AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.


    Contes de never utopia

    Partagez
    Byron Flaw
    MasculinAge : 15Messages : 19

    le Jeu 27 Fév 2014 - 17:51

    Rappel du premier message :

    Les règles sont simples, rajouter à chaque fois une phrase qui commencent par une majuscule qui se termine par une phrase. ( Je sais c'est moi le petit ici, mais je me fais un peu grand )

    Il était une fois, dans la forêt nommée " Never Utopia ".
    Togi-Ts
    MasculinAge : 22Messages : 1228

    le Mar 20 Mai 2014 - 10:44

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse.


    Dernière édition par Togi-Ts le Dim 25 Mai 2014 - 22:57, édité 3 fois



    Clarisse
    FémininAge : 16Messages : 3929

    le Ven 23 Mai 2014 - 18:42

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement.



    Coucou Invité!
    Togi-Ts
    MasculinAge : 22Messages : 1228

    le Dim 25 Mai 2014 - 22:58

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.



    Kyandi
    FémininAge : 17Messages : 157

    le Ven 6 Juin 2014 - 1:09

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible.






    Clarisse
    FémininAge : 16Messages : 3929

    le Ven 6 Juin 2014 - 17:49

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route.



    Coucou Invité!
    Lunda
    FémininAge : 19Messages : 1926

    le Sam 7 Juin 2014 - 14:54

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route. La route pleine de gravier et d'obstacle divers, donna du fil à retorde à notre pauvre Tori ! Les cailloux l'empêche de passer, courageusement, il essaye de trouver un passage mais rien, rien ...



    Clarisse
    FémininAge : 16Messages : 3929

    le Sam 7 Juin 2014 - 18:08

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route. La route pleine de gravier et d'obstacle divers, donna du fil à retorde à notre pauvre Tori ! Les cailloux l'empêche de passer, courageusement, il essaye de trouver un passage mais rien, rien... Après des minutes de recherchent qui lui parurent une éternité, Tori trouva un petit passage où il pouvait à peine passer, mais ce n'était pas le cadet de ces soucis. Après une minute et demi d'efforts pour passer ce fameux petit passage, il découvrit alors quelque chose...



    Coucou Invité!
    Togi-Ts
    MasculinAge : 22Messages : 1228

    le Jeu 18 Déc 2014 - 21:14

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route. La route pleine de gravier et d'obstacle divers, donna du fil à retorde à notre pauvre Tori ! Les cailloux l'empêche de passer, courageusement, il essaye de trouver un passage mais rien, rien... Après des minutes de recherchent qui lui parurent une éternité, Tori trouva un petit passage où il pouvait à peine passer, mais ce n'était pas le cadet de ces soucis. Après une minute et demi d'efforts pour passer ce fameux petit passage, il découvrit alors quelque chose...

    Cette chose en question était un monstre, doté d'une carapace d'armadillo et d'une tête de loup. Bien étrange créature, en effet. Vu les gestes de l'animal, il était de nature très pressé ... on aurait dit qu'il avait faim aussi. En un instant, il était déjà sur notre héro ..



    Kaotika
    FémininAge : 20Messages : 32

    le Lun 13 Avr 2015 - 18:45

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route. La route pleine de gravier et d'obstacle divers, donna du fil à retorde à notre pauvre Tori ! Les cailloux l'empêche de passer, courageusement, il essaye de trouver un passage mais rien, rien... Après des minutes de recherchent qui lui parurent une éternité, Tori trouva un petit passage où il pouvait à peine passer, mais ce n'était pas le cadet de ces soucis. Après une minute et demi d'efforts pour passer ce fameux petit passage, il découvrit alors quelque chose...

    Cette chose en question était un monstre, doté d'une carapace d'armadillo et d'une tête de loup. Bien étrange créature, en effet. Vu les gestes de l'animal, il était de nature très pressé ... on aurait dit qu'il avait faim aussi. En un instant, il était déjà sur notre héro.Qui fit apparaître un sniper et lui colla une balle en pleine tête, mais dans le corps du monstre il y avait...



    Djeina
    FémininAge : 20Messages : 225

    le Mer 5 Aoû 2015 - 7:02

    Il était une fois, dans la forêt nommée "Never Utopia", au beau milieu d'un chemin, par une fin d'après-midi pluvieuse, un carrosse qui bouscula les terres, fit éclater ses roues contre la boue et les cailloux. En entendant ces bruits, un insecte qui passait par là accouru près des arbres pour éviter de se faire écraser par les cailloux. Après cet incident, l'insecte en question prit son envol pour rejoindre sa famille, en manque de nourriture. En rejoignant sa famille, il s’aperçut qu'il avait une égratignure, mais rien de très grave. Pourtant, en rentrant, dès qu'il termina de nourrir ses fils, il tomba brusquement, tel un papillon dépourvu d'ailes. En réalité, ce n'était pas un papillon dépourvu d'ailes, mais un papillon qui s'est brûlé les ailes contre le lampadaire qui venait d'être installé pour éclairer la forêt. Un des fils de l'insecte, nommé Argenn, rejoignit son père, pour essayer de lui soigner l'aile. Il était gravement touché. Le seul remède existant était une eau particulière, au fin fond de la forêt. Sa mère ne l'encourageait pas vraiment à aller courir le risque de se faire manger mais au fond, elle savait que c'était indispensable. Regarder son père souffrir devenant de plus en plus insupportable, Tori, un autre de ses fils se proposa pour aller récupérer ce remède et le ramener le plus vite possible pour le sauver. Sa mère pris le soin de lui expliquer qu'il fallait faire très attention car des monstres parcours celle-ci chaque jour. Prendre des armes sur soi était aussi nécessaire à la survie. Sa mère lui donna un cure-dent, faisant deux fois sa taille.

