AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Forum de graphisme, codage et game design proposant des tutoriels, astuces, libres services et commandes dans les domaines de l'infographie amateur, de l'intégration web (HTML et CSS essentiellement) ainsi que dans la conception de RPG sur forum.


    Partie 2 ▬ Etape 5 : Le coeur du RPG, comment jouer ? [1/2]

    Partagez
    avatar
    Jadelina
    FémininAge : 25Messages : 7899

    le Mer 29 Mai 2013 - 19:02

    Le cœur du RPG : comment jouer ?





    Nous y voilà ! Après avoir redressé fièrement des structures fragiles lors de la création du forum, rafistolé les brèches et écumé les univers avant de vous plonger dans les méandres de la psychologie des personnages, nous y voilà. L'essence du RPG, le jeu en lui-même et son interprétation... vous attendiez ça avec impatience n'est-ce pas ? Avouez x)
    Dans cette cinquième et dernière étape du cursus, nous allons faire le tour de tout ce qu'il sera possible de rencontrer en jeu, de l'usage des PNJ, de la longueur des posts fort débattue, du manque d'inspiration au moment de la rédaction d'une réponse... et encore tant d'autres choses, conseils, débats et explications à l'appui.


    Intérêt d'un post, de sa longueur



    J'compte ou j'compte pas mes lignes ? ▬ Halloween
    + Débat

    Ouverture d'un topic, quelles sont les difficultés ?



    Que ce soit lors d'un jeu à deux, à trois ou plus, il y a toujours cette fameuse interrogation du "qui commence le sujet ?". Une question qui peut être problématique... En effet, il n'est pas rare de croiser sur la toile des joueurs qui redoutent l'ouverture d'un topic (quand c'est eux qui doivent s'y coller bien sûr :p), ou n'aiment simplement pas cela... Pourquoi ? La raison est simple à expliquer.
    L'ouverture d'un sujet, au contraire des autres réponses, est ce qui va servir de tremplin au reste, c'est le démarrage, l'introduction... et pour beaucoup, cela a beau sembler évident sur le papier, lors de la pratique c'est nettement moins facile. Entre le manque d'inspiration sur le message en lui-même, les événements à y introduire ou encore plus simplement, le titre du sujet... Le premier post est pour beaucoup une étape que l'on aimerait mieux éviter. Pourtant, cela n'a rien de traumatisant :p Voici donc quelques petits conseils pour vous aider au mieux à débuter un sujet, sans que cela ne devienne une prise de tête.

    Comment bien commencer un RP ?


    Tout d'abord, ce qu'il faut se dire c'est que le tout premier post qui servira d'ouverture se doit de poser les bases, dans leur ensemble. Il n'est pas utile d'en faire un pataquès non plus, en décrivant chaque brins d'herbe et de leur rosée du matin... Non non. Commencez déjà par décrire rapidement la situation, la raison pour laquelle votre personnage se trouve là tout particulièrement, ce qu'il compte y faire ou ce qu'il est en train d'y faire. En clair, le premier message se doit de planter le décor, tout simplement ^^ Décrivez rapidement le temps, l'humeur de votre personnage, s'il est plutôt maussade ou heureux de vivre... Bref, tout ce qui sera utile pour la suite. Inutile d'en faire des tonnes, préférez la simplicité que les explosions de partout et les événements à n'en plus finir, cela reste un tout premier message n'oubliez pas... le jeu, même s'il commence à partir de là, se fera concrètement dès le moment où votre partenaire vous aura répondu. Bien évidemment, ce n'est pas une règle à suivre à la lettre non plus, il se peut que votre RP démarre fort, tout dépend bien sûr de votre situation actuelle... Il est clair que le déroulement sera bien plus calme si vous décrivez une jeune fille qui sort d'une bibliothèque que si vous écrivez la fuite désespérée de votre personnage des geôles... x)

    Ce qu'il faut vraiment retenir dans l'ouverture d'un sujet, c'est qu'il est important d'y insérer les éléments qui vous serviront à poser les circonstances du moment. En plus de plonger le lecteur dans l'univers et de rendre votre post bien plus immersif, cela vous évitera bien des incompréhensions et incohérences par la suite :p

