AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.


    Quel avenir pour le jeu de rôles sur forum ?

    Partagez
    avatar
    Okhmhaka
    FémininAge : 32Messages : 31851

    le Lun 3 Oct 2016 - 22:06




    Nous savons tous que le web évolue, et qu'il évolue vite. Les nouveautés arrivent vite et tout ce qui n'intéresse plus disparait, est oublié, plus facilement qu'on ne l'aurait jamais cru. Depuis quelques années, les moyens de communication internet se sont multipliés, les outils de connexion sur le web ont changé... Je ne sais pas s'il s'agit de faits exacts, si on peut réellement les quantifier, les appuyer avec des chiffres, de statistiques, mais d'une manière globale les forum ont du mal à tirer leur épingle du jeu. J'ai souvent retrouvé cette discussion ailleurs, surtout à propos des jeux de rôles sur forum. Plusieurs hypothèses circulent :

    ▬ avec le nombre de forum naissant chaque jour sur la toile il est difficile de faire la différence, encore plus aujourd'hui qu'à l'époque

    ▬ Facebook, Twitter, Skype...autant de moyen de communication beaucoup plus rapides, mêmes s'ils sont différents (pas de "communauté", des contenus plus légers d'une manière générale...), permettent peut-être de répondre à) un nouveau besoin... qui est le point suivant :

    ▬ des gens de plus en plus pressés, qui veulent faire vite, faire simple, ne pas trop lire, être dedans tout de suite... (ce qui fait écho à un autre débat présent d'ailleurs, au sujet de la flemme de lire les contextes des RPG^^)

    ▬ la plupart des connexions s'effectuent sur mobiles... Nous ne sommes pas mal lotis avec FA car ils ont une version mobile, même si elle ne demande qu'à évoluer encore, mais il faut avoir une sacrée motivation pour rédiger un RP long sur un téléphone mobile.

    ▬ l'âge changerait-il ? Avez-vous constaté que la moyenne d'âge sur les forum augmente peu à peu ? C'est du moins l'impression que j'ai, de façon générale. Sommes-nous une sorte de "génération forum" qui a grandi sur et avec eux, qui avons du mal à les quitter parce que nous savons qu'ils ont un intérêt de communauté, partage, qualité de jeu etc... mais finalement la "relève" n'est peut-être pas là, les jeunes n'adhèrent peut-être tout simplement pas à ce support ?


    J'ai donné les raisons qui ressortent le plus souvent dans les discours. Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Avez-vous eu cette sensation que vos membres "cherchaient autre chose" ? Comme si finalement ils s'intéressaient davantage à FB qu'à votre jeu ? Et en tant que joueur, comme le vivez-vous ? Est-ce que justement vous reprocheriez aux forum de n'être plus si intéressant qu'avant ? Trop complexe ? Les messages seraient trop longs ?

    C'est un débat assez actuel, que j'ai également aperçu sur le FdF par exemple, du coup je m'intéresse à votre avis et ressenti sur ce point, je commence peu à peu à y réfléchir et à me faire le mien également. Je trouvais bien de l'aborder, les réponses et réactions pourront peut-être aussi vous aider à améliorer vos plateformes de jeu, ou même n'importe quel forum d'ailleurs, y compris N-U^^



    avatar
    Rozenbrez
    FémininAge : 26Messages : 1361

    le Mar 4 Oct 2016 - 1:29

    Coucou Capitaine.

    Voilà des axes de réflexions qui mérite que l'on se penche dessus.

    Je pense que ce sont les Fondateurs qui cherchent à toujours plus communiquer, à toujours faire plus de pub où qu'ils peuvent et de ce fait voguent sur les réseaux sociaux pour arriver à toucher plus de monde. En un sens ils n'ont pas tord au vue de la communauté de rôlistes présent sur ses plate-formes et donc de potentiel membre à arriver à faire venir sur les forums.

    En faite, il y a une cassure entre le membre sur forum et le membre sur facebook. Chacun recherche quelque chose de précis, que se soit dans l'utilisation de la plate-forme en elle-même ou dans les « communautés » que l'ont peut trouver.

