AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.


    histoire sans fin

    Partagez
    Daten
    Age : 22Messages : 183

    le Jeu 8 Mai 2008 - 14:12

    Rappel du premier message :

    Le but du jeu est de faire la suite d'une histoire deja commencé, je commence :

    C'était le soir, un homme triste quasiment saoul, il arriva dans un bar mais...




    .: " Faites-vous le compagnon du vice, et vous serez bientôt son esclave. " .:
    JD
    MasculinAge : 24Messages : 3376

    le Mar 8 Juil 2008 - 6:06

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:

    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?

    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.

    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!

    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.

    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !

    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.

    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.

    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :




    Kit by me....

    Takeshi Hameki2
    Age : 22Messages : 28

    le Dim 13 Juil 2008 - 17:48

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.

    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.

    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi" T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ...
    Asaoka
    MasculinAge : 22Messages : 1706

    le Mer 13 Aoû 2008 - 21:29

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.

    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.

    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi" T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du
    " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle



    Ex-Chasseur d'image, ex-Responsable N-U Games.
    Habitant du navire depuis le 07/01/2008


    Silver
    MasculinAge : 22Messages : 6173

    le Sam 13 Déc 2008 - 18:28

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi" T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)




    «L’homme exploite l’homme et parfois c’est le contraire.»



    * Art Silver *
    - -
    Louve
    FémininAge : 23Messages : 1529

    le Lun 15 Déc 2008 - 10:26

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :







    [En pause]
    Yakkuru
    MasculinAge : 22Messages : 2592

    le Lun 15 Déc 2008 - 10:31

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...



    ʕ •ᴥ•ʔ

    Louve
    FémininAge : 23Messages : 1529

    le Lun 15 Déc 2008 - 10:36

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."







    [En pause]
    Yakkuru
    MasculinAge : 22Messages : 2592

    le Lun 15 Déc 2008 - 10:39

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé une chose...



    ʕ •ᴥ•ʔ

    Louve
    FémininAge : 23Messages : 1529

    le Lun 15 Déc 2008 - 10:49

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé un chose...
    Pierre Doutreleau et le Roi se demandèrent si cette étrange apparition était due au cognac. A un mètre d'eux, au dessus du vide, flottait une bouche sans corps. Et elle souriait !
    Autour de cette bouche se forma bientôt un corps... C'était un chat !







    [En pause]
    Silver
    MasculinAge : 22Messages : 6173

    le Lun 15 Déc 2008 - 11:46

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé un chose...
    Pierre Doutreleau et le Roi se demandèrent si cette étrange apparition était due au cognac. A un mètre d'eux, au dessus du vide, flottait une bouche sans corps. Et elle souriait !
    Autour de cette bouche se forma bientôt un corps... C'était un chat !
    Le chat les saluas et fit les yeux du chat potté dans Shrek ^^




    «L’homme exploite l’homme et parfois c’est le contraire.»



    * Art Silver *
    - -
    Invité

    le Ven 27 Juil 2012 - 11:58

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé un chose...
    Pierre Doutreleau et le Roi se demandèrent si cette étrange apparition était due au cognac. A un mètre d'eux, au dessus du vide, flottait une bouche sans corps. Et elle souriait !
    Autour de cette bouche se forma bientôt un corps... C'était un chat !
    Le chat les saluas et fit les yeux du chat potté dans Shrek ^^
    Par là suite il essaya de se reprendre en main, il se pinça la joue et vit un chose horrible....
    Cornedrue
    MasculinAge : 19Messages : 255

    le Mar 31 Juil 2012 - 1:42

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé un chose...
    Pierre Doutreleau et le Roi se demandèrent si cette étrange apparition était due au cognac. A un mètre d'eux, au dessus du vide, flottait une bouche sans corps. Et elle souriait !
    Autour de cette bouche se forma bientôt un corps... C'était un chat !
    Le chat les saluas et fit les yeux du chat potté dans Shrek ^^
    Par là suite il essaya de se reprendre en main, il se pinça la joue et vit un chose horrible : une araignée, énorme et poilue
    Aiolosly
    FémininAge : 18Messages : 100