    Un titre pas toujours évident


    Ça y est, le RP a été rédigé et vous convient, par l'ambiance que vous vouliez lui donner ou par les émotions transmises. On se relit vite-fait, corrige les fautes qui persistent ici et là et voilà, il ne reste plus qu'à le poster ! ... et c'est parfois justement à ce moment que ça coince. La plus grande partie est faite, mais reste un tout dernier détail, qui reste néanmoins important car sans cela impossible de poster le message : le titre. Comment un aussi petit détail peut être aussi casse-pied, hein ? :p
    Il est vrai que trouver un bon titre accrocheur n'est pas toujours chose aisée... il paraît en fait même assez difficile de faire original au bout d'un moment, sans qu'on ait l'impression d'avoir déjà lu le même genre de titre quelque part. Comment faire alors ?
    Sans forcément tout de suite penser au côté accrocheur et classe que vous aurez envie d'avoir pour votre titre, allez au plus basique et au plus évident dans un premier temps. Que raconte votre premier message ? Quel semble être le thème principal, la trame de fond ? L'ambiance, le temps... Y a-t-il un mot, une phrase qui vous tient à cœur dans votre message ? Car ce dernier point peut être un bon clin d'œil à ce que vous aurez écrit, en liant les deux et renvoyant le titre au sujet.
    Dans tous les cas, même si ça paraît évident dit comme ça, faites en sorte que le titre ait un lien avec le RP, faites dans le général si vous voulez conserver du mystère ou du plus précis si vous optez pour une phrase ciblée. Mieux vaut aussi être concis pour ce genre de choses, n'oubliez pas que c'est un titre, pas un résumé x)

    Action, réaction



    Vous attendiez la réponse de votre partenaire, avec une impatience dissimulée avec brio, une balle anti-stress malaxée d'une main et le clavier de l'autre... XD Et c'est avec joie et surprise que vous avez enfin la chance de pouvoir lire cette réponse que vous attendiez, à la fois anxieux de savoir ce qui vous y attend et très pressé d'y répondre. Si la lecture des réactions de votre partenaire fait bien évidemment aussi partie du plaisir du jeu de rôle, il faut néanmoins savoir qu'il est toujours préférable de ne pas séparer en deux temps la lecture et l'écriture.
    Explications.
    A la différence d'un roman que vous liriez au coin de cheminée, dans votre canapé ou votre lit (oui on s'en fiche du lieu, d'accord, comme vous voudrez :p), la lecture d'une réponse RP ne se fait pas de manière inactive. Vous le pouvez bien sûr, mais l'inspiration et les mots vous viendront plus vite si déjà lors de la lecture vous vous mettez dans la peau de votre personnage. Ce moment d'apparence passif est aussi et surtout LE moment pour vous de vivre totalement l'action, d'essayer de ressentir et de voir au-delà de la réponse de votre partenaire, d'y réagir complètement, comme si cela se passait en direct. J'ai déjà fait le lien avec le théâtre dans les précédentes étapes du cursus et on peut comprendre pourquoi, car si cela se ressent lors de l'écriture, la sensation d'être le personnage peut être encore plus présente au moment de lire la réponse de son partenaire. C'est réellement quelque chose qui se vit, en prenant le temps de se mettre dans la tête de son personnage et de visualiser ce qu'il pourrait dire ou faire, comment il pourrait réagir... En s'y impliquant comme dans un rôle en somme, vous verrez que d'instinct vous aurez une réponse ou une attitude à chacune des répliques qu'aura écrites votre partenaire, une réaction, qu'elle soit verbale ou non. C'est en ayant à l'esprit votre réponse dans les grandes lignes que vous saurez immédiatement quoi répondre par la suite, cela sonnera juste car donnera une impression de vécu (ce qui peut être le cas d'ailleurs si vous vous inspirez de choses qui vous sont réellement arrivées).

    La rédaction



    Vous voilà donc, plus inspiré que jamais, devant une nouvelle page ouverte sur votre ordinateur, les mots vous venant presque un à un... Non ce n'est pas le résumé d'un mauvais film sur l'angoisse de la page blanche :p juste vous et vos idées, vous apprêtant à rédiger votre réponse RP x)
    Car être dans la peau de son personnage pendant ce moment c'est bien, essentiel même pour puiser les ressources nécessaires pour interpréter le rôle, mais maintenant il vous faut coucher sur papier (ou sur écran plutôt xD) les idées, sensations et ressentis que vous avez pu avoir en lisant la réponse de votre partenaire. Ne vous affolez pas, ne partez pas tout de suite et attendez un peu avant de fermer la page Word que vous avez ouverte :p Ce serait dommage d'abandonner maintenant.

    Avoir les idées c'est bien mais... comment rédiger ?