    Comme tu le dis, beaucoup d'entre nous sommes la génération « forum », nous avons grandit avec cette plate-forme pour communiquer. Les nouvelles générations grandissent avec facebook, twitter, etc, et pour certains ils ne connaissent que les réseaux sociaux pour communiquer, en tous les cas j'ai converser avec certains disant n'avoir jamais essayé autre chose que les réseaux sociaux.

    Il y a toujours des exceptions, je « connais » (tout est relatif avec internet, hein.) des rôlistes ayant débuté sur forum pour basculer sur facebook et vice-versa, ayant sue s'adapter aux avantages et contraintes de chaque plate-formes. Même si j'ai l'impression que ceux qui ont fait le plus d'effort sont les utilisateurs des forums, prêt à sauter le pas plus facilement que les utilisateurs de facebook.

    On pourrait croire à tord que les forums ont fait leur temps, mais je penche plus sur le fait que les forums attirent des personnes moins pressé, prêt à s’investir un petit peu plus dans une communauté. Ils ont donc encore leur place et ce quelque soit se qu'on souhaite partager.

    Je vais faire une comparaison. Prenons les pages communautaires traitant sur les mangas, animes et le Japon. Il y a des tas d'articles très bien traité, mais avec le temps les articles se font manger par les nouveaux et il devient difficile de retrouver un vieil article. Alors que sur forum traitant les mêmes sujets, les messages sont plus facile à retrouver, ils perdurent dans le temps et tomberons moins vite dans l'oubli, il n'y a pas que les admins qui postent des articles, tout le monde peut venir proposer des sujets de discussion, d'article à rédiger, etc, chose qu'on ne retrouve pas sur facebook.

    Sur le forum officiel de FA, dans les discussions générales, il y a un sujet parlant de facebook et le fait qu'il aurait mis en déclins les forums. Je ne suis pas de cet avis, c'est une nouvelle façon de communiquer et bien utilisé facebook peut devenir une vitrine pour nos forums. Mais peu de forums arrivent à bien exploiter cette plate-forme, surtout que ça demande du temps et que nous n'en avons pas forcément quand on sait toutes les charges de travaillent que demande les forums en général.

    Au final les forums restent une valeur sûr pour celles et ceux connaissant les multiples utilisations que nous pouvons en faire. La seule chose qui change c'est la façon de communiquer en dehors de nos forums pour attirer le potentiel membre. Je part du principe que celui qui a envie de venir sur forum mettra tout en œuvre pour comprendre le fonctionnement de la plate-forme et si en plus on peut lui donner un petit coup de pouce avec un guide détaillant toutes les fonctionnalités mis à disposition, ça ne pourra qu’encourager. :)

    avatar
    NBK
    FémininAge : 28Messages : 11

    le Ven 14 Oct 2016 - 23:20

    Bonsoir !

    C'est un débat vraiment intéressant que tu ouvres-là !

    Je suis même étonnée qu'il n'y ait pas plus de réactions !

    J'ai commencé le RP il y a une dizaine d'années et j'ai fait une très longue pause pour ne reprendre qu'il n'y a un peu plus d'un an. Rien que l'univers FA et les forums de jeux de rôle en particulier avaient subit d'énormes changements. Alors je n'ose imaginer ce qui se passe du côté des réseaux sociaux.

    J'étais peut-être trop vieille ou alors juste absente mais je dois bien avouer que la mode du RP sur les réseaux sociaux m'est passée à côté.
    Mais de ce que j'en ai compris, il ne s'agit pas vraiment d'écriture à proprement parlé, si ?
    C'est peut-être là la grande différence ?

    Pour moi, le RP c'était avant tout une envie, presque un besoin de poser des émotions, des histoires "sur papier". Prendre le temps de mettre de la forme, de faire parler les mots et d’interagir.
    J'ai l'impression que l’interaction à tout prix et le plus vite possible est devenu une sorte de nécessité chez les nouveaux joueurs. Avec l'arrivée de Facebook notamment, c'était l'air de l'instantanéité.
    Avoir des liens avant même d'être inscrit, le plus possible et le plus vite possible. C'est ce qui m'a vraiment frappé quand j'ai repris le RP.