    le Mar 22 Jan 2013 - 23:18

    C'était
    le soir.Un homme triste, quasiment saoul, arriva dans un bar mais deux
    bandes de racailles se battaient devant, et, en essayant tout de même
    de rentrer, l'homme qui avait
    l'air un peu naif les poussa. Les
    racailles eurent une étrange réaction et ils tapèrent l'homme. L'homme,
    déjà saoul ne put se défendre. Ce fut le cauchemar. L'homme saigna et
    les racailles
    l'abandonnèrent sur le trottoir. Au petit
    matin,l'homme se réveilla dans un endroit inconnu, ça n'était plus le
    contact dur et froid du trottoir qu'il sentait sous son corps mais un
    lit confortable et douillet. Il se demanda bien ce que c'était. Il
    essaya de se lever. Cela lui faisait mal. Il entendit la voix d'une
    femme, puis celle d'un homme. La femme monta. Elle était nue,
    décidément elle n'avait aucun complexe, elle portait aussi un plateau
    rempli de fraises débordant d'une vase en cristal. L'homme se demanda
    ce qu'elle faisait là et surtout qui elle était. C'est alors qu'il se
    souvint qu'il avait été assommé par ces 2 bandes de racailles. Il
    retenta de se lever, mais ce fut une nouvelle fois en vain. La femme
    lui parla.
    -N'essayez pas de vous lever. Vous êtes bien trop faibles.
    Elle
    avait un air inquiet,presque maternel.Soudain quelqu'un apparut
    derrière elle,dont on aurait dit la copie conforme du pauvre homme qui
    ne comprenait plus grand chose... Soudainement, l'homme apparut. Il
    semblait très en colère. Pourquoi? L'homme n'en savait rien... L'homme
    venant de rentrer lui demande comment il s'appellait:
    -Comment tu t'appelles, toi? Tu es chez nous, si tu réponds pas, c'est dehors. Reponds!
    - Euh je ne sais pas...enfin je ne sais plus et toi qui es-tu ?
    L'homme commençait à s'impatienter...
    -Ecoute
    bien toi, squatteur. tu es chez moi, je veux bien reconnaitre que tu as
    été dans le coma pendant 2 jours mais comme meme, tu pourrais me donner
    ton identité! Comment veut-tu que je t'appelle?
    -Vous n'avez qu'à m'appeller Kira, Kira, ce n'est pas mal comme nom.
    -Bien Kira, bien... Je suis...
    L'homme tomba à terre... Il était mort d'une crise cardiaque!
    - C'est ... c'est bien le vrai Death Note! (GGG, sdale copieuse!)
    S'exclama
    la femme qui laissa tomber le plateau de fruits. Le cristal se cassa en
    mille morceau et un bout du cristal tomba dans l'oeil de Kira qui
    devint borgne. La femme lui donna un cache oeil.
    - Mon nom est Némésis, enfin, c'est le nom que cet homme m'a donné.
    -Je
    ne voulais pas le tuer, je ne l'ai pas tuer! Et qu'est ce le Death
    Note? Si on traduit, ca donne Cahier de la Mort! Mais que se passe-t-il
    à la fin? EXPLIQUEZ MOI!
    -Oui
    Kira, oui... Pour t'expliquer ... On a trouvé un cahier sur toi, il y
    avait écrit Death Note dessus, j'ai écrit le nom à ce pauvre type
    dessus et il a crevé, vlà...
    -Alors tu es une meurtrière?! Je ne sais pas ce qu'est ton Death Note! Je m'en fiche! Il n'est pas à moi.
    Némésis s'approcha doucement. Kira s'était relevé mais elle le rallongea sur le lit.
    -Merci.
    Merci d'avoir eu le Death Note sur vous. J'ai ainsi pu tuer l'homme qui
    me traitait en tant qu'esclave. Merci! Que puis-je faire pour vous?!
    Kira réfléchit, puis, il donna sa réponse à Némésis.
    -et bien...
    J'ai
    mal au dents alors je deviens méchant, mais je serai pas
    méchant longtemps j'ai rendez-vous chez le dentiste mercredi.
    La jeune femme la regarda avec un air horrifié, le prenant pour un fou.
    -Dehors! Et que ca saute!
    -Grr mais ça va pas je voulais juste un verre de Ricard !
    -Non
    mais! Profiteur! Voleur! Assassin! Va-t'en! Je ne veux pas de toi ici!
    Le Ricard, ca n'existe pas! Va voir le Roi, il en a lui. Il a tout pris.
    L'homme alla donc chez le Roi. Il demanda une convocation et comme le Roi Charles XVI s'ennuyait, on le recut tout de suite.
    -Que veux-tu ?
    - Vite du Ricard !
    - On va être ami alors !
    -
    Très bien. Je suis malheureusement habillé comme un paysan, coiffé
    comme un paysan... Et si je viens vivre ici, à la cour, je risque
    d'être critiquer.
    -Ah oui, en effet. Allons chez mon "styliste"
    Kira
    et le Roi partirent donc au troisième étage du palais royale. On
    recoiffa, réhabilla...etc Kira. Quand tout fut fini, le Roi montra les
    appartement que Kira allait occuper.
    -Dis moi, quel est ton nom?
    -Et bah... En fait, je n'en ai pas. On m'appelle Kira, dans la rue.
    -C'est trop laid. Désormais, tu t'appeleras Pierre, Pierre Doutreleau, vu qu'il te faut aussi un nom..
    -Merci mon Roi... Vous êtes tellement gentil avec moi, comment pourrais-je vous remercier?
    -En allant boire un verre de Ricard!

