sous le pouvoir,
    Mais alors, nous avons tourné le miroir.

    Plus rien n'a jamais été comme avant après la révolution,
    Il en était désormais fini des manipulations,
    Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois,
    Finis les aveugles, finis les rois.

    Un jour, malheureux jour, s'est terminé notre âge d'or,
    Nos yeux furent crevés, mais il restaient des borgnes,
    Des borgnes nous montrant leur chemin, blindés d'or,
    C'était déjà trop tard, rois étaient les borgnes."

    Texte 6, sponsorisé par... euh... Ben y'a aucun sponsor qui a voulu le sponsoriser donc j'le sponsorise moi-même:

    "Il est là parmi nous, il nous surveille de son oeil blanc,
    Il n'attend qu'une chose, sur nos gorges poser sa main,
    Il est là dans la nuit, sous la lune et son pur blanc,
    Il est le seul et l'unique, le numéro un.

    Il est une légende, quoique les légendes existent,
    On l'attend tous et il vient à la fin de nos vies,
    Quoi que nous faisons, toujours il subsiste,
    L'impitoyable esprit mort, il est là, juste ici.

    Dans son requiem macabre, sa marche funèbre,
    Son rituel est constant, il provient des ténèbres,
    Sa main sur nos gorges, nos esprits étranglés
    Dans une grande secousse, se voient projetés.

    Alors nous nous soulevons, nous redressons,
    Mais il ne sert à rien de lui demander pardon,
    Il nous plaque alors au sol, de son surpuissant bras,
    Le souffle de la vie, alors s'en va.

    Sa grimace mortuaire, ses yeux révulsés,
    Il est au dessus des rois, il est au-dessus des dieux,
    Sa grimace mortuaire, ses yeux révulsés,
    Quand vous l'aurez vu, vous en perdrez vos yeux."

    Texte 7, sponsorisé par Pi7 le kikoolol:

    Tu vois le ciel, et sa couleur de sang?
    Y'a un temps, on s'demandait pourquoi il était bleu...
    Tu vois la mer, et sa couleur de pierre?
    Y'a un temps, elle était d'un turquoise accueillant...
    Tu sent cet air, et ce puissant vent?
    Y'a un temps, il était pas si dangereux...
    Tu vois notre temps, la noirceur de notre ère?
    Y'a un temps, tout était bien plus blanc...

    Mais t'sais, on est des humains, parasites géants..
    Pour polluer, on prend pas de gants.
    Le septième continent, tous ses détritus,
    Jamais ne disparaitra, on n'y croit plus.
    On a peur de la mort, mais les plantes, on le leur demande?
    Que j'sache, tous les humains les revendent...
    On arrache la vie de la faune, de la flore,
    Tout ce qu'on fait, c'est se rapprocher de la mort...

    _______________________________________

    En les relisant, j'me dis que j'suis vraiment sorti du tunnel d'obscurité dans lequel j'étais XD



    Vos textes, poèmes, chansons...? ^^ 1504479773-sign
    Mao Hinata
    Mao Hinata
    FémininAge : 27Messages : 4502

    Mar 9 Mar 2010 - 17:41

    Toujours un plaisir de te lire Peewee Very Happy

    Bon, puisque la section "littérature" a été ouverte dans les galeries, ce topic ne sert plus à rien je pense :)



    Melodie- Noir ♥


    Merci à Gabriel pour cette superbe signature musicale !
    Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 13 Aoû 2022 - 6:00