    Après, à savoir si c'est une question d'âge ? Je n'en suis pas certaine. J'ai rencontré sur forums des joueurs très jeunes, qui avaient des plumes incroyables et capables d'écrire des romans et d'autres beaucoup plus âgés qui se contentaient du stricte minimum. Vice Versa. Je ne connais pas assez le RP sur les plateformes des raisons sociaux pour avoir une idée sur l'âge des joueurs mais le peu que j'ai rencontré étaient effectivement beaucoup plus jeunes.

    Une chose est sûre, un phénomène s'est largement développé sur les forums (j'en ai été la première affectée), c'est l'impatience. Beaucoup du joueurs inscrits qui n'arrivent pas toujours au bout de leur fiche de présentation, beaucoup de RP commencé qui ne seront jamais terminé, des gens qui changent sans arrêt de personnage faute de motivation ou d'inspiration.

    Est-ce que cette tendance au "turn over" au niveau des joueurs ne serait pas aussi quelque chose de plus général à appliquer aux forums ? Beaucoup de forums qui se perdent dans la masse et qui finissent par disparaître aussi vite qu'ils étaient arrivés ?

    Alors voilà deux questions que je me pose sur la manière dont évolue le RP :

    1. - est-ce qu'effectivement la longueur devient rédhibitoire ? Je sais que perso, j'aime les RP plus longs (sachant bien que c'est une notion toute relative) mais c'est vrai que comme beaucoup, je n'aime pas non plus m'éterniser dix ans sur un RP.

    Je joue principalement des personnages sur des forums plus ou moins réels, disons contemporains (Marvel, City, ...) et je me demande si c'est quelque chose qui est plus courant sur ce genre de RP.
    Je n'ai pas fait assez de fantastique ou autre pour avoir une idée réelle de comment ça se passe mais le fait que les RP du style city se déroulent le plus souvent en suivant la chronologie réelle agit peut-être comme une sorte de "voiture-balai" qui vous pousserait à être toujours en mouvement dans la timeline et à finir par prendre un retard qui est difficilement rattrapable.

    Il y aussi le problème de la narration à "double niveau" : où vous vous retrouvez à écrire sur plusieurs niveaux de dialogues dans le même post (je ne sais pas si c'est très clair XD ). Là encore, la longueur est remise en cause. Vaut-il mieux écrire moins pour rester sur un seul niveau d'action/réaction ?

    Quel juste milieu pour la longueur ? Quelle est la véritable tendance ?


    2. - Est-ce que la mode des réseaux sociaux ne pourraient pas être absorbée par le RP sur forum ?
    (Au niveau RPG City, contemporains toujours...) Il me semble qu'il devient quasiment systématique de trouver des sections consacrées aux moyens de communication à l'intérieur même des histoires et des RPs (téléphone, instagram, facebook et autres). Les personnages possèdent désormais leur propre portable et les codes sont de plus en plus élaborés pour permettre au joueur de l'intégrer parfaitement dans leur partie.

    Je pense que ce sont des outils qui peuvent apporter des plus aux forums s'ils sont utilisés à bon escient et qu'il ne supplante pas l'écriture à proprement parler.


    En tout cas c'est vraiment intéressant de pouvoir échanger là-dessus. Peut-être que si plus de joueurs se "mettaient plus souvent autour de la table" (ou autour du feu Razz ) pour discuter de ce qu'il se passe dans la sphère du RP certains projets auraient plus de chances d'aboutir et de pérenniser.

    avatar
    Calciphéra
    MasculinAge : 24Messages : 5

    le Dim 6 Nov 2016 - 22:33

    Bonsoir, je me permet d'apporter ma petite touche dans cette discussion que je trouve fort intéressante et surtout un sujet dans lequel je me sens concerné. Je vais prendre mon cas pour illustrer mais cela ne représente que l'avis d'une personne.