    Arriver au bar, ils tombèrent nez à nez avec Homer simpson qui leur dit :

    HE
    TOI ! " Homer s'approcha de plus en plus prés de Pierre et du Roi"
    T'aurais pas une Duff et un Bon DOghnut au Chocolat ... HMMMM
    Chocolaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ...

    Euh ... Non je n'ai pas ca en ma possesion ...

    D'OH
    ! J'aurais jamais du quitter Springfield pour ller dans ce stupide Bled
    paumé ... Maintenant je me retrouve a boir du " Voix de gosse de riche " Ricaaaaaaaard et du Vin rouge .... MA parole ...

    L'homme
    commencait a se croir totalement fou ... Cet alors que sa guele de bois
    parti ... Il commencais a avoir ses idées plus claire ... c'est drôle !
    Alors il sorti dans la rue et vu des caillras :)

    -Naaaan ! hurla-t-il devant ce cauchemar.

    Il se préparait à s'enfuir, quand il vit une étrange chose :

    Mimi mathy !
    Cette vision lui esquinta les yeux tel un acide rongant sans fin, la lueur d'espoir!
    Il s'approcha d'elle et ...
    Pof ! Elle devint un gros canari jaune ! En effet, Roy Mustang qui passait dans la rue, avait claqué des doigts, transformant Mimi en poulet grillé. Le Roi toussota.

    "Tenez Pierre, un petit cognac."

    L'homme, tout étonné, lui sourit, puis bu cul sec le cognac.
    Soudain, on vu arrivé un chose...
    Pierre Doutreleau et le Roi se demandèrent si cette étrange apparition était due au cognac. A un mètre d'eux, au dessus du vide, flottait une bouche sans corps. Et elle souriait !
    Autour de cette bouche se forma bientôt un corps... C'était un chat !
    Le chat les saluas et fit les yeux du chat potté dans Shrek ^^
    Par là suite il essaya de se reprendre en main, il se pinça la joue et vit un chose horrible : une araignée, énorme et poilue répondant au nom d'Aragog, quand la reine apparu et beugla "qu'on leur coupe la tête !" en direction de son alcoolique de mari et de Pierre quand l'araignée leur proposa finalement un verre après de brève présentation.



    Contenu sponsorisé

    Aujourd'hui à 17:34


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 17:34