    Après une heure de vol, Tori se posa sur une pierre en hauteur. Celle-ci tomba et il eu juste le temps de se soulever et voler pour arriver à une pierre plus sécurisée où il déposa son cure-dent et ses armes. A cet instant là, il vit une personne à terre. Il lui demanda pourquoi. Cet inconnu, qui était coriace de nature lui répondit que c'était à cause de Ayles, le gardien. Tori avait déjà entendu ce nom. Il se souvint alors que Ayles, le gardien est un légende. Les yeux de Tori s’écarquillent à l'instant ou il pensa à "légende". Le personne qui était à terre demanda ce que Tori venait faire par là et celui-ci lui dit qu'il devait aller chercher le remède du sorcier Foham. Ce dernier était très surpris de sa réponse. La première chose qu'il fut était d'essayer de le convaincre de rentrer chez lui à cause du grand danger mais quand il a sut pour le père de Tori, il baissa les yeux un instant. Il réfléchit et se mit à bouger dans tout les sens. Tori, qui avait du mal à comprendre ce qui ce passait, lui demanda donc ce qu'il avait pour qu'il se tortille ainsi. L'individu qui était à terre réussi à ce remettre sur ces pattes mais avait quelques difficultés à marcher. L'individu s'appelait Arkio. Tori l'aida et l'installa du mieux qu'il pouvait sur la pierre. Après quelques minutes de discussions et les mis en garde de Arkio, Tori décida de se remettre en chemin mais Arkio lui coupa la route. Il refusa de le laisser aller dans la forêt en pleine nuit. Le brave fils du père blessé décida d'écouter ses avertissements et de passer la nuit sans agissement. Arkio rajouta qu'il lui faudra un peu d'entrainement et d'équipements nouveaux avant d'aller plus loin. C'était plus que nécessaire pour sa survie. Une heure avant le lever du soleil, Arkio emmena Tori dans un marché noir tout près, où se trouvait un stand d'armes, d'équipements, enfin bref, tout ce qu'il lui fallait pour pouvoir traverser la forêt sans ce faire tuer. Devant toutes ses magnifiques armes, le choix était difficile, mais il décida quand même de prendre celui qui lui correspondait le mieux : une trombone. Après avoir pris son arme et l'avoir essayé sur un moustique en carton, être revenu près de la pierre et avoir bien dormi, il reprit son chemin vers la forêt. Mais une dernière fois encore, Arkio était là. Il lui demande s'il était réellement près pour s'aventurer à l'intérieur. Dans le cas contraire, notre nouvel ami pouvait lui donner un entraînement très spécial. Tori, curieux de savoir quel était cet entraînement ne pu pas refuser dit oui. Il ne savait ce qu'était cet entraînement "spécial" comme appelait Arkio. Il comprit ce qu'y allait attendre celui-ci dans la forêt en voyant l'entraînement...

    Cet entrainement n'était pas très compliqué mais il fallait quand même faire des efforts pour parvenir à la maîtriser parfaitement. En effet, mettre en place des positions d'ailes différentes par rapport à ses habitudes était plutôt complexe pour Tori, mais il ne devait pas échouer. C'était essentiel pour augmenter sa vitesse. Deux heures et demi après son entraînement, Tori, épuisé et vidé de toutes ces forces, s'étala par terre. Arkio, lui, le regardait et le ramena près d'une pierre pour qu'il s'adosse et qu'il puisse être en meilleur position pour respirer correctement. Après une demie journée de sommeil, notre jeune guerrier se sentait enfin prêt pour affronter n'importe qui. Il bu une dernière gorgé d'eau, s'équipa, remercia Arkio pour ses services et se dirigea enfin vers la forêt pour aller défier Ayles.

    Ainsi donc Tori était fin prêt pour la confrontation, plus rien ne pouvait l'effrayer, pas même un monstre énorme, ni la mort elle même. Ni ses ailes, ni rien ne pouvait être considéré comme une faiblesse... Mais que pouvons nous en savoir ? Le destin est imprévisible. Tori, en plein chemin, aperçu une auberge qui appartenait aux Hommes. Plus il se rapprochait, plus l'auberge devenait géante. Après avoir fait un petit arrêt, il repris la route. La route pleine de gravier et d'obstacle divers, donna du fil à retorde à notre pauvre Tori ! Les cailloux l'empêche de passer, courageusement, il essaye de trouver un passage mais rien, rien... Après des minutes de recherchent qui lui parurent une éternité, Tori trouva un petit passage où il pouvait à peine passer, mais ce n'était pas le cadet de ces soucis. Après une minute et demi d'efforts pour passer ce fameux petit passage, il découvrit alors quelque chose...

    Cette chose en question était un monstre, doté d'une carapace d'armadillo et d'une tête de loup. Bien étrange créature, en effet. Vu les gestes de l'animal, il était de nature très pressé ... on aurait dit qu'il avait faim aussi. En un instant, il était déjà sur notre héro.Qui fit apparaître un sniper et lui colla une balle en pleine tête, mais dans le corps du monstre il y avait... tant d'araignées qu'il devait maintenant affronter toutes ces petites bêtes.
    Contenu sponsorisé

    Aujourd'hui à 13:27


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 13:27