    Je vois mon reflet dans le message de NBK, notamment parce que moi aussi je suis revenu en quelque sorte dans le monde du jeu de rôle sur forum après une longue pause. Les réseaux sociaux ont pris une ampleur démesurée ces dernières années, et il est évident qu'ils ont eu un impact sur la mode du RP (Et je l'ai bien vu quand un ami m'a raconté que lors d'une discussion à la faculté sur les loisirs de chacun, il y apprit l'existence du jeu de rôle sur facebook). Toutefois, les forums ont su évoluer et quand je me tourne vers le passé j'ai un sentiment de nostalgie concernant la simplicité d'utilisation et d'intégration dont faisaient preuve les forums d'antan. Je ne dis pas que cela n'existe plus aujourd'hui, mais les choses sont différentes. Ce n'est pour autant ni un bien, ni un mal. Pour prendre mon cas, je faisais parti des personnes qui ont découvert le plaisir de l'écriture et de l'imagination grâce au jeu, avec seulement une ligne de cinq mots pour premiers messages. Cela m'a permis de grandir et de progresser tout au long des années. Pourtant aujourd'hui, quand je visite les forums tendance, je me surprends à me retrouver perdu.

    Aujourd'hui quand je vois un forum, j'y vois de la complexité, et surtout de l'amour et de l'implication de la part de son ou ses fondateurs. S'y intéresser demande plus de persévérance qu'il n'en aurait fallu auparavant. Je ne connais pas très bien le système de jeu de rôle sur les réseaux sociaux, mais si comme le dit Okhmhaka il s'agit d'une méthode utile pour tous ceux qui n'ont guère le temps de s'intéresser à tout un univers beaucoup trop complexe et beaucoup trop long pour des personnes possédant peu de temps libre ; l'envie me vient de dire : Pourquoi pas ?

    Le public visé n'est pas le même, pourtant, ce public peut s'intéresser aussi bien aux réseaux sociaux qu'au jeu de rôle sur forum. Tous ne sont pas complexes, et je suis sur que certains promettent autant de liberté et d'aisance que n'importe quel plateforme récente ; et inversement peut-être que sur les réseaux sociaux, certains réussissent à bâtir un contexte profond et plus inspiré que l'on pourrait le croire. On parle surtout alors de moyens de communication différents. Je considérerais les deux comme un même produit, mais dont le service serait différent, à l'image d'un fastfood et d'un restaurant.

    C'est pourquoi je pense que le jeu de rôle sur forum possède toujours un avenir aujourd'hui, peut-être avec une population décroissante, mais plus impliquée que jamais. Car un rôliste sait ce qu'il recherche, il sait ce qu'il veut, et selon le temps qu'il peut consacrer à ce loisir, il n'hésitera pas à s'impliquer. Cela dit, je n'ai aucune « vue » sur ce qui se passe actuellement, mon forum n'ayant pas encore décollé, je ne saurai dire quelle est la moyenne d'âge sur les forums en général ; malgré l'exemple de N-U, qui semble pour le coup se pencher vers une moyenne d'âge de plus en plus élevée.

    Pour finir, je souhaiterais rebondir sur un certain passage du message de NBK.

    @NBK a écrit:1. - est-ce qu'effectivement la longueur devient rédhibitoire ? Je sais que perso, j'aime les RP plus longs (sachant bien que c'est une notion toute relative) mais c'est vrai que comme beaucoup, je n'aime pas non plus m'éterniser dix ans sur un RP.
    Je me suis aussi souvent posé la question, mais je pense qu'elle n'a pas besoin de réponse. Personnellement, qu'un message ou un sujet soit long ou court, j'y vois avant tout le cœur qu'y ont mis les auteurs. Quand on lit les messages de chacun, on ressent tout de suite si l'on se sent concerné par le jeu, et à mon sens, c'est le plus important. Pour prendre un exemple, j'ai déjà joué avec des personnes qui ne savaient pas très bien écrire ou développer correctement ce à quoi ils pensaient alors qu'ils possédaient une imagination débordante, pourtant, dans le peu qu'ils mettaient je sentais leur volonté d'implication, et cela faisait toute la différence avec quelqu'un qui allongeait sans aucune raison chacune de ses participations. Je trouve mon plaisir comme cela. La longueur peut faire peur certes, mais dans ce qu'on aime, on ne compte pas.
    avatar
    SweetGumiho
    FémininAge : 27Messages : 146

    le Ven 17 Mar 2017 - 17:28

    Bonsoir ! Un débat intéressant auquel je vais donner mon point de vue qui se distinguera sans doute un peu (aussi n'hésitez pas à réagir là-dessus). Wink