    Ne vous attendez pas là à une recette miracle pour améliorer votre style d'écriture, car c'est encore autre chose, de personnel et propre à chacun. Non, mais en revanche il y a bien des méthodes pour construire au mieux sa réponse RP, afin qu'elle soit à la fois efficace, claire et surtout, jouée, afin que le partenaire y trouve lui aussi son compte.
    Dans votre réponse, pensez à re-contextualiser brièvement, en rappelant en quelques mots ou quelques lignes les événements qui amènent votre personnage ici, ce qu'il s'y passe... etc, tout peut aller du plus global au plus précis, c'est selon ce que vous voulez faire transmettre là aussi. C'est toujours agréable car plonge le lecteur (votre partenaire en l'occurrence, mais aussi d'autres personnes qui pourraient vous lire) au cœur de l'action ou de l'environnement. Pensez toujours à faire le lien de votre réponse avec celle de votre partenaire, dans le sens où il est important de reprendre le fil du message de l'interlocuteur. Vous pouvez pour cela reprendre simplement dans votre réponse les répliques parlées de votre partenaire (pas ses pensées, entendons-nous bien, votre personnage n'en a pas connaissance... à moins d'être télépathe :p) et y répondre à la suite, ou ne pas y répondre aussi après tout, juste en faisant réagir mentalement votre personnage à cela, en lui faisant changer d'expression faciale par exemple... bref, réagissez face à votre partenaire, s'il y a dialogue ou gestes échangés, il est réellement important de ne pas les omettre.
    Attention toutefois, il ne s'agit pas non plus de se cantonner qu'à cela, de juste réagir aux propos ou réactions du personnage d'en face. Si vous vous arrêtez là, nul doute que le RP se retrouvera rapidement bloqué et au final peu intéressant à jouer... Car s'il faut bien évidemment penser aux réactions qui se doivent d'être présentes (c'est logique ^^), pensez à aller plus loin que ça, à continuer, à rebondir et à être inventif. Que ce soient par les réactions de votre personnage, par des paroles qu'il aura envers l'autre, ou des événements extérieurs, il est important... que dis-je, vital ! de continuer le RP au-delà du simple "action-réaction", d'amener quelque chose en plus pour que votre partenaire puisse trouver matière à répondre à votre message. C'est malheureusement une erreur qui se retrouve trop souvent. Écrire, décrire et interpréter c'est très bien, c'est aussi le principe du jeu de rôle après tout, mais veillez à ne pas être égoïste ! Le cœur du RPG n'est pas dans l'écriture solitaire (pour ça, écrivez un roman ça ira plus vite xD) mais dans l'échange et le jeu à plusieurs. Pensez donc toujours, que d'une façon, vous écrivez peut-être pour vous oui car vous aimez cela, mais aussi avant tout pour votre partenaire. N'oubliez pas que vous n'êtes pas seul et plutôt que d'étaler une description d'un kilomètre pour décrire un champ de fleurs, veillez à faire en sorte que votre réponse contienne matière à y répondre, que ce soit par un événement ou par autre chose... mais en clair, que ce ne soit pas "vide", sans interactivité possible.

    Pour enjoliver, narrer le tout


    Même si pour certains il est agréable et intéressant de reprendre certaines répliques du partenaire dans sa propre réponse pour y répondre en direct, pour d'autres c'est un concept très étrange. Ce n'est pas un drame, chacun ses goûts et préférences x) La reprise des paroles n'est d'ailleurs pas une obligation du tout, et si pour quelques joueurs cela manque d'esthétisme et de réalisme, il y a bien sûr l'option narration pour palier à ça. Il suffit alors de retranscrire les faits et gestes du personnage, mais cette fois de manière narrée. Il n'est d'ailleurs pas utile d'écrire énormément, un simple résumé peut faire l'affaire. Ce qui est simplement dommage dans la narration dans ces cas-là, c'est qu'il peut manquer l'aspect "tac au tac" qu'il y a lors de réponses immédiates après la réplique du partenaire.
    Hormis la narration pour ces cas-là, pensez évidemment à l'utiliser pour le reste, pour la description de l'environnement, un changement de climat... Utilisez-là pour des choses qui sont trop vite oubliées, comme l'interaction avec l'univers en lui-même. Vous et votre partenaire jouez ensemble c'est super, mais vous n'êtes pas non plus enfermés dans une bulle x) Le monde autour vit et évolue, tenez-en compte. La narration est aussi très présente et vitale lorsqu'il y a besoin un instant de s'arrêter sur les ressentis de son personnage, sur des réflexions qu'il peut se faire, des doutes qu'il a... etc.
    Tout cela est évidemment important, mais dites-vous bien que cela ne doit pas empiéter sur le reste et dévorer littéralement le contenu essentiel, car c'est réellement ce qui a été dit précédemment qui importe en RPG. Sans échange, ce n'est plus du RP, mais une nouvelle :p

    Etape précédentePage suivante


    Dernière édition par Jadelina le Mar 4 Juin 2013 - 16:59, édité 1 fois




      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 9:56