    ▬ L'âge changerait-il ?
    Je ne pense pas vraiment. On a en effet proportionnellement moins d'adolescents et plus de jeunes dans la vingtaine aujourd'hui qu'à l'époque mais moins de plus de 30 ans. Je pense qu'il y a plus de gens dans la vingtaine car s'ajoutent à ceux qui étaient adolescents auparavant des gens dans la même tranche d'âge qui eux débutent. Je pense après qu'en effet les plus jeunes sont plus attirés par les réseaux sociaux mais il ne faut pas s'y tromper en oubliant un phénomène : le jeu de rôle s'est soudain démocratisé alors qu'à l'époque cette activité ne concernait qu'une petite marginalité, beaucoup de "geeks boutonneux" si on veut reprendre ce cliché qui était là aussi avec les débuts du jeu de rôle sur table dans les années 80. Je pense que comme maintenant tout le monde est plus ou moins geek et que l'informatique, internet, les jeux vidéo et autres ce sont largement démocratisés, ces "marginaux" sont moins visibles mais ils sont toujours là. Il y aura toujours ces adolescents qui rechercheront autre chose que le jeu de rôle pratiqué aujourd'hui sur les réseaux sociaux.

    ▬ Avez-vous eu cette sensation que les membres "cherchaient autre chose" ?
    Plus que ça c'est surtout qu'avec la démocratisation du jeu de rôle sa signification s'est transformer. De la même manière que le roleplay est utilisé dans le cadre intime chez les adultes, ces "RPG" comme ils sont aujourd'hui désignés sont aujourd'hui en grande majorité sous la forme de simulations de vie et nourris par les fantasmes (d'où l'afflux constant de fangirls sur ceux-ci). Personnellement je fais aujourd'hui partie de ces marginaux qui plutôt que de souhaiter un jeu assez égocentrique cherchent au contraire à créer une histoire véritablement ensemble et vivre des aventures par le biais de l'écriture, aventures qui ne doivent pas perdre leur part de hasard ou d'imprévus et donc recquièrent toujours des supports comme les dés ou les MJ.

    ▬ Et en tant que joueur, comme le vivez-vous ?
    Mal. Je dirais que ça fait presque 6 ans que je n'ai pas vraiment pu jouer et aller au-delà de la validation de la présentation... Ce qui est proposé aujourd'hui étant à des lieux de ce que je recherche je me retrouve dans cette impasse où soit je dois abandonner cette activité que j'adore, soit je dois créer ce que je souhaite moi-même tout en sachant que j'aurais peut-être beaucoup de mal à passer de l'autre côté en tant que simple joueuse du coup (si je veux obtenir la qualité que je souhaite).

    ▬ Est-ce que justement vous reprocheriez aux forum de n'être plus si intéressants qu'avant ? Trop complexe ? Les messages seraient trop longs ?
    Complexes non, superficiels et trop chargés oui. Quant à la longueur... C'est ridicule de la juger ! Aujourd'hui tout tourne autour de cette longueur (imposée) et il n'y a plus d'intéractivité. On tombe dans le ridicule d'un point de vue scénaristique (dialogues à étages, metagaming, etc.) et ça n'a plus ni queue ni tête. Pour moi les forums aujourd'hui n'ont vraiment aucun intérêt (c'est un avis personnel bien entendu) et ce n'est pas faute d'essayer encore et encore d'y adhérer en donnant à chaque fois une chance de les laisser me convaincre...



    미쳐버리지 않으려면 때때로 미친 짓을 조금씩 해 주어야만 한다.

    — On doit faire des choses folles parfois pour éviter de devenir complètement cinglé.
    avatar
    Emc2
    MasculinAge : 49Messages : 5

    le Jeu 6 Avr 2017 - 11:39

    Je pense qu'il s'est produit plusieurs choses. Tout d'abord, le fait qu'il soit devenu très facile aujourd'hui de créer un forum RP, en quelques clics, a incité de nombreuses personnes à se lancer. Une grande majorité, peu enclin à la persévérance ont créé et abandonnent aussi vite à la moindre difficulté. Cela donne une floraison de forum plus ou moins aboutis, et vide d'activité. Au départ, les site RP demandaient énormément d'investissements, ce qui triait naturellement les créateurs impliqués et les touristes du web. Cet état de chose donne l'impression que les RPG, et les autres d'ailleurs sont vides.
    Ensuite, effectivement, une nouvelle génération arrive avec une nouvelle manière d'utiliser le web et les sites communautaires. Plus question de poster et d'attendre une réponse ... plus tard ! Aujourd'hui, l'échange se fait dans l'immédiateté et tant pis pour le sujet d'il y a 1 heure, on passe à autre chose. Snap, WhatsApp, et les autres répondent parfaitement à cette demande. Les forums RPG ou communautaires réclament davantage d'implication, de temps et d'écriture.
    Je ne suis pas un fan de RPG, et pour cause ! Je n'ai jamais pu trouver un forum de ce type ayant un réel objectif affiché. Il s'agit, à chaque fois de rédiger sa prose pour finalement raconter une histoire, parfois censurée par le MdJ, parfois ignorée, ou encore mal comprise.
    avatar
    Lizbeth
    FémininAge : 20Messages : 162

    le Jeu 6 Avr 2017 - 15:39

    Ce sujet revenu d'entre les morts !

    Alors pour ma part je suis un peu réfractaire aux "nouvelles plateformes." Je pense que je ne peux mentir à ma propre personne : c'est de l'habitude, de la nostalgie et des préjugés. J'ai commencé à RP sur forum il y a treize ans et je n'ai jamais voulu m'intéresser au reste, même si les plateformes FB etc sont encore très récentes. Personnellement je ne pense pas essayer un jour, je trouve le système bien trop compliqué (rejoindre tous les groupes, les publis qui se mélangent..), ce qui est en soi également ce que reprochent les joueurs FB aux forums. Mais ce n'est pas le sujet.

    Je pense effectivement que l'âge des joueurs a changé et ainsi est né le désir de trouver vite, faire vite, terminer vite. Le monde est constamment pressé, fixé sur la vitesse, j'ai déjà vu plusieurs fois des personnes se faire supprimer de RPGs car elles n'avaient pas répondu pendant une heure. Et je suis du même avis qu'au-dessus : s'inscrire sur un forum me paraît être un travail de plus longue haleine dans la plupart des cas, sans dénigrer les autres plateformes.

    Nous avons tous nos désirs : là où certains préfèrent avoir une réponse longue, d'autres sont plus enclins à écrire de manière courte et concise. L'important étant de trouver chaussure à son pied et de ne pas être confronté à quelqu'un qui ne recherche absolument pas la même chose que nous.

    Cependant je n'ai pas l'impression non plus qu'il y ait une "génération forum" et une "génération facebook". J'ai des jeunes, très jeunes sur mon forum, qui ne s'intéressent pas aux autres médias pour écrire. Certes, la majorité se trouve sur les réseaux sociaux, mais je pense que les forums ont encore de très belles années devant eux et que c'est en allant vers les joueurs qu'on leur fera découvrir cette plateforme. Je suis réfractaire à Facebook, Twitter etc tout comme les joueurs de ces plateformes sont réfractaires aux forums : c'est une question d'habitude.

    Aussi je n'ai pas eu le sentiment que mes joueurs cherchaient autre chose ou que Facebook mettait en déclin les forums. Je ne vois pas ça comme de la concurrence, je ne les place tout simplement pas au même niveau.





    I'M A BEAST
    Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